Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

oct. 01, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 1er octobre 2019 – Sommaire :

  • L’euro reste clairement sur la défensive et s’attaque au seuil de $1,09, ou le dernier rempart qui semble le séparer d’une chute plus importante.
  • L’EUR/USD a clôturé le 3ième trimestre à un creux de 28 mois et une perte annuelle de -5%. À nouveau à l’attaque du seuil de $1,09, la paire sera sensible aux divergences économiques entre la Zone Euro (inflation à 11h00) et les Etats-Unis (indices ISM manufacturier à 16h00).
  • Le cours EUR/GBP accentue son repli et se rapproche du seuil de £0,8850 en amont de la publication de l’indicateur PMI manufacturier au Royaume-Uni (10h30) qui devrait montrer une nouvelle contraction importante de l’activité en septembre.
  • Le cours EUR/CHF poursuit doucement mais sûrement son rebond en direction de ₣1,09 sur fond de chiffres économiques très décevants en Suisse (contraction des ventes au détail et de l’activité dans le secteur manufacturier).
  • Le cours EUR/AUD rebondit vivement à plus de A$1,62 ce matin en réaction à l’annonce par la RBA d’une nouvelle baisse de ses taux (de 1,00% à 0,75%), sa troisième de l’année.
  • La couronne suédoise chute à un plus bas depuis 4 semaines à presque SEK 10,8 face à l’euro en réaction à la publication contre toute attente d’une première contraction de l’activité industrielle en Suède depuis 6 ans.
  • Les prix du pétrole continuent de chuter et l’indice Brent retombe ce matin sous le seuil de $60 (creux de 2 semaines). Le rouble russe se replie et approche du seuil de RUB 71,0, tout comme la couronne norvégienne qui oscille à plus de NOK 9,90 face à l’euro.
  • Le dollar canadien reste lui stable à proximité de C$1,44 ou son plus haut niveau depuis 2 ans face à l’euro.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  La situation de l’EUR/USD est inquiétante et on peut nourrir quelques craintes légitimes de voir se matérialiser un nouveau repli plus important de la paire de change si la cassure de la barrière de $1,09 se confirmait dans les prochains jours. En cause, toujours les mêmes raisons qui sont à l’origine de la forte dépréciation de l’euro au cours des derniers mois, la défiance des marchés à l’égard d’une devise d’une région au contexte économique hautement dégradé et où les incertitudes politiques sont légions, notamment du fait du flou qui entoure le processus de sortie du Royaume-Uni hors de l’Union Européenne et ses conséquences directes et indirectes. L’Allemagne reste au centre des inquiétudes alors que la décélération de la 1ière économie européenne semble s’intensifier comme le prouve très justement les multiples réductions observées au cours des derniers mois des projections de croissance dans le pays. La crainte sous-jacente des marchés est qu’en tant que locomotive économique de la région une Allemagne malade est susceptible d’avoir un effet de contagion sur l’ensemble de la Zone Euro. On pourrait en avoir un nouvel exemple ce matin à l’occasion de la publication des premières estimations d’inflation au mois de septembre en Zone Euro (11h00) qui pourraient, comme observé hier en Allemagne, décevoir à leur tour. La paire EUR/USD a également souffert de l’absence de chiffres économiques majeurs aux Etats-Unis qui auraient pu venir contrebalancer les pressions baissières sur l’euro. Cela sera différent ce mardi puisque la paire de change, et plus particulièrement le dollar sera attentif à la teneur des indicateurs d’activité ISM dans le secteur manufacturier (16h00). Alors que les marchés tablent sur un rebond de l’activité dans le secteur après une contraction en août, une éventuelle contre-performance de ce pan de l’industrie américaine pourrait venir soutenir un peu l’EUR/USD, pas au point de déclencher un rebond significatif mais lui permettre au moins de stopper sa chute en avant. Surtout une contraction de l’industrie viendrait soutenir la thèse d’une sensibilité de l’économie américaine aux tensions commerciales et notamment au nouvelles taxes douanières appliquées sur $110Mds de produits chinois au début du mois de septembre.

 Niveaux/Sentiment : Après avoir amorcé hier une première tentative de repli sous le seuil de $1,09, le cours EUR/USD a vite retracé vers cette barrière en fin de journée et ainsi confirmé l’existence de quelques obstacles réfrénant une nouvelle chute plus importante de la paire de change. De retour ce matin sous le seuil de $1,09, on surveillera attentivement le succès ou l’échec de cette nouvelle tentative de repli. De nouvelles divergences économiques et un contraste accentué entre une économie européenne qui décélère rapidement au point de faire craindre un risque de récession à court terme, et une économie américaine qui résiste plutôt bien – du moins mieux que les autres – aux vents contraires extérieurs pourraient donner le coup de pouce manquant pour faire définitivement « sauter » la barrière de $1,09. Après $1,09, les prochains supports clés sur l’EUR/USD se situent à $1,08 et $1,06. Le cours EUR/USD a clôturé le 3ième trimestre sur un recul de plus de -1,5% sur les deux dernières semaines et une perte annuelle de -5%.

 Perf 2019 =-5,08% / Moyenne 2019 = $1,1233 / Point haut 30 septembre 2019 = $1,0947 / Point bas 30 septembre 2019 = $1,0883 / Clôture 30 septembre 2019 = $1,0898


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.