Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

mars 19, 2020 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Un afflux massif de demande en dollar face à une crise  qui risque de se  prolonger

  • Alors que l'épidémie de Covid-19 se poursuit et fait désormais officiellement plus de victimes en Europe qu'en Chine, on observe depuis deux jours un afflux massif de demande en dollar sur les marchés. Voyant la crise probablement se prolonger plus longtemps que prévu, les entreprises et investisseurs vendent leurs actifs pour acheter du dollar et ainsi couvrir leurs frais directs et/ou constituer une trésorerie visant à anticiper les besoins futurs. Les acteurs de marché n'hésitent pas à déboucler leurs positions dans les traditionnelles valeurs refuges que sont l'or, le yen et les bons du Trésor américains pour constituer des réserves en dollar.
  • Alors que la Fed a finalement annulé la réunion initialement programmée mercredi consécutivement aux mesures d'urgence prises dimanche dernier (baisse de taux de 100pbs et injections de 700 Mds$ de liquidités sous forme de rachats d'actif), d'autres banques centrales s'étaient réunies à l'occasion de réunions monétaires d'urgence. C'est le cas de la BCE qui a annoncé cette nuit un nouveau plan de rachats d'actifs de 750 Mds€ et indiqué par la voix de sa présidente Christine Lagarde qu'elle n'avait "aucune limite" en ce qui concerne la protection de l'euro. La Réserve Bancaire Australienne a quant à elle procédé à une nouvelle baisse de 25pbs de son taux directeur à un nouveau plus bas historique de 0,25% et annoncé le lancement d'un premier programme d'assouplissement quantitatif. De son côté, la Banque du Japon s'est engagée ce matin à injecter à nouveau près de 12 Mds$ de liquidités sous forme de rachats de dettes publiques.
  • Si l'on a observé une première réaction positive de l'euro à l'action de la BCE, la devise européenne a vite effacé ses gains et a amorcé la séance européenne dans le rouge face au dollar sous le seuil de $1,09. La paire de change continue de souffrir d'un attrait des investisseurs pour le dollar et des inquiétudes à l'égard des répercussions économiques et financières du coronavirus en Europe.
  • Malgré sa chute de -3% de la veille, la livre sterling continue de glisser et oscille actuellement sur ses plus bas niveaux depuis 2008 face à l'euro (£0,94) et 1985 face au dollar ($1,14). Les craintes de lourdes répercussions économiques pour le Royaume-Uni en cas de confinement total de Londres ; hypothèse désormais évoquée par Boris Johnson ; mais aussi les risques d'assèchement de la liquidité sur les marchés britanniques si l'activité du hub financier de la City devait être fortement perturbée sont à l'origine de la dégringolade soudaine de la livre sterling.
  • Les actions des banques centrales semblent redonner un peu de baume au cœur aux marchés et atténuent la nervosité au sein des places boursières. On assiste ce matin à un rebond des marchés actions en Asie et en Europe, du pétrole (+8% pour le Brent) et une baisse des taux obligataires. Le yenperd -0,5% face à l'euro à ¥118,5, les devises liées au pétrole se reprennent (+6% pour la NOK, +2% pour le RUB) et le dollar australien réduit ses pertes après une chute en séance asiatique à A$ 1,98 (creux depuis 2009).

Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.