Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

oct. 25, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 25 octobre 2019 – Sommaire :

  • L’euro fait de la résistance malgré la présence de quelques nuages à l’horizon. La livre sterling tremble de son côté face à la perspective de nouvelle élection anticipée au Royaume-Uni avant Noël. Les craintes provoquées par le discours offensive de Mike Pence sur la Chine semblent se dissiper.
  • La paire EUR/USD tient bon et maintient sa position au-dessus de $1,11 malgré le retour de nuages à l’horizon. L’Allemagne reste au centre des préoccupations : moral des ménages à un creux de 3 ans & risque de turbulences politiques (élection régionale en Thuringe ce dimanche).
  • La paire EUR/GBP amorce un rebond modeste et tente de s’installer dans la partie supérieure du couloir £0,86-£0,87 alors que Boris Johnson tentera lundi prochain de faire voter au Parlement l’organisation d’une élection générale le 12 décembre prochain.
  • Léger rebond de la paire EUR/JPY qui malgré son repli de la veille reste à proximité du seuil de ¥121.
  • Le cours EUR/CHF reste pour le moment orienté à la hausse (₣1,1020) non loin de ses plus hauts sommets touchés ces 3 derniers mois (₣1,1060).
  • Aucun signe de redressement visible sur la paire EUR/CAD après sa chute la veille à un creux de 3 semaines (C$ 1,45).
  • Les devises nordiques (NOK & SEK) sont de nouveau sur la défensive au lendemain des réunions monétaires observées en Norvège et en Suède.
  • Sur les marchés émergents, le zloty polonais (PLN 4,28) et le rand sud-africain (ZAR 16,30) restent orientés à la hausse.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  L’euro voit réapparaître quelques nuages à l’horizon alors qu’aucun signe d’amélioration de la conjoncture n’est observé en Zone Euro et que la question du Brexit au Royaume-Uni reste toujours irrésolue et sujet à d’importants rebondissements. Si pour le moment, les mouvements correctifs sur la paire EUR/USD restent très modestes et bénéficient entre autre des importantes spéculations de nouvelle baisse de taux aux Etats-Unis à la fin du mois (probabilité estimée à 93,5% d’après l’indice CME FedWatch Tool), la trajectoire depuis le début de la semaine est clairement tournée vers le bas. La décélération pourrait s’accentuer si l’euro ne trouve pas de nouveaux catalyseurs, la dissipation des craintes de « hard Brexit » au Royaume-Uni ne constituant pas à lui seul un facteur sur lequel l’euro puisse s’appuyer sur la durée pour se redresser. Par ailleurs, l’euro pourrait être rattrapé par de nouvelles turbulences politiques la semaine prochaine alors que de nouvelles craintes d’effondrement de la coalition allemande pourraient s’observer après l’élection régionale de dimanche dans le Land de Thuringe et que la question d’une élection anticipée au Royaume-Uni sera débattue lundi au Parlement britannique à l’aune de la décision probablement prise ce weekend par le dirigeants européens de reporter ou non la date du Brexit. En attendant, l’EUR/USD pourrait continuer son jeu d’équilibriste autour de la barrière de $1,11 au gré de la publication ce vendredi d’enquêtes de confiance en Allemagne (indices Ifo de climat des affaires) et aux Etats-Unis (indice Michigan de confiance des ménages). L’EUR/USD tient bon pour le moment mais l’observation de première fracture invite à la prudence.

 Niveaux/Sentiment : La barrière de $1,11 fait actuellement office de support et contient les pressions baissières sur le cours de change qui a enregistré depuis le début de la semaine un repli de -0,6%. Sans mouvement baissier important du dollar, le cours de change pourrait rester sur la défensive au regard des facteurs de troubles politiques qui émanent d’Europe. La dégradation plus importante que prévu ce matin du moral des ménages allemands à un plus bas depuis plus de 3 ans conforte la défiance générale des investisseurs à l’égard de l’euro et pourrait limiter un rebond significatif de l’euro. En l’absence de catalyseurs haussiers sur l’euro, la paire EUR/USD devra compter, comme très souvent, sur un appétit réduit des marchés pour le dollar ou une nouvelle défaillance de celui-ci pour maintenir sa position actuelle. Le retour dans la lumière de perspectives économiques dégradées en Zone Euro suggère une plus forte probabilité d’un repli sous $1,11 (creux d’une semaine) que d’un rebond à $1,12 (pic de 2 mois).

 Perf 2019 =-3,10% / Moyenne 2019 = $1,1217 / Point haut 24 octobre 2019 = $1,1162 / Point bas 24 octobre 2019 = $1,1091 / Clôture 24 octobre 2019 = $1,1104


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.