Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

juil. 12, 2021 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Ne pas se fier au rebond technique : les inquiétudes persistent et la thématique sanitaire domine les débats

  

Tendance du jour : on avait fini la semaine dernière sur une bonne note grâce notamment au rebond des marchés boursiers qui refusent pour le moment de céder à la panique environnante et à la montée des incertitudes face au retour au premier plan de la pandémie. Et pourtant ce matin, c'est bien la thématique sanitaire qui agite les débats alors que la Catalogne a annoncé ce weekend de nouvelles restrictions, que la ville de Tokyo vient de déclarer ce lundi pour la 4ième fois un état d'urgence ou encore que l'Australie vient d'enregistrer un nouveau pic annuel de contaminations dans le pays malgré les récentes mesures de confinement dans la ville de Sydney. On ne peut pas dire que l'on observe de forts mouvements ce lundi sur les marchés des changes néanmoins on ressent de la nervosité et la prudence domine les échanges. Le yen se renforce légèrement tandis que le dollar australien se replie ce matin. La livre sterling est également sur la défensive face à l'euro tandis que la devise européenne voit son rebond correctif face au dollar stoppé net. Faute de données économiques majeures ce lundi, on risque d'avoir une séance dominée par le sentiment des acteurs de marché à l'égard de la situation sanitaire et possiblement quelques spéculations en amont de la publication des nouvelles statistiques d'inflation publiées mardi aux Etats-Unis.

 
EUR/USD - Rebond correctif : l'annonce vendredi - plus ou moins déjà anticipée - de la banque centrale chinoise d'abaisser le taux de réserve obligatoire des banques chinoises de 50 pbs a définitivement calmé les nerfs des acteurs de marché. Aussi, dans la continuité de la séance précédente, le taux EUR/USD a prolongé son rebond correctif et terminé la semaine avec un gain en séance de 0,3% à 1,1870 $. Stable ce matin, la paire EUR/USD reste toute de même valorisée 3% en-dessous de son pic de mai de 1,2250 $, et seulement un peu plus de 1% au-dessus de son creux annuel atteint en mars dernier à 1,17 $. Le dollar garde pour le moment l'avantage sur l'euro en raison du différentiel anticipé de dynamique de reprise et potentiellement de politique monétaire entre les Etats-Unis et la Zone Euro. Néanmoins, on questionne de plus en plus la dynamique de reprise américaine qui donne l'impression de ralentir ces dernières semaines. On en veut pour preuve la chute de l'indice Citi de surprise économique aux Etats-Unis qui ce matin retombe en territoire négatif pour la première fois depuis le mois de mai et l'une des rares fois depuis un an. La nuance en ce moment apportée à la dynamique de reprise aux Etats-Unis s'est matérialisée par une vive chute des taux longs américains et un coup de frein de l'ascension du dollar. Malgré un rebond vendredi du taux 10 ans américain, celui-ci se replie à nouveau lundi à 1,33%. L'euro ne profite pas, ou très peu, de ces moments de doute à l'égard de la reprise économique puisqu'en Europe on est confronté à la même problématique, à l'exception près que ce sont les risques sanitaires qui jettent l'opprobre sur le scénario de forte reprise espéré cette année en Europe. La vive recrudescence des contaminations dans le sud de l'Europe inquiète vivement les autorités politiques, et en Espagne justement la région de Catalogne a annoncé ce weekend la mise en place de nouvelles restrictions pour contrer l'avancée du variant Delta. Il y a donc un statu quo qui se forme sur l'EUR/USD et une course qui se joue entre acheteurs et vendeurs à celui qui aura le moins peur. La passivité de la paire de change ce matin pourrait être très temporaire compte tenu des évènements de la semaine, laquelle sera à dominante américaine.  On surveillera en premier lieu les statistiques d'inflation aux Etats-Unis (mardi), la double audition du gouverneur central Jerome Powell au Congrès (mercredi et jeudi) et enfin vendredi les statistiques de vente au détail outre-Atlantique.

