Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

juin 30, 2021 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Moderna offre une éclaircie, l'EUR/USD s'accroche à 1,19 $

  

Tendance du jour : la nervosité liée à la remontée des risques sanitaires baisse d'un cran après l'annonce hier par Moderna que son vaccin était efficace contre le variant Delta et la publication ce matin d'un recul moins prononcé que prévu de l'indice PMI d'activité manufacturière en Chine (50,9 vs. consensus 50,8 contre 51,0 en mai). Quelques mouvements correctifs (légers) s'observent sur les devises qui ont subi les plus importantes pertes sur le début de semaine comme le rand sud-africain, le baht thaïlandais ou encore le dollar australien. L'inflation européenne et un premier rapport sur l'emploi aux Etats-Unis qui servira de baromètre avant les chiffres officiels de vendredi.

 
EUR/USD - L'aversion au risque profite au dollar : petite frayeur pour l'EUR/USD que l'on a vu chuter à un creux d'une semaine sous le seuil de 1,19 $ dans un contexte de marché averse au risque en raison du retour au premier plan des craintes à l'égard du variant Delta et du risque de nouvelle recrudescence de la pandémie dans le monde. L'observation d'une légère décélération de l'inflation en Allemagne - même si on relève en juin une dynamique supérieure à 2% aussi bien pour l'indice général que l'indice sous-jacent - a alimenté le mouvement de repli de l'euro face au dollar. Un dégonflement des pressions sur les prix en Europe enlèverait toute forme d'urgence pour la Banque centrale européenne à réduire sa politique de soutien pour éviter un risque de surchauffe de l'économie, d'autant plus si les risques sanitaires dans la région s'accroissent dans les prochaines semaines/mois. Le rebond de la confiance des ménages américains, que l'on n'attendait pas aussi fort en juin (+7 pts) et qui remonte à un pic de 16 mois, a également soutenu une dynamique de renforcement du dollar. Après avoir touché dans l'après-midi un creux à près de 1,1880 $, le taux EUR/USD a retracé une partie de ses pertes pour revenir en fin de journée à proximité du seuil de 1,19 $. Les pressions baissières s'exerçant sur la paire de change se sont en effet atténuées après l'annonce par le laboratoire pharmaceutique américain Moderna que son vaccin produisait des anticorps contre le variant Delta. Ce matin, le taux de change apparaît relativement stable en amont d'une séance qui sera marquée par la publication des premières estimations d'inflation en Zone Euro au mois de juin et du premier des trois rapports sur l'emploi (rapport ADP) qui vont se succéder aux Etats-Unis entre mercredi et vendredi.

 
EUR/JPY - Le yen se nourrit des peurs autour du variant Delta : la devise japonaise a enchaîné mardi une 4ième séance consécutive de hausse face à l'euro, ce qui porte désormais ses gains à +0,6% en cumulé sur cette période. Le sentiment d'aversion au risque qui se répand sur les marchés financiers depuis le début de semaine profite au yen dont le statut d'actif "refuge" est recherché par des investisseurs qui craignent de voir la remontée des risques sanitaires générer des secousses sur les marchés financiers. La forte propagation du variant Delta dans des régions où le taux de vaccination est pourtant très élevé comme Israël ou le Royaume-Uni soulève la question d'une prolongation plus longue que prévu de la pandémie et d'une reprise possiblement heurtée sur la seconde moitié d'année par un possible retour de restrictions en cas de nouvelle vague. Le yen reste orienté à la hausse ce matin et oscille à un pic d'une semaine face à l'euro sous le seuil de 131,5 ¥.

 
EUR/AUD - Extension des restrictions en Australie : le dollar australien a cédé -0,5% hier face à l'euro et chuté à un creux d'une semaine à plus de 1,58 A$ en amont de l'annonce par le gouvernement australien ce mercredi de nouvelles restrictions et mesures de distanciation sociale destinées à endiguer la progression du variant Delta sur le territoire. Il s'agit de mesures complémentaires qui interviennent après l'annonce le weekend dernier d'un reconfinement de la ville de Sydney. Avant que ces informations filtrent dans la presse, le dollar australien était déjà heurté par le peu d'appétit au risque qui émane des marchés depuis le début de semaine en écho à la forte hausse des contaminations en Asie du Sud-Est mais aussi dans certains pays d'Europe (Royaume-Uni et Portugal principalement). La paire EUR/AUD retrace légèrement ce matin après avoir effleuré ce matin le seuil de 1,5850 A$. Ce palier a joué son rôle de résistance et repoussé les assauts du taux de change, lequel a réussi l'exploit de toucher cette barrière qu'à seulement quatre reprises lors des 5 derniers mois.

 
EUR/THB - Le baht à son plus bas niveau en juin : la devise thaïlandaise est sous pression depuis le début de la semaine, la faute à une forte recrudescence de la pandémie en Thaïlande et des niveaux de contamination comme on en a rarement vu depuis le début de la pandémie. La moyenne mobile 7 jours est actuellement à son plus haut avec un volume de près de 4100 nouveaux cas recensés par jour. Le baht vient de céder -0,6% face à l'euro depuis le début de la semaine et a clôturé mardi à son plus bas niveau en juin à quasiment 38,2 THB. La devise thaïlandaise tente de se reprendre ce matin mais elle reste néanmoins fragilisée. La présence d'un support important situé à 38,5 THB (plancher qui n'a plus été franchi par le THB depuis août 2018) pourrait toutefois réfréner - au moins dans un premier temps - les pressions baissières s'exerçant sur la devise thaïlandaise.

 
EUR/CLP & EUR/COP - Le peso chilien rit, son homologue colombien pleure : le peso chilien a réalisé mardi sa meilleure séance depuis deux mois face à l'euro (+1,4%) pendant que dans le même temps le peso colombien enregistrait sa plus forte chute journalière face à la devise européenne depuis quasiment deux mois (-1,5%). Autant la première a semble-t-il été stimulée par l'annonce par du gouvernement chilien de consacrer une aide supplémentaire de 2 Mds$ pour combattre la pandémie, autant la seconde citée a subi un important contrecoup de la réunion monétaire de lundi au cours de laquelle aucun indice clair n'a été délivré concernant une possible première hausse de taux à venir en Colombie. Le cours EUR/CLP a clôturé hier à son plus bas depuis 6 semaines (864 CLP), néanmoins on ne le voit pas poursuivre sa chute ce matin en raison des pressions baissières qui se prolongent sur les prix du cuivre (biais baissier sur le CLP). Le peso colombien a totalement effacé les gains engrangés lors de la séance de lundi et reste ce matin légèrement orienté à la baisse face à l'euro (4480 COP).


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.