Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

mars 16, 2020 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

La Fed réduit ses taux directeurs à un niveau quasi-nul  et fait redécoller l'EUR/USD

  • Avant même sa réunion monétaire programmée cette semaine (17-18 mars) et un peu plus de 24h après les critiques acerbes adressées par Donald Trump envers la gestion de la crise du coronavirus par le gouverneur central Jerome Powell, la réserve fédérale américaine a décidé dimanche soir de réduire ses taux directeurs de 100pbs dans une fourchette de 0,00-0,25% et d'injecter 700 Mds$ de liquidités sur les marchés via des rachats de dettes afin d'atténuer les dommages économiques causés par cette crise sanitaire.
  • Ce weekend, on a assisté à une forte propagation du coronavirus en Europe qui est aujourd'hui selon l'OMS l'épicentre de cette crise. Sur les 72 dernières heures (13 au 15 mars), les quatre principales économies européennes (Allemagne, Espagne, France & Italie) ont concentré 57% des nouveaux cas d'infection et 70% des décès du virus dans le monde. En réponse, les gouvernements européens ont accentué les mesures de confinement et de restrictions de déplacements.
  • Les chiffres économiques du mois de février en Chine publiés ce matin offrent un premier regard sur les impacts économiques de cette crise et les répercussions de la politique de quarantaine appliquée par Pékin : contraction historique de la production industrielle (-13,5% A/A), des ventes au détail (-20,5%) et des investissements urbains (-24,5%) ! Cela laisse à penser que le ralentissement de l'économie chinoise sur le 1er trimestre pourrait être plus important que prévu.
  • Les bourses asiatiques ont lourdement chuté ce matin (-2% au Japon, -3% en Chine et presque -10% en Australie) en réaction à la publication de ces chiffres décevants de l'économie chinoise mais aussi face à la progression continue de la pandémie à travers le monde. Le pétrole accentue sa chute et le prix de l'indice Brent perd près de -7% ce matin.

Le point de vue du jour de votre analyste

❝ L'annonce surprise de la Fed hier de réduire ses taux directeurs de 1% à un niveau quasi-nul avant même la réunion monétaire initialement programmée ce mardi et mercredi confirme l'urgence de la situation et l'ampleur de la menace à laquelle l'économie mondiale fait actuellement face à travers la pandémie du Covid-19. Celle-ci a très fortement progressé en Europe ce weekend, et notamment au sein des quatre principales économies de la Zone Euro - Allemagne, Espagne, France et Italie - qui concentrent à eux quatre une large majorité des nouveaux cas d'infections et de décès du virus. Au point que l'OMS a qualifié ce weekend l'Europe de "nouvel épicentre" de la crise. Les chiffres très décevants publiés par la Chine ce matin reflétant l'impact important que la mise en quarantaine forcée d'une partie du pays a eu sur l'économie chinoise au mois de février (contraction à deux chiffres de la production industrielle et des ventes au détail) livrent un premier état des lieux des dommages réels causés par cette crise. Après une éclaircie visible vendredi dernier et un large rebond des marchés actions consécutif à une chute historique des cours en Europe et aux Etats-Unis, les bourses replongent lourdement ce matin. En Europe, c'est une journée noire qui s'annonce et l'on assiste à une chute de près de 9% de l'indice parisien (CAC 40) alors que les mesures de confinement et de restriction des déplacements se multiplient. L'EUR/USD rebondit vivement à $1,12 et profite amplement d'un "effet Fed" mais son potentiel haussier reste toujours fragile eu égard les risques qui pèsent sur l'économie européenne. La nervosité des marchés impacte vivement les devises liées aux matières premières et à l'économie chinoise (AUD & NZD) et les devises liées au pétrole (CAD, NOK & RUB). La livre sterling est elle-aussi impactée et poursuit sa glissade face à l'euro (creux de 6 mois à £0,91) alors que les investisseurs voient les incertitudes s'amonceler dans la région (Brexit & coronavirus). ❞

Guillaume Dejean

EUR

  • Après un repli de -3% la semaine dernière, le cours EUR/USD rebondit de plus de 1% ce matin et remonte à $1,12 ce matin sous l'impulsion d'un affaiblissement du dollar après la décision de la Fed hier soir. Les craintes liées au coronavirus en Europe pourraient venir atténuer les pressions haussières sur la paire de change.

JPY

  • Le yen se renforce vivement ce matin face à l'euro (+0,8% à ¥119) tandis que le dollar australien chute lourdement (-1,3% à A$ 1,82) et oscille sur ses plus bas niveaux depuis 2009.

CAD

  • Le dollar canadien (-1,5% à C$ 1,56) et la couronne norvégienne (-2,5% à NOK 11,4) pâtissent largement du nouveau repli des cours pétroliers.

JBP

  • La livre sterling accentue son repli face à l'euro et touché pour la 1ière fois depuis 6 mois le seuil de £0,91. Un second tour de négociation s'ouvre ce lundi à Londres entre britanniques et européens pour dessiner les contours de l'après-Brexit alors qu'un grand nombre de divergences demeurent entre les deux camps et que les discussions apparaissent actuellement dans l'impasse.


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.