Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

nov. 06, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 6 novembre 2019 – Sommaire :

  • D’étonnants très bons chiffres en Allemagne (rebond de +1,3% M/M des commandes industrielles) viennent soutenir un euro qui sort d’une séance compliquée.
  • Retombée la veille sous $1,11, la paire EUR/USD limite ses pertes en attendant la publication ce matin en Zone Euro des estimations finales des PMI d’octobre et les ventes au détail.
  • Le cours EUR/GBP remonte à hauteur de £0,86 après avoir clôturé mardi sous ce seuil pour la 1ière fois en 6 mois. Les regards sont tournés vers la réunion de la BoE programmée ce jeudi.
  • Léger repli visible ce matin de la paire EUR/JPY qui s’éloigne du seuil de ¥121.
  • La paire EUR/AUD reste stable sous A$ 1,61 (creux de 7 semaines), tout comme l’EUR/CNH sous ¥7,76 (creux de 3 mois) alors que l’espoir d’un accord sino-américain reste intact.
  • Après 3 séances consécutives de recul et avoir effacé la moitié des gains engrangés la semaine dernière, le cours EUR/CAD se reprend et amorce un retour vers le seuil de C$1,46.
  • Le cours EUR/PLN remonte ce matin à un pic d’une semaine à PLN 4,27 en amont de la réunion monétaire de la NBP programmée cette après-midi (heure non déterminée).
  • De son côté, le cours EUR/HUF poursuit son rebond et oscille ce matin à un nouveau pic de 2 semaines à HUF 331,5.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  On soulignait ces derniers jours que le rebond de l’EUR/USD était fragile car uniquement porté par une faiblesse passagère du dollar américain, le principal catalyseur haussier sur l’euro, à savoir la dissipation des risques liés au Brexit, étant épuisé depuis plusieurs jours. En l’absence d’arguments haussiers sur l’euro qui pâtit toujours très amplement de fondamentaux économiques dégradés et de taux négatifs, la paire de change n’a rien pu faire face au réveil des acheteurs de dollar et les nouvelles prises d’achat en billet vert qui accompagnent depuis le début de semaine la multiplication des signaux et déclarations optimistes qui laissent entrevoir la signature, sous peu de temps, d’un premier accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Cette rivalité à l’origine de la dégradation graduelle depuis 2018 des échanges commerciaux internationaux et du ralentissement de l’économie mondiale pourrait-elle connaître une fin heureuse ? Il est encore bien trop tôt pour crier victoire, néanmoins les marchés s’accrochent à cet espoir pour le plus grand bonheur du dollar. Par ailleurs, les bons résultats observés hier de l’enquête d’activité ISM viennent donner du grain à moudre à l’approche de la Fed qui semble vouloir réaliser une pause, plus ou moins longue, dans son processus de réduction monétaire, celle-ci estimant que les trois baisses de taux réalisées cette année sont pour le moment suffisantes pour soutenir le cycle d’expansion actuel. L’EUR/USD est-il en danger ? Heureusement, ce matin le rebond bien plus important que prévu des commandes industrielles en Allemagne (+1,3% M/M vs. cons. +0,1%) offre un peu d’air à l’euro et lui permet de contenir le retour en grande pompe cette semaine de vives pressions baissières. Il faudra d’autres résultats du même acabit pour convaincre les marchés d’une stabilisation de l’économie européenne et les encourager à reprendre des positions en euro. Cela pourrait passer aujourd’hui par une révision à la hausse des estimations finales des enquêtes d’activité PMI du secteur des services et un rebond plus conséquent qu’anticipé des ventes au détail (cons. +0,1% M/M) en Zone Euro. Du côté américain, le dollar cherchera du soutien du côté de la Fed alors que quatre directeurs d’antennes régionales de la banque centrale américaine sont au programme ce mercredi.

Niveaux/Sentiment : Le cours EUR/USD reste à flot au-dessus du support de $1,1070 qui fait office de « reposoir » pour la paire de change depuis 3 semaines. Les bons chiffres en provenance du secteur industriel allemand rassurent légèrement les investisseurs européens et peuvent faire espérer qu’une récession technique en Allemagne pourrait être évitée de justesse au 3ième trimestre. Seulement, cela n’est pas suffisant pour le moment pour amorcer un retour de la paire de change au-dessus de $1,11 sachant qu’en parallèle le maintien d’un large sentiment d’optimisme autour d’un possible accord imminent entre la Chine et les Etats-Unis soutient le dollar. L’euro a besoin de prouver et gagner la confiance des investisseurs, et cela passera forcément par les fondamentaux et une succession de bons résultats observés à travers la publication des indices conjoncturels. Déjà très fragile, la confiance des marchés vis-à-vis de l’euro serait très certainement entamée en cas de résultats économiques décevants et l’EUR/USD pourrait alors prendre rapidement la direction du seuil de $1,10.

Perf 2019 = -3,41% / Moyenne 2019 = $1,1214 / Point haut 5 novembre 2019 = $1,1140 / Point bas 5 novembre 2019 = $1,1060 / Clôture 5 novembre 2019 = $1,1074


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.