Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

oct. 29, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 29 octobre 2019 – Sommaire :

  • Les effets haussiers sur l’euro résultant de l’annonce d’un report du Brexit en janvier 2020 s’évanouissent et l’euro apparaît sur la défensive alors que de nouveaux facteurs de turbulence politique furent observés en Zone Euro le weekend dernier.
  • L’EUR/USD s’écarte de la barrière de $1,11 alors que le catalyseur haussier relatif à la dissipation du risque de « Hard Brexit » semble épuisé. Le retour de tensions sur les marchés obligataires européens (Italie notamment) fait plier l’euro.
  • La livre sterling reste stable à plus de £0,86 face à l’euro et continue de suivre les développements politiques au Royaume-Uni. Après un nouveau revers hier, Boris Johnson proposera au Parlement un texte de loi pour convoquer des élections anticipées d’ici Noël.
  • Revenu à hauteur de ¥121 la veille, le cours EUR/JPY recule de -0,2/0,3% ce matin.  Le cours EUR/CHF (₣1,1040) reste stable à proximité de ses plus hauts niveaux depuis 3 mois.
  • Après une pause lundi, le dollar canadien reprend sa marche en avant et revient à hauteur de ses plus hauts niveaux depuis 2 ans face à l’euro (<C$ 1,45) à la veille de la réunion monétaire de la Banque du Canada.
  • Le dollar australien bondit ce matin à un pic de presque 4 semaines sous A$ 1,62 face à l’euro alors que la Maison Blanche a laissé entendre la veille qu’un accord commercial avec la Chine pourrait être signé plus tôt que prévu.
  • La couronne norvégienne tente un timide redressement mais reste à hauteur de ses plus bas historiques face à l’euro à plus de NOK 10,20.
  • Rebond correctif de la paire EUR/CZK après sa chute de la veille à un creux de plus de 3 mois sous CZK 25,5.
  • Le rand sud-africain reste orienté à la hausse face à l’euro et approche progressivement du seuil de ZAR 16,0. La publication ce matin (10h30) des chiffres du chômage en Afrique du Sud au T3 pourrait susciter de vives réactions.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  Le rebond de la veille a paradoxalement montré la fragilité de la paire EUR/USD qui reste sous la menace d’un nouveau repli au regard d’un contexte économique dégradé et de tensions politiques toujours très importantes en Zone Euro. L’incapacité de la paire de change à revenir s’installer au-dessus de la barrière de $1,11 témoigne en effet d’un certain sentiment de défiance toujours relativement important des investisseurs à l’égard de la devise européenne. Si le résultat des élections régionales du weekend dernier en Allemagne et en Italie n’ont pas de répercussions politiques immédiates, elles ravivent néanmoins les craintes à l’égard de gouvernances très fragiles et facturées dans ces pays et font craindre un effondrement de celles-ci à tout moment. En Allemagne, le SPD est face à un dilemme sur son maintien ou non au sein du gouvernement alors que le parti enregistre scrutin après scrutin des scores extrêmement bas et apparaît aujourd’hui comme la 4ième force politique du pays, derrière l’extrême-droite (AfD) et les écologistes (die Grüne). En Italie, la nouvelle coalition formée par le Parti Démocrate (PD) et le Mouvement 5 Etoiles (M5E) a subi son premier revers important dans la région d’Ombrie et voit l’ombre de la Ligue du Nord, dont la popularité au sein du pays demeure très importante, comme une menace possible au bon déroulement de sa politique. Le catalyseur haussier sur l’euro émanant de la dissipation des risques de « Hard Brexit » semble désormais épuisé, tout comme le catalyseur baissier sur le dollar relatif au risque de baisse de taux de la Fed ce mercredi qui est aujourd’hui totalement intégré par les marchés. Le retour de turbulences politiques en Zone Euro et l’absence de signes de rebond de l’économie européenne restent un frein important à une expansion de l’EUR/USD, aussi on pourrait assister à une volatilité très réduite sur la paire de change et quelques mouvements de repli jusqu’à mercredi en attendant la publication aux Etats-Unis des premiers chiffres de croissance au 3ième trimestre et la décision monétaire de la réserve fédérale américaine. Au regard de la vision unilatérale des marchés (probabilité de 95% estimée par l’indice FedWatch Tool de l’organisation CME) et économistes à l’égard d’un scénario de possible nouvelle baisse de -25pbs du taux directeur ; la 3ième consécutive ; il existe un important risque baissier sur la paire de change à ne pas négliger si la banque centrale américaine décide d’opérer un statu quo et repousse sa décision sur un éventuel ajustement de son taux directeur à décembre prochain. Sachant que les effets de la baisse de taux de septembre n’ont pas pu être encore évalués par les banquiers centraux américains sachant que les premiers chiffres d’octobre ne seront publiés qu’en fin de semaine (emploi & Indice ISM manufacturier ce vendredi), il est possible que la Fed adopte une position attentiste en octobre. Cela est d’autant plus probable si les chiffres de croissance publiés demain sont en ligne aux attentes, ou bien meilleurs que prévu. Prudence donc d’ici mercredi soir.

 Niveaux/Sentiment : L’EUR/USD amorce la séance de mardi sur la défensive et s’écarte de la barrière de $1,11 malgré l’absence d’éléments négatifs ce matin en Zone Euro. Cela semble témoigner d’une certaine défiance à l’égard du récent redressement de l’EUR/USD de +2,5% au mois d’octobre qui pourrait s’avérer être un feu de paille. Le catalyseur haussier offert par le Brexit est littéralement épuisé, aussi l’euro doit trouver de nouveaux catalyseurs. Or les turbulences politiques et les fondamentaux économiques européens ne lui sont pour le moment d’aucun secours. Ce matin l’indice traquant le moral des ménages en France est ressorti comme attendu inchangé par rapport au mois dernier (pic depuis janvier 2018) et on attend désormais la publication en milieu d’après-midi de l’indice Conference Board de confiance des ménages américains qui pourrait, en cas de rebond, appuyé le mouvement de repli de la paire. Un support à $1,1080 semble se former et freiner la chute de l’EUR/USD, néanmoins si celui-ci devait céder le prochain niveau clé se situe au niveau de $1,1050 (moyenne mobile 20 jours). En cas de rebond, le seuil de $1,11 sera un obstacle important à franchir.

 Perf 2019 =-3,40% / Moyenne 2019 = $1,1216 / Point haut 28 octobre 2019 = $1,1107 / Point bas 28 octobre 2019 = $1,1074 / Clôture 28 octobre 2019 = $1,1098


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.