Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

mars 04, 2020 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Les banques centrales au chevet de l’économie mondiale :  la Fed dégaine en premier, désormais à qui le tour ?

  • Les marchés ont été surpris par la baisse de taux préventive et exceptionnelle opérée par la réserve fédérale américaine mardi - une première depuis 2008 - et s'interrogent désormais sur les prochaines actions à venir de la part des responsables politiques et monétaires mondiaux. En partie soulagés de voir les banques centrales réactives pour contrer la menace du coronavirus, les investisseurs voient néanmoins dans ces mesures d'urgence la reconnaissance d'une lourde menace qui pèse sur l'économie mondiale.

Le point de vue du jour de votre analyste

❝ On s’attendait à ce que les banques centrales jouent à nouveau les pompiers de service face à la menace que représente le coronavirus, la multiplication des déclarations de soutien ces derniers jours ne laissant planer aucun doute sur leurs intentions. Toutefois, force est de reconnaître que l’on n’imaginait pas des mesures aussi rapides et d’une telle magnitude. C’est seulement la 8ième fois que la Fed procède dans son histoire à une baisse de taux préventive, les précédentes fois ayant lieu en 1998 (crise asiatique), 2001 (bulle internet) et 2008 (crise financière), aussi son choix de la veille n’est pas anodin et retranscrit un état d’urgence face à ce risque. Il est impensable d’y voir là un cas isolé, d’autres banques centrales devraient lui emboiter le pas. L’Australie a déjà baissé ses taux, le Canada et le Royaume-Uni pourraient rapidement suivre. Or s’il est relativement aisé pour une banque centrale comme la Fed de jouer sur ses taux d’intérêt pour stimuler la demande, la tâche se relève plus ardue pour celles qui ont des taux nuls ou négatifs comme c’est le cas au Japon et en Zone Euro. Or pourtant, ces deux régions sont directement impactées par l’épidémie mais aussi parmi les plus vulnérables (contraction en France, Italie et Japon au T4, croissance nulle en Allemagne). Grands bénéficiaires de la défaillance du dollar ces derniers jours, l’euro et le yen ne doivent pas se croire immunisés contre les risques actuels et pourraient eux aussi rencontrer quelques soubresauts dans les prochains jours alors que l’attention va désormais se focaliser sur les décisions prises par la BCE et la BOJ.❞

Guillaume Dejean

USD

  • Le taux EUR/USD est relativement stable ce matin et se tient à proximité du seuil de $1,12 qui semble néanmoins constituer un obstacle majeur dans son ascension. Si la volatilité reste très liée au coronavirus, la séance de mercredi sera riche en publications économiques avec notamment les statistiques de ventes au détail en Zone Euro, le rapport ADP sur l'emploi et l'ISM non-manufacturier aux Etats-Unis.

GBP

  • Le taux EUR/GBP reste orienté à la hausse et rebondit ce matin au-dessus du seuil de £0,87 alors que les marchés monétaires considèrent que la Banque d'Angleterre pourrait elle-aussi réduire ses taux d'intérêt en mars (probabilité estimée à plus de 80% par l'indice CME BOEWatch Tool). En parallèle, les négociations se poursuivent à Londres entre britanniques et européens pour décider du sort de la future relation économique entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne.

JPY

  • Le cours EUR/JPY rebondit modestement ce matin à ¥120 alors que l'épidémie de coronavirus tend à s'essouffler en Chine (+119 cas recensés mardi). Des inquiétudes demeurent néanmoins sur la progression du virus hors du territoire.

CAD

  • Après 9 séances consécutives de hausse et un rebond de l'ordre de +5%, la paire EUR/CAD corrige légèrement ce matin et retrace vers le seuil de C$ 1,49 alors que se profile cette après-midi une réunion monétaire au Canada (16h00). Après avoir maintenu ses taux stables en 2019, la banque pourrait procéder à un premier ajustement monétaire pour soutenir préventivement l'économie face aux chocs provoqués par le coronavirus.

RBI

  • La roupie indienne chute lourdement ce matin de près de -0,9% face à l'euro et oscille à un creux de 3 mois à plus de INR 82,0 alors que fut observé hier une forte hausse des cas confirmés de coronavirus en Inde (+15 ce qui porte le total à 22) et que la banque centrale indienne (RBI) se dit prête ce matin à abaisser ses taux d'intérêt.


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.