Business Finance | Livres blancs

Bilan des 100 premiers jours de Joe Biden : quelle stratégie politique pour quels impacts sur les marchés financiers ?

Quelles actions retenir de la politique économique du président américain et quels effets sur le plan fiscal et international ? Découvrez notre analyse

Cent jours sous Biden, quelles conclusions ?
Cent jours sous Biden, quelles conclusions ?
Joe Biden est devenu le 46 ème président des Etats-Unis, le 20 janvier 2021. Cent jours après avoir pris la suite de Donald Trump, qui a terminé son mandat avec une côte de popularité à 34%, Joe Biden maintient un taux de popularité stable atteignant 57% en avril. Mais qu’en est-il des effets de sa politique dans le contexte actuel ? Une étude menée par notre analyste, Guillaume Dejean, Analyste Sénior des Marchés des Changes.

Téléchargez le rapport

Pandémie et économie : priorité à la vaccination et au soutien des ménages

Avec le contexte actuel, la campagne de vaccination contre la COVID 19 fut une des priorités pour Joe Biden, les Etats-Unis étant le pays le plus touché par la pandémie.

Les efforts du gouvernement américain, qui a opté pour une vaccination massive, porte ses fruits. Au 25 Avril 2021, l’objectif de 100 millions de doses en cent jours a été dépassé, quasiment 230 millions de doses ont été administrées. Ci-dessous, le volume de vaccins distribués & le ratio de vaccination.

Graphique - Pourcentage population US vaccinée

Données journalières actualisées au 25 avril 2021.  Source: Our World In Data, Western Union Business Solutions

Sur le plan économique, les Etats-Unis devraient connaitre une expansion de plus de 6% (selon l’OCDE, le FMI et la Fed), l’activité dans l’industrie et dans les services a connu des rebonds records. Cependant, le marché de l’emploi continue de souffrir de la pandémie avec des niveaux de chômage toujours élevé.

Pour relancer l’économie, Joe Biden mise sur une politique expansionniste dont voici les points majeurs :

  • Un plan de soutien aux sociétés de 1900 Mds USD, c’est le 3ème plan de relance depuis Mars 2020.
  • Un plan d’investissement en infrastructure sur 8 ans de 2,25Mds USD, pour une économique « plus résiliente et plus durable »
  • Un plan de soutien aux ménages pour booster la consommation domestique (70% du PIB américain)
  • Des investissements en faveur de technologies « vertes » pour soutenir la transition énergétique

Dans le schéma ci-dessous, on peut identifier les blocs de dépenses du plan d’investissement en infrastructure de Joe Biden, version initiale avant négociation (plus d’information sur le plan de relance dans l’article du nytimes)

Graphique plan d'investissement Joe Biden

Source: Maison Blanche, Refinitiv, Western Union Business Solutions

Joe Biden aura aussi fort à faire puisque le taux d’endettement américain a franchi la barre des 100% du PIB en 2020 et qu’il faudra redonner confiance aux ménages pour capitaliser sur la « surépargne » COVID.

Son approche fiscale et internationale, vers une hausse des impôts et un retour à la coopération

Sur le plan fiscal, la reprise pourrait passer par de fortes hausses d’impôts afin de financer le plan d’infrastructure, sans avoir d’incidence sur la dette. Les entreprises et les foyers aisés seraient les plus touchés par ses mesures et une taxation mondiale minimale est aussi à l’étude. L’opposition est contre de telles mesures et pourrait freiner le vote du plan d’infrastructure.

Sur le plan international, Joe Biden se place à contre-courant de Donal Trump en renouant avec ses alliés historiques pour favoriser la coopération, avec notamment une réintégration à l’OMS et aux Accord de Paris sur le climat.

Malgré tout, le président américain continue de favoriser les produits et entreprises américaines, en durcissant la loi de 1933 « Achetez américain » (lire l’article des echos pour en savoir plus). Joe Biden confirme aussi son intention de maintenir une position ferme envers la Chine, les Etats-Unis cherchant à réduire leur interdépendance avec la Chine sur certains produits et matériaux.

Les variants et les campagnes de vaccination restent les principaux facteurs impactant la reprise de l'activité. Les acteurs du secteur visent une reprise graduelle de l'activité avec un retour à la normale vers 2023. 

Comment ces politiques impactent le marché des changes ?

Les actions en faveur de l’économie et les perspectives de reprises ont permis de redonner confiance aux investisseurs. Comme le témoigne le schéma ci-dessous, les marchés enchaînent les records en 2021 :

Graphique Taux et indice dollar

Indice S&P 500 Vs. Indice VIX.  Source : Refinitiv, Western Union Business Solutions. Données actualisées au 27 Avril 2021

Voici un résumé des dernières tendances sur le marché des changes :

  • Après trois trimestres consécutifs de repli, le dollar a rebondi de près de 4% face à un panier de devises incluant l’euro, le yen et la livre sterling
  • La politique de la Fed couplé au plan de soutien du gouvernement a favorisé les prises de risque sur le marché
  • La perspective de reprise a entrainé une forte remontée des taux souverains de long terme. Certains observateurs s’inquiètent d’un risque de surchauffe de l’économie
  • La valorisation excessive des marchés fait planer la menace d’une correction

Malgré cette attractivité retrouvée, les avis sont divisés quant à l’avenir. Certains prédisent une forte remontée des taux américains et une appréciation du dollar, tandis qu’une forte reprise de l’économie mondiale pourrait pousser les investisseurs à privilégier d’autres devises.

Pour être au courant des dernières actualités internationales sur le marché des changes, abonnez-vous à notre newsletter :

 
S'inscrire à la newsletter
 

CONTACTEZ-NOUS

Pour vous entretenir avec l’un de nos experts sur les besoins de votre entreprise et les solutions à y apporter, veuillez saisir les informations ci-dessous.