Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

déc. 06, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 6 décembre 2019 – Sommaire :

  • La volatilité sur les marchés des changes reste réduite ce matin et souffre d’un certain attentisme des marchés à l’écoute de nouveaux développements sur le volet commercial et prudent en amont de la publication des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis (14h30).
  • Le cours EUR/USD tient en équilibre sur la barrière de $1,11 malgré de nouveaux signaux inquiétants envoyés par l’économie allemande (forte contraction de la production industrielle). Les regards semblent focalisés sur l’emploi américain.
  • Modeste rebond correctif de la paire EUR/GBP qui remonte au-dessus de £0,8450 en amont du nouveau débat télévisé ce soir entre B. Johnson et J. Corbyn. Ce sera une des dernières opportunités pour le leader travailliste de tenter de combler l’écart avant le scrutin du 12 décembre.
  • Léger rebond du yen ce matin (¥120,6) sur fond de légère dissipation de l’optimisme sur le commerce. Des obstacles demeurent sur la question des achats chinois de produits agricoles américains et freinent la conclusion rapide d’un accord.
  • Les pressions haussières sur le dollar canadien se sont dissipées et la paire EUR/CAD s’est stabilisée au-dessus de C$1,46. Elles pourraient reprendre de plus belle cette après-midi à l’occasion de la publication au Canada des nouveaux chiffres de l’emploi (14h30).
  • Devises pétrolières (NOK, RUB) à l’arrêt en attendant les annonces de l’OPEP concernant sa politique de quota de production pétrolière en 2020. Attendues hier, celles-ci ont été reportées à vendredi.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  La seconde était la bonne ? Après avoir échoué mercredi à se maintenir au-dessus de $1,11, le cours EUR/USD semble avoir trouvé la « recette » pour y parvenir. L’équilibre reste néanmoins fragile sachant que l’on observe de nouveaux signaux inquiétants d’essoufflement de la part de l’économie allemande. Après avoir observé une contraction des commandes industrielles jeudi matin, ce vendredi c’est une nouvelle contraction de la production industrielle allemande (-1,7% M/M vs. cons. +0,1%) – et pas des moindre car il s’agit de la 3ième plus importante baisse observée au cours des 4 dernières années – qui interpelle. L’EUR/USD ne s’en émeut étonnement pas et se maintient pour le moment au-dessus de $1,11, les inquiétudes autour des futurs développements dans les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis mais aussi en amont de la publication cette après-midi des chiffres de l’emploi américain de novembre qui pourraient se révéler (très ?) décevants semblent pénaliser le dollar américain. Non pas que l’économie européenne soit un facteur négligé par les marchés mais au regard de l’actualité, et sachant le peu d’attente à l’égard d’une région où l’on observe depuis longue date un contexte économique hautement dégradé, celui-ci passe pour le moment au second plan dans l’esprit des investisseurs. La faiblesse de l’économie européenne reste néanmoins un obstacle important à un redressement significatif de l’euro à court et moyen terme. Les regards étant sur cette fin de semaine principalement focalisés sur les nouvelles statistiques du marché du travail aux Etats-Unis (14h30) et l’évolution des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, la volatilité de la paire EUR/USD pourrait demeurer relativement modeste sur cette première partie de journée avant de possiblement s’emballer en début d’après-midi à l’occasion de l’arrivée des investisseurs américains sur les marchés des changes. La publication un peu plus tard dans l’après-midi des premiers résultats de l’enquête Michigan du mois de décembre sur l’état de confiance des ménages américains fera office de seconde lame et viendra intensifier ou atténuer la volatilité sur la paire de change.

 Niveaux/Sentiment : Le cours EUR/USD se maintient ce matin à hauteur de $1,11 mais de mauvais indicateurs conjoncturels en provenance d’Allemagne ce matin l’empêchent d’accentuer son rebond et le maintient sous la menace d’un repli en cas de réveil du dollar. Sauf nouvel élément majeur sur le volet commercial, la volatilité de la paire de change pourrait rester réduite sur la première moitié de journée, victime d’un attentisme des marchés avant la publication des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis. En cas de fort repli, le cours pourra compter sur la barrière de $1,10 pour limiter ses pertes, tandis qu’à la hausse le seuil de $1,1180 – plus haut niveau atteint depuis la mi-août – sera un obstacle majeur à franchir.

 Perf 2019 =-3,17% / Moyenne 2019 = $1,1198 / Point haut 5 décembre 2019 = $1,1108 / Point bas 5 décembre 2019 = $1,1076 / Clôture 5 décembre 2019 = $1,1102


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.