Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

févr. 18, 2020 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Apple réveille les craintes autour du coronavirus,  l’euro attend nerveusement le ZEW allemand (11h00)

  • Les effets positifs provoqués par l’annonce lundi de mesures de soutien de Pékin se dissipent et laissent place ce matin à de nouvelles inquiétudes des marchés autour des impacts du coronavirus. L’entreprise américaine Apple a révélé qu’elle ne devrait pas atteindre ses résultats trimestriels à cause de l’épidémie, ce qui aux yeux de nombreux observateurs pourrait n’être que la partie immergée de l’iceberg masquant des dommages économiques bien plus importants que prévu à l’échelle mondiale. 
  • Les marchés actions chinois sont restés relativement muets ce matin alors que dans le même temps on assiste à une baisse du nombre de nouveaux cas infectés par le virus (+2003 recensés lundi après une hausse de +2130 dimanche). Il est néanmoins trop tôt pour parler encore d’essoufflement de l’épidémie.

Le point de vue du jour de votre analyste

❝ Un jour blanc, un jour noir… et finalement pas un jour ne se passe en ce moment sans que l’on évoque le coronavirus chinois et ses impacts économiques supposés. Après une brève trêve des peurs offerte hier par l’annonce de mesures de soutien des autorités chinoises, on assiste à un nouveau revirement de sentiment des acteurs de marché ce mardi consécutivement à l’annonce faite par le géant américain de l’électronique Apple qu’elle n’atteindrait pas ses objectifs trimestriels à cause de la propagation de l’épidémie en Chine et d’une reprise plus lente que prévu de l’activité des usines d’assemblage de ses produits. Si l’annonce n’a rien en soi de réellement surprenant au regard de la mise sous quarantaine prolongée de nombreuses industries en Chine depuis plusieurs semaines, certains observateurs estiment qu’il s’agit là possiblement que de la partie émergée de l’iceberg qui masque des répercussions plus importantes. Résultat, les investisseurs se tournent à nouveau vers les traditionnelles valeurs refuges telles que le yen, le franc ou encore le dollar et s’écartent des devises cycliques (liées aux matières premières) et émergentes. Et l’euro dans tout cela ? Il reste très fébrile sur ses plus bas niveaux depuis 2017 et montre quelques signes de nervosité ce matin en amont de la publication de l’indice de sentiment économique ZEW en Allemagne qui pourrait venir confirmer que les inquiétudes récentes à l’égard de l’économie allemande (risque de récessions) ne sont pas exagérées. ❞

Guillaume Dejean

USD

  • Le taux EUR/USD montre quelques signes de nervosité ce matin et oscille autour de ses plus bas niveaux depuis avril 2017 ($1,0830) en amont de la publication ce matin de l’indice de sentiment économique ZEW en Allemagne (11h00). Celui-ci pourrait confirmer les inquiétudes des acteurs économiques et investisseurs à l’égard de la première économie européenne qui fait à nouveau l’objet de risque de récession.

GBP

  • Le taux EUR/GBPpoursuit son rebond de la veille (dynamique haussière néanmoins modeste) et tape à la porte du seuil de £0,8350 avant la publication ce matin des nouveaux chiffres de l’emploi au Royaume-Uni (10h30). La livre sterling est rattrapée par de nouvelles inquiétudes autour des conséquences du Brexit après le discours prononcé la veille par le négociateur britannique en chef (D. Frost) dévoilant d’importantes divergences entre Londres et Bruxelles en ce qui concerne les contours de leur future relation.

JPY

  • Le taux EUR/JPY replonge sous le seuil ¥119 et oscille à son plus bas niveau depuis 4 mois alors que l’on assiste ce matin à une retour des craintes autour du coronavirus. Le cours EUR/CHF est lui aussi orienté à la baisse mais voit la proximité de la barrière de ₣1,06 freiner sa glissade.

AUD

  • Les Minutes de la RBA ont montré ce matin que la banque centrale australienne avait pleinement considéré la possibilité de procéder à une nouvelle baisse de taux en février avant de se rétracter. Ces révélations font chuter le dollar australien qui retrouve le seuil de A$ 1,62 face à l’euro.

ZAR

Sur les marchés émergents, on relève un repli de -0,5% du rouble (RUB 69,0) sur fond de chute de plus de -1% des prix du pétrole, et un recul de plus de -0,5% du rand (ZAR 16,3) victime d’une dégradation du sentiment des investisseurs vis-à-vis des émergents.


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.