Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

nov. 17, 2020 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Regain d'optimisme grâce à un nouveau vaccin  

Tendance de la matinée 

On a assisté hier à une nouvelle séance d’optimisme marquée par une rotation sectorielle vers les valeurs décotées du secteur financier, pétrolier ou industriel, ainsi que par un regain d’intérêt des investisseurs envers les valeurs européennes. Le CAC40 continue ainsi de surperformer les indices boursiers américains. Ce matin, la tendance est clairement à la correction. On attend une légère baisse à l’ouverture des marchés actions européens après une séance globalement négative en Asie. Du côté du marché des changes, les paires de devises corrigent légèrement la tendance d’hier : on voit les devises refuges recherchées et les devises cycliques en baisse. Sur les devises émergentes, la tendance générale est plutôt à l’équilibre. Malgré des fondamentaux économiques et sanitaires dégradés, rien n’indique pour l’instant que cette tendance de détente du risque ne se poursuivra pas dans les jours à venir.

 

Vaccin au coronavirus : un nouvel espoir

Le laboratoire pharmaceutique Moderna Inc. a annoncé hier que son vaccin au Covid-19 était efficace à 94,5%, cette annonce nourrissant un peu plus l’espoir que l’on est proche de trouver une solution pour éradiquer définitivement la pandémie. Une semaine après le « séisme » sur les marchés provoqué par l’annonce retentissante des laboratoires Pfizer et BioNTech, la déclaration de Moderna a elle-aussi provoqué quelques secousses. Néanmoins, la magnitude des mouvements observés ce lundi sur les devises s’est révélée bien plus modeste que la semaine dernière. Sous le coup des annonces de Moderna, les devises refuges (JPY & CHF) ont significativement chuté, cependant la dynamique n’a pas perduré et celles-ci avaient déjà retracé quasiment l’intégralité de leurs pertes journalières en fin d’après-midi. Concernant les devises cycliques, la nouvelle n’a fait qu’accentuer une tendance haussière déjà en place dans la matinée. Le rand sud-africain a par exemple accentué ses gains de la matinée et signe une hausse de 1% face à l’euro sur la journée. Ce nouveau vaccin est un nouvel outil dans la lutte contre le coronavirus et renforce la probabilité d’un vaccination rapide le début d’année prochaine. A la différence du vaccin trouvé la semaine dernière, il n’a pas besoin d’être stocké à très basse température ce qui facilitera la distribution. A court terme, ce nouveau vaccin n’empêchera pas la pandémie de se propager. Tout au plus il est générateur de volatilité de court terme sur les marchés. Ce n’est donc pas une surprise de voir certaines devises corriger entièrement leur mouvement provoqué par la nouvelle. Nouveau facteur d’optimisme, cette annonce renforce toutefois la tendance de détente du risque en place depuis deux semaines. De futures bonnes nouvelles sur le front sanitaire favoriseraient ainsi les devises cycliques et émergentes à l’inverse des devises refuges. Ce matin on observe un mouvement de correction des devises cycliques et émergentes, pas inhabituel au lendemain d’un bonne performance. A noter toutefois que le yuan progresse de 0,30% face à l’euro, et est sur le point de franchir l’important support à 7,765¥ de la paire EUR/CNY.

Dernière ligne droite pour le Brexit 

On y voit désormais plus clair sur la date d’un potentiel accord commercial. Le ministre irlandais des affaires étrangères expliquait hier matin qu’il espérait personnellement qu’un accord soit ainsi finalisé dans 10 à 14 jours mais qu’il ne faudrait pas s’étonner si finalement les négociations échouent. Du côté de l’Union européenne, un commentateur proche du dossier expliquait qu’il était « terriblement tard et peut-être déjà trop tard » pour trouver un accord. Il existe en effet toujours un blocage sur la pêche et sur le sujet de la concurrence déloyale. Des sources européennes se sont également demandées si les bouleversements survenus ce mois-ci dans le cercle du Premier ministre britannique ne distrayaient pas l'attention de Londres. Selon eux, cela pourrait rendre plus difficile pour Frost, négociateur en chef du Brexit, de savoir exactement jusqu'où il pourrait aller afin de trouver un compromis et ainsi conclure un accord. Johnson, de nouveau à l’isolement après un contact avec un cas de Covid, était hier matin confiant dans le fait que le Royaume Uni prospèrera même sans accord avec l’Union européenne. Il expliquait aussi qu’il refusera tout accord menaçant la souveraineté et l’indépendance du pays. Le rendez-vous est donc fixé dans deux semaines. D’ici là les deux partis devront trouver un compromis sur des sujets qui les opposent depuis des mois. Bien que les probabilités soient en la faveur d’un accord, un scénario de Brexit sans accord n’est pas encore écarté. Après une séance volatile hier, la paire EUR/GBP cède ce matin -0,13%, sans indication claire sur la tendance de la journée. D’après une enquête auprès d’analystes et d’économistes, mise en avant pas Bloomberg, une sortie sans accord pourrait faire baisser de 5% la livre sterling face au dollar. On peut imaginer que face à l’euro cette baisse sera probablement encore plus exacerbée.

Les pétrodevises portées par la hausse du pétrole 

Porté par des nouvelles encourageantes pour la croissance mondiale, l’or noir a progressé hier de plus de 4% entrainant dans son sillage les pétrodevises. Ce matin il continue sa hausse et progresse de 0,30%. Hier, la nouvelle du vaccin Moderna a de nouveau catalysé une importante hausse sur le contrat WTI (brut américain) et a accentué la tendance de la matinée portée par des publications statistiques encourageantes en Asie. Ces publications laissent en effet transparaitre un rebond important de l’activité économique dans plusieurs pays asiatiques comme la Chine, le Japon et la Thaïlande, qui pourrait soutenir la demande de pétrole. Sur le front sanitaire, la perspective d’un retour à la normale courant 2021 grâce à l’inoculation d’un vaccin au coronavirus, soutient elle aussi les anticipations de la demande de pétrole pour l’année prochaine. Pour finir, le prix du baril est soutenu par les espoirs des analystes que les pays de l’OPEC+ pourraient poursuivre leurs baisses de production. Les pétrodevises, ces devises sensibles au cours de l’or noir, profitaient hier largement de la hausse de plus de 4% du contrat WTI. Le rouble et la couronne norvégienne, ont ainsi progressé tous les deux de plus de 1% face à l’euro. Le peso mexicain et le dollar canadien gagnaient quant à eux environ 0,50% face à la devise européenne. Ces devises profitent largement de la bonne performance du pétrole depuis le début du mois avec par exemple une progression de près de 3% de la couronne norvégienne face à l’euro. Des intervenants de marché optimistes et tournés vers la prise de risque soutiennent aussi la demande des pétrodevises. 

Ce matin la tendance est plutôt à la hausse de l’euro, sans toutefois remettre en question la tendance haussière de ces devises ces dernières semaines.

Publications statistiques 

On a assisté hier à une baisse surprise de l’indice manufacturier Empire State de New York, signe que la reprise économique américaine est peut-être en train de ralentir. On attendra à partir de 14h30 une salve de publications statistiques américaines comprenant notamment les ventes au détail ainsi que la production industrielle. Les marchés seront aussi attentifs aux discours de différents banquiers centraux (Banque d’Angleterre, BCE, Banque du Canada) tout au long de l’après-midi.


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.