Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

oct. 04, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 4 octobre 2019 – Sommaire :

  • Volatilité réduite sur les marchés des changes en ce jour de publication des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis, lesquels pourraient offrir l’étincelle manquante à l’EUR/USD pour décoller.
  • Le cours EUR/USD vient d’enregistrer 3 séances consécutives de hausse ce qui ne lui était plus arrivé depuis juillet dernier. Le cap des $1,10 reste en ligne de mire en amont de l’emploi aux Etats-Unis (14h30) et du discours du président de la Fed J. Powell (20h00)
  • Le cours EUR/GBP continuer de se heurter à la barrière de £0,89. L’absence de progrès dans les négociations sur le Brexit pourrait offrir une rampe de lancement à la paire de change pour casser ce « plafond ».
  • L’EUR/JPY continue de glisser doucement et oscille actuellement à son plus bas niveau depuis 1 mois à ¥117.
  • L’EUR/CHF marque une pause dans son rebond et semble manquer de souffle à l’approche du seuil de ₣1,10.
  • Malgré un léger rebond des prix du pétrole, le cours EUR/CAD reste stable ce matin à plus de C$ 1,46 en amont de la publication cette après-midi des statistiques commerciales (14h30) et de l’indice d’activité Ivey (16h00) au Canada.
  • La paire EUR/AUD poursuit la correction amorcée la veille et retombe ce matin sous le seuil de A$ 1,6250.
  • La paire EUR/PLN continue également de corriger et teste actuellement un support formé mi-août à PLN 4,33. Le zloty profite d’un effet de soulagement après une décision de la CJUE qui pourrait être moins impactante que prévu pour les banques polonaises.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  Le cours EUR/USD reste orienté à la hausse et profite très clairement des désagréments du dollar américain pour se rapprocher, très graduellement, vers la barrière de $1,10. L’absence de catalyseurs haussiers sur l’euro faute de nouvelles rassurantes de la part de l’économie européenne ralentit néanmoins cette ascension que l’on aurait pu espérer plus importante compte tenu de la faible valorisation du cours de change (plus bas depuis 28 mois touché cette semaine sous $1,09) et de la succession d’indicateurs économiques décevants publiés cette semaine aux Etats-Unis. Il semble manquer une « étincelle » pour allumer la mèche de l’EUR/USD et déclencher un rebond correctif en direction de $1,11, ou le seuil plafond observé sur le cours au mois de septembre. L’échec hier du cours EUR/USD à franchir le cap des $1,10 témoigne de la frilosité actuelle de celui-ci à se redresser de manière significative. Les chiffres de l’emploi publiés cette après-midi (14h30) aux Etats-Unis pourraient être cette étincelle attendue. À coup sûr, un volume de créations d’emploi moins important que prévu viendrait accentuer les craintes des marchés autour de l’économie américaine et les doutes quant à sa réelle résilience face aux tensions internationales, mais également augmenter la pression sur les épaules des banquiers centraux américains pour considérer de nouvelle mesures de soutien dans les prochains mois. On aura une nouvelle occasion aujourd’hui d’évaluer le sentiment et l’approche monétaire de la banque centrale américaine à l’occasion du discours de Jerome Powell programmé en début de soirée (20h00) programmé en marge d’une conférence organisée par la Fed. À cette occasion, ce dernier pourrait être amené à dévoiler son sentiment à l’égard de l’économie américaine et notamment commenter les chiffres décevants publiés tout au long de la semaine.

 Niveaux/Sentiment : La volatilité de l’EUR/USD devrait être très largement influencée ce vendredi par les réactions des marchés aux chiffres de l’emploi aux Etats-Unis, puis dans un second temps aux commentaires du gouverneur central américain. Il apparaît très clair que des résultats décevants aux Etats-Unis conforteraient les spéculations actuelles de nouvelle baisse de taux de la Fed dans les prochains mois, en octobre ou en décembre, et du coup asséneraient un nouveau coup derrière la tête du dollar. Alors qu’elle n’en demande pas moins pour se redresser, cela donnerait l’occasion à la paire de retenter une percée au-dessus du seuil de $1,10. Attention tout de même à ce que la paire de change ne retombe pas dans ses travers, un résultat positif de l’emploi américain cette après-midi balayerait d’un revers de main les incertitudes des récentes séances et renverrait très probablement l’EUR/USD vers $1,09. 

 Perf 2019 =-4,35% / Moyenne 2019 = $1,1229 / Point haut 3 octobre 2019 = $1,0999 / Point bas 3 octobre 2019 = $1,0939 / Clôture 3 octobre 2019 = $1,0964


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.