Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

sept. 04, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 4 septembre 2019 – Sommaire :

  • La victoire hier soir au Parlement britannique de la motion soutenue par le camp pro-européen visant à reprendre le contrôle sur l’agenda du Brexit soulage l’ensemble des acteurs européens et nourrit ce matin un rebond de la livre sterling et de l’euro.
  • L’EUR/USD amorce une tentative de rebond au-dessus du seuil de $1,10. Ventes au détail en Zone Euro (11h00), audition de C. Lagarde (BCE) au Parlement et Livre Beige de la Fed (20h00) à surveiller ce mercredi.
  • Les marchés voient la défaite de Boris Johnson au Parlement mardi soir comme un souffle d’optimisme tentant de balayer les craintes de « hard Brexit ». La livre sterling reprend des couleurs (£0,9050) mais la perspective d’élections anticipées limite les achats.
  • Après trois séances consécutives de repli la paire EUR/JPY se redresse et revient taper à la porte du seuil de ¥117. La dissipation « temporaire et modeste » des risques liés au Brexit soutient ce rebond.
  • La paire EUR/CHF remonte au-dessus du seuil de ₣1,0850 ce matin après sa chute de la veille à un creux depuis juin 2017. La stabilisation des inquiétudes politiques au Royaume-Uni et en Italie (feu vert pour la coalition M5E-PD) favorise un redressement.
  • La paire EUR/CAD est stable ce matin au-dessus de son seuil support de C$1,46 alors que se profile cette après-midi une réunion monétaire de la Banque du Canada (16h00). Un discours accommodant de celle-ci pourrait venir troubler la devise canadienne et lui causer quelques pertes.
  • Le cours EUR/AUD poursuit son repli et oscille sur ses plus bas niveaux depuis plus d’un mois à A$ 1,62. Malgré le recul au T2 de la croissance annuelle en Australie à un plus bas depuis presque 10 ans (1,4% A/A), le dollar australien se nourrit du renforcement du sentiment des investisseurs face à l’atténuation des risques politiques en Europe.
  • Les devises émergentes poursuivent leur rebond correctif face à l’euro. Après un bond de 1% hier, le rand progresse de +0,8% ce matin face à l’euro et oscille sur ses plus hauts niveaux depuis presque 1 mois à ZAR 16,4.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  Après avoir fait craindre un temps un décrochage sous $1,09, le cours EUR/USD stoppe l’hémorragie et surfe sur l’atténuation ce matin des inquiétudes autour de la question du Brexit au lendemain de la victoire au Parlement britannique d’une motion portée par le camp de l’opposition pro-européenne qui place à l’ordre du jour des députés ce mercredi un débat et un vote ce soir sur un projet de loi proposant un report de la date de sortie au 31 janvier 2020 en cas d’absence d’accord avec l’Union Européenne en octobre prochain. Si les inquiétudes autour d’un risque de « hard Brexit » restent importantes, d’autant plus que des élections anticipées pourraient être déclenchées par le premier ministre Boris Johnson en cas de majorité favorable à ce texte, un « très léger » vent d’espoir existe. À cela on ajoute le recul des inquiétudes autour de la situation politique en Italie et du risque de rupture de la nouvelle coalition formée par le Mouvement 5 Etoiles et le Parti Démocrate pour gouverner le pays après le soutien massif reçu de la part des sympathisants de la formation antisystème à cette union. Cet obstacle passé, on attend désormais l’annonce officielle du programme et de la composition de cette nouvelle équipe gouvernement que le premier ministre italien Giuseppe Conté pourrait dévoiler dès ce soir. L’impression de stabilisation du contexte politique en Europe, actuellement très fragile, offre un peu d’air à l’euro et nourrit l’espoir d’un possible retour de ce dernier au-dessus de $1,10. Les signes de fébrilité à nouveau montrés par l’économie américaine soutient également, à tort ou à raison, cette tentative de rebond. Cette accalmie pourrait être de courte durée alors que l’on attend ce mercredi une forte contraction des ventes au détail en Zone Euro au mois de juillet . Un peu plus tôt dans la matinée seront publiés les estimations finales des enquêtes d’activité dans le secteur des services, lesquelles devraient confirmer le statut de principal catalyseur de la croissance en Zone Euro. Aux Etats-Unis, l’attention se portera sur la publication en début d’après-midi des nouvelles statistiques commerciales aux Etats-Unis qui pourraient donner lieu à de nouvelles diatribes du président américain contre la Chine. Les divergences monétaires entre la BCE et la Fed ; principal catalyseur baissier actuel de l’EUR/USD ; pourraient une nouvelle fois très largement influencées les prises de décision des traders sur les marchés des changes alors que l’on surveillera en matinée les échos de l’audition au Parlement européen de la nouvelle présidente de la BCE Christine Lagarde, qui ne prendra officiellement ses fonctions qu’à partir du 1er novembre prochain, et en fin de journée la publication du Livre Beige de la Fed qui donnera des indices un peu plus précis sur l’état de l’économie américaine cet été dans un contexte de regain de tensions avec la Chine. Les conclusions de ce rapport pourraient avoir une certaine influence sur le choix final des banquiers centraux américains et la décision le 18 septembre prochain d’abaisser ou non les taux d’intérêt.

Niveaux/Sentiment : L’EUR/USD amorce une tentative de rebond en direction de $1,10 ce matin après avoir chuté la veille à un nouveau creux depuis plus de 2 ans de $1,0924. Cette barrière de $1,10 constituera un test important et donnera un indice précieux sur l’état d’esprit des marchés et leur niveau de défiance vis-à-vis de la devise européenne. Le spectre d’une intervention de forte ampleur de la banque centrale européenne la semaine prochaine ainsi que les tumultes autour du Brexit sont deux « fardeaux » qui pèsent lourdement sur la devise européenne. Le franchissement des $1,10 enverrait un signal positif aux investisseurs et pourrait alors intensifier le redressement de la paire. Si l’on parle très largement actuellement de la déroute de l’euro, il faudra également surveiller la réaction du dollar au retour possible en séance américaine de spéculations autour des futurs choix de la Fed dans deux semaines. Alors que les marchés à terme ont totalement intégré l’idée d’une baisse de taux d’au moins -25pbs, les récentes sorties des banquiers centraux américains laissent toujours planer le doute quant à cette décision au regard des signaux divergents envoyés par l’économie américaine qui tantôt rassure et tantôt inquiète. Il est clair que si le Livre Beige de la Fed décrit une économie américaine en « pas trop mauvais état », le dollar pourrait alors se nourrir des doutes des marchés sur la possibilité d’un possible statu quo sur les taux en septembre. En cas de nouvelles pressions baissières, le seuil de $1,09 devrait dans un premier temps constituer un support assez important pour contenir les pertes de la paire de change.

Perf 2019 = -4,17% / Moyenne 2019 = $1,1257 / Point haut 3 septembre 2019 = $1,0978 / Point bas 3 septembre 2019 = $1,0924 / Clôture 3 septembre 2019 = $1,0972


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.