Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

oct. 24, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 24 octobre 2019 – Sommaire :

  • Volatilité très réduite ce matin sur les marchés des changes en amont de la publication des premières enquêtes PMI d’octobre en Zone Euro et la réunion de la BCE.
  • L’EUR/USD maintient le cap au-dessus de $1,11 mais sera sensible au moindre signe de décélération de l’économie en Zone Euro relevé dans les nouveaux indices PMI (10h00).
  • L’EUR/GBP se heurte toujours à la barrière de £0,86 alors que l’on est toujours dans l’attente de la validation par Bruxelles d’un report du Brexit après le 31 octobre.
  • La paire EUR/JPY est stable ce matin et reste à hauteur du seuil de ¥121.
  • Après une nouvelle escapade hier au-dessus de ₣1,10, le cours EUR/CHF poursuit son ascension et se dirige vers ses plus hauts niveaux depuis 3 mois (₣1,1060).
  • Le cours EUR/AUD enregistre un gain de +0,3% et se dirige à nouveau vers le seuil de A$ 1,63 après la publication d’indices PMI en Australie montrant un recul de l’activité en octobre.
  • Les deux devises nordiques (SEK & NOK) sont stables ce matin en amont des décisions monétaires des banques centrale suédoise (09h30) et norvégienne (10h00).
  • Le forint hongrois corrige légèrement après 5 séances consécutives de hausse et un pic de 2 mois atteint hier face à l’euro à HUF 338.
  • La livre turque reste orientée à la hausse sous le seuil de TRY 6,40 face à l’euro après l’annonce la veille d’une suspension des sanctions américaines contre Ankara.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  L’EUR/USD tient le choc et enregistré hier sa 4ième séance consécutive au-dessus de $1,11 et profite de l’optimisme général des marchés à l’égard du Brexit dont les principaux risques semblent désormais derrière nous après le vote mardi des députés britanniques de soutien du nouvel accord de sortie négocié par Boris Johnson. Le maintien néanmoins de quelques incertitudes concernant le processus de sortie qui pourrait à priori être reporté mais aussi l’absence de catalyseurs haussiers en provenance de la Zone Euro, où le moral des acteurs économiques restent toujours très dégradé (recul de l’indice de climat des affaires en France à un plus bas de plus de 4 ans et de l’indice de confiance des ménages en Zone Euro à un creux de 6 mois) et où se profile ce jeudi une nouvelle réunion de la BCE, freinent pour le moment toute tentative d’ascension de l’euro. La séance de jeudi pourrait se révéler bien plus volatile que les précédentes à l’occasion de la publication en Zone Euro et aux Etats-Unis des premiers résultats des enquêtes d’activité d’octobre mais aussi de la dernière réunion monétaire pour Mario Draghi qui s’apprête à passer la main à la fin du mois à Christine Lagarde. L’euro aura l’occasion de confirmer aujourd’hui son récent regain de santé et son redressement de +2,5% en trois semaines sachant que de nouveaux signes de décélération de l’économie en Zone Euro pourraient servir de prétexte à quelques prises de bénéfices et une réduction importante des positions actuelle à l’achat en euro. La dernière sortie de Draghi comme président de la BCE devrait se révéler plus riche en émotions qu’en annonces majeures, néanmoins les investisseurs suivront avec intérêt sa dernière conférence de presse alors que l’on a vu surgir depuis la précédente réunion de septembre de nombreuses divergences parmi les responsables monétaires européens à l’égard du choix d’opérer un nouveau programme de rachats d’actif à partir de novembre à hauteur de €20Mds/mois. Le communiqué officiel sera comme à son habitude publié en milieu de journée à 13h45 mais ne devrait révéler à priori aucun changement majeur par rapport aux annonces faites en septembre dernier puis la conférence de presse de Mario Draghi débutera à 14h30.

 Niveaux/Sentiment : C’est l’heure de la confirmation pour l’euro dont le redressement récent est amplement dû à des facteurs externes tels que la dissipation des incertitudes liées au Brexit, et non à des facteurs internes. L’absence de signes de redressement de l’économie en Zone Euro pourrait contenir l’emballement récent observé sur l’euro tandis que de nouveaux signes de décélération pourraient renvoyer la devise européenne dans ses travers en direction de $1,10. En ce qui concerne la BCE et la perception par les marchés des répercussions potentielles que pourraient provoquer de fortes divergences au sein du comité directeur, il est difficile d’anticiper les impacts sur l’euro. Ils pourraient être favorables à court terme s’il est intégré un risque de paralysie de la banque centrale dans sa politique accommodante. Mais dans un contexte de ralentissement marqué de l’économie européenne, l’impression de dysfonctionnements au sein de l’organisation monétaire, qui fut l’un des acteurs majeurs de soutien lors des deux récentes crises qui ont traversé la Zone Euro en 2008-09 (crise financière mondiale) et 2011-13 (crise de la dette en Europe), pourrait apeurer les investisseurs et accentuer leur peu d’appétit actuel à l’égard de l’euro. Si les indices PMI publiés en Zone Euro ne provoquent peu de réactions et que la réunion de la BCE se révèle être un « non-évènement », ce qui est fort possible, l’EUR/USD pourrait avoir l’occasion de reprendre son ascension en direction de $1,12 à l’occasion de la publication en milieu d’après-midi de plusieurs indicateurs conjoncturels américains dont les premiers résultats des enquêtes PMI d’octobre (15h45) mais aussi avant les statistiques hebdomadaires d’inscriptions aux allocations chômage (14h30) et plus tard dans la journée celles de ventes de maisons neuves (16h00).

 Perf 2019 =-2,93% / Moyenne 2019 = $1,1218 / Point haut 23 octobre 2019 = $1,1139 / Point bas 23 octobre 2019 = $1,1104 / Clôture 23 octobre 2019 = $1,1129


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.