Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

oct. 11, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 11 octobre 2019 – Sommaire :

  • Le vent d’optimisme soufflé hier sur les marchés des changes se prolongent ce vendredi matin.
  • L’EUR/USD reste orienté à la hausse à plus de $1,10 mais peine à accélérer. Les acheteurs de dollar seront attentifs aux développements des négociations commerciales sino-américaines.
  • Après une chute vertigineuse de -1,6%, le cours EUR/GBP poursuit son recul et voit le support de £0,88 dans son champ de vision. Les marchés surveillent de nouveaux progrès sur le Brexit et s’accrochent à l’espoir qu’un accord reste possible.
  • Le cours EUR/JPY accentue ses gains de la veille et oscille à un pic de 3 semaines à proximité du seuil de ¥119.
  • Le cours EUR/CHF se rapproche à grand pas du seuil de ₣1,10, barrière qui fait office de « plafond » depuis 2 mois ½.
  • La paire EUR/CAD reste assez stable à plus de C$1,46 en amont de la publication cette après-midi des statistiques de l’emploi au Canada (14h30).
  • Profitant d’un rebond des cours du pétrole de 2% ce matin, le rouble russe (RUB 70,7) et la couronne norvégienne (NOK 10,02) effacent une partie de leurs récentes pertes.
  • Le zloty polonais et le forint hongrois prolongent tous leur rebond de la veille. Le cours EUR/HUF oscille à son plus bas de la semaine (HUF 331,5) et le cours EUR/PLN à un creux de 2 mois sous le seuil de PLN 4,31.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  Après s’être fait attendre durant toute une semaine, le retour de la paire EUR/USD au-dessus de $1,10 a été chaleureusement accueilli par les marchés qui commençaient à s’agacer du manque de vigueur de cette dernière. Son franchissement très tôt en début de matinée jeudi a créé un peu d’emballement sur les marchés des changes et accentué les pressions haussières sur l’EUR/USD, néanmoins les effets n’ont pas perduré dans le temps et la paire de change n’a guère réussi à aller au-delà du seuil de $1,1030, cela malgré la publication aux Etats-Unis de chiffre d’inflation légèrement moins bons que prévu. Au flux d’optimisme autour du Brexit, favorable à l’euro, s’est opposé un flux d’optimisme sur le volet commercial, lui plutôt favorable au dollar. Résultat, si on est bien en présence d’un mouvement correctif haussier sur le taux EUR/USD consécutif à la chute de ce dernier fin septembre à un plus bas depuis 28 mois, la dynamique reste pour le moment très lente et très modeste. Tout simplement parce que les catalyseurs haussiers sur l’euro ne sont pas légions faute de signes de redressement économique en Zone Euro et que les raisons de vendre le dollar américain restent également limitées faute de signaux confirmant une volonté de la Fed de réduire à nouveau ses taux d’intérêts dans les prochaines semaines et/ou suggérant une dégradation des relations commerciales entre Pékin et Washington. Cela nous pousse à croire que les gains potentiels sur l’EUR/USD restent toujours pour le moment plafonnés autour de $1,11 qui est le plus haut niveau visible sur le cours de change depuis la fin du mois d’août. En revanche, les risques de correction en cas de sursaut du dollar ou fléchissement de l’euro sont toujours existants et à absolument ne pas négliger. Le Brexit et les négociations commerciales devraient être à nouveau dans l’actualité ce vendredi alors qu’un petit déjeuner entre les négociateurs britanniques et européens était programmé ce matin à Bruxelles et qu’un peu plus tard dans la journée Donald Trump recevra à la Maison Blanche le vice-premier ministre chinois Liu He. Au niveau des indicateurs conjoncturels publiés ce vendredi, les marchés jetteront un œil aux résultats préliminaires de l’enquête menée par l’université de Michigan (16h00) évaluant le moral des ménages américains et leur confiance dans les perspectives économiques du pays.

 Niveaux/Sentiment : Après son retour la veille au-dessus de $1,10, on surveillera le comportement de l’EUR/USD ce vendredi afin de savoir si ce mouvement augure un redressement plus important à venir ou si celui-ci n’était que de la poudre aux yeux et que la paire reste toujours grandement handicapée par un certain nombre de risques baissiers. La confirmation d’une capacité de la paire de change à se maintenir plusieurs séances au-dessus de cette barrière de $1,10 pourrait rassurer les marchés et déclencher de nouvelles prises d’achat en euro. À la hausse, le prochain niveau majeur se situe autour de $1,11 mais celui-ci semble pour le moment hors de portée. Néanmoins des progrès significatifs sur le Brexit pourraient aider l’EUR/USD à s’en rapprocher. Le dollar sera lui sensible aux développements en marge du second jour de négociations commerciales entre Pékin et Washington et pourrait subir quelques pertes en cas d’apparition de nouvelles tensions entre les deux camps.  

 Perf 2019 =-3,98% / Moyenne 2019 = $1,1223 / Point haut 10 octobre 2019 = $1,1034 / Point bas 10 octobre 2019 = $1,0969 / Clôture 10 octobre 2019 = $1,1004


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.