 
EUR/GBP - La livre sterling profite du retour au calme sur les marchés : la nervosité ambiante se dissipant, la livre sterling en a profité vendredi pour effacer les pertes subies en marge de l'épisode de volatilité observé un peu plus tôt la semaine dernière. Ainsi la devise britannique a rebondi de +0,6% face à l'euro et est revenu se positionner dans la partie inférieure du couloir de prix 0,85-0,87 £ qui encadre ses mouvements depuis le mois de février. L'actualité au Royaume-Uni sera principalement rythmée par les thématiques sanitaire et monétaire. Ce lundi, Boris Johnson doit annoncer officiellement s'il décide de lever ou non la dernière salve de restrictions encore en place à compter du 19 juillet. La tendance était plutôt pour une suppression de ces mesures néanmoins la pression médiatique autour de la recrudescence de la pandémie outre-Manche et les inquiétudes des experts de santé à cet égard pourrait changer la donne et pousser le chef du gouvernement britannique à revoir sa position. Un nouveau report (un précédent ayant déjà été opéré fin juin) pourrait être préjudiciable à la livre sterling. Autre thématique, celle de la politique de soutien de la Banque d'Angleterre. La publication cette semaine des nouvelles statistiques de l'emploi et surtout d'inflation (mardi et mercredi) ne manqueront pas d'alimenter les spéculations autour d'une éventuelle première hausse de taux de la part de la banque centrale, ou au contraire possible prolongement de la politique accommodante actuelle.

 
EUR/JPY - Simple pause dans la chute ? Toujours pas de signes de panique des marchés boursiers  : grand agitateur la semaine dernière des marchés des changes, le yen a retracé vendredi sous l'impulsion notamment du rebond des marchés actions européens et américains après leur coup de mou de jeudi. La devise japonaise a cédé -0,6% face à l'euro et le taux EUR/JPY est remonté aux abords du seuil de 131 ¥. Faut-il donc penser que le mouvement de repli de la paire de change n'était qu'un phénomène temporaire ? Probablement pas, toutefois tant que les marchés boursiers continueront d'afficher un tel niveau de résilience, il est difficile d'imaginer une lourde chute de la paire EUR/JPY dans les prochains jours et semaines. Au contraire, on pourrait continuer à voir des épisodes de "stop and go" au gré de l'évolution de la nervosité des acteurs de marché. Pour l'heure, le spectre d'une nouvelle vague en Europe n'entame pas réellement l'optimisme général sur la reprise de la région, mais ce sentiment pourrait s'inverser si jamais une hausse rapide des infections venait à entrainer le retour de fortes restrictions sanitaire sur l'ensemble de la région européenne. On en veut pour preuve la modeste rétractation de la paire EUR/JPY ce lundi en écho à l'annonce durant le weekend de nouvelles restrictions en Catalogne. L'officialisation par ailleurs au Japon ce lundi d'un nouvel état d'urgence pour la capitale Tokyo participe à nourrir des comportements prudents et une préférence pour le yen par rapport à d'autres devises majeures comme l'euro ou le dollar.

 
EUR/AUD - Une dynamique haussière non remise en cause : quand bien même si le dollar australien a rebondi, et plutôt vivement, vendredi dernier face à l'euro, la devise océanienne reste néanmoins toujours sur une dynamique baissière. La faute à une recrudescence de la pandémie qui vient assombrir les perspectives à l'échelle mondiale - et donc potentiellement la consommation de matières premières dont l'Australie est un exportateur net (céréales, viandes, métaux industriels, ...) - mais aussi les perspectives en Australie. Le pays a recensé ce matin un pic de contamination depuis septembre 2020, cela malgré le confinement récent imposé sur la ville de Sydney. Seulement 10% de la population adulte est aujourd'hui vaccinée, soit un ratio très insuffisant pour stopper la propagation du variant Delta aux propriétés plus contagieuses que la version alpha du coronavirus. Des rumeurs courent ce matin sur un prolongement des restrictions à Sydney, voire une extension des mesures à d'autres régions. Le dollar australien efface ce matin la moitié des gains engrangés lors de la séance de vendredi et le taux EUR/AUD revient tester la barrière de 1,59 A$ qui avant la semaine dernière n'avait plus été touchée depuis 5 mois. La devise australienne restera très sensible à l'humeur des marchés cette semaine faute de données majeures publiées en Australie et surtout à l'évolution de l'évaluation des risques économiques par rapport à la situation sanitaire.


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.