Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

août 27, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 27 août 2019 – Sommaire :

  • Malgré quelques signes de détente observés la veille sur le volet commercial, le repli prolongé du yuan qui atteint ce matin un nouveau creux de 11 ans ½ face au dollar (CNH à un creux de 6 ans) fait craindre que cette accalmie pourrait rapidement être brisée.
  • Pas de surprises ce matin au niveau du PIB allemand mais une confirmation d’une contraction au T2. L’EUR/USD se maintient difficilement au-dessus de $1,11 (support). Regards tournés vers l’Italie où se tiendront les dernières consultations pour former un nouveau gouvernement.
  • Repli de l’EUR/JPY qui retombe ce matin sous le seuil de ¥117,5. Les investisseurs préfèrent rester sur leur garde et voient la baisse du yuan comme un possible argument susceptible de provoquer un nouveau « coup de colère » du président américain contre Pékin.
  • Rebond modeste de la livre sterling face à l’euro qui tente de s’écarter du seuil de £0,91 alors que plusieurs formations politiques britanniques dans l’opposition doivent se réunir aujourd’hui pour tenter de trouver une alternative pour empêcher B. Johnson de procéder à un « hard Brexit ».
  • Net recul du dollar australien ce matin (A$1,6450) après qu’un responsable monétaire ait évoqué l’idée d’un niveau plancher sur les taux d’intérêt à 0,0-0,5%. Les marchés y voient là un signe que de nouvelles baisses de taux pourraient être annoncées en Australie d’ici la fin d’année.
  • Le yuan perd également du terrain face à l’euro et l’EUR/CNH est de nouveau en approche du seuil de ¥8,0, ou son seuil plafond observé depuis 10 mois.
  • Les devises émergentes se replient et l’EUR/ZAR fait son retour ce matin au-dessus de ZAR 17,0.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs : 

USD

EUR/USD  :  La baisse des inquiétudes sur le volet commercial et le regain d’appétit au risque des acteurs de marché n’auront pas suffit à soutenir le mouvement haussier observé vendredi dernier en réaction à la nouvelle salve de mesures protectionnistes entre la Chine et les Etats-Unis. Les fondamentaux économiques européens restent dégradés, notamment en Allemagne où le spectre d’une récession apparait jour après jour de plus en plus plausible. Hier, le repli des indices Ifo portant sur le climat des affaires en Allemagne à un plus bas depuis près de 7 ans au mois d’août à renforcé cette hypothèse. En tant que 1ière économie européenne dont le rôle de locomotive au sein de la Zone Euro a souvent été loué dans le passé, l’Allemagne occupe un rôle pivot dans la région, aussi une éventuelle contraction de sa croissance n’augure rien de bon pour ses voisins. Outre les craintes de dégradation accélérée et généralisée de la croissance sur l’ensemble de la Zone Euro, les difficultés de l’Allemagne pourraient également servir de prétexte aux banquiers centraux européens pour revoir leurs plans initiaux et considérer l’option de procéder à un assouplissement plus important que prévu des conditions monétaires destiné à stimuler l’activité de crédit et donc la croissance de l’économie dans la région. Alors que les marchés à terme ont déjà entièrement intégré un scénario de probable baisse de -10pbs du taux de dépôt (actuellement à -0,4%) au mois de septembre, la Banque Centrale Européenne pourrait dans la foulée commencer à préparer le terrain à l’annonce d’un prochain lancement d’un nouveau programme de rachats d’actif. Ce matin, pas de surprises en ce qui concerne les chiffres de croissance en Allemagne mais une confirmation d’une contraction du PIB de -0,1% au second trimestre qui laisse l’euro sur la défensive à hauteur de $1,11. Alors que les marchés restent globalement focalisés sur le moindre signe de détente ou de tensions entre la Chine et les Etats-Unis, l’attention se portera également vers l’Italie où le président de la république Sergio Mattarella tiendra les ultimes consultations pour former un nouveau gouvernement et ainsi éviter l’organisation d’élections anticipées cet automne. Du côté américain, la paire EUR/USD sera sensible à la publication en fin d’après-midi de l’indice Conference Board évaluant la confiance des ménages américains. Une baisse d’optimisme face à la dégradation du contexte international viendrait faire craindre quelques répercussions sur la consommation domestique qui est le segment qui tire la croissance cette année aux Etats-Unis. Des craintes de dégradation de l’économie américaine viendraient alors soutenir les spéculations de nouvelle baisse de taux aux Etats-Unis et alors dégrader un peu la valorisation du dollar.

Niveaux/Sentiment : L’aspect commercial reste un facteur clé de la volatilité de l’EUR/USD et de nouvelles tensions sino-américaines apparaissent aujourd’hui comme le principal danger pour le dollar, ou bien le principal levier haussier pour un EUR/USD à la valorisation toujours très dégradée (question de point de vue). Retombé la veille au niveau de la barrière de $1,11, le cours EUR/USD ne montre ce matin aucun réel signe de redressement et reste toujours sous la menace d’un nouveau décrochage, lequel pourrait intervenir en cas d’échec des négociations en Italie pour former une nouvelle coalition ou de sorties publiques de responsables monétaires européens s’inquiétant de la dégradation des perspectives de croissance au sein de la Zone Euro. Dans son malheur, le cours EUR/USD semble pour le moment profiter de forces répulsives exercées par la barrière de $1,11 qui freine pour le moment tout mouvement de repli. Encore une fois, le cours EUR/USD devra compter sur un affaiblissement du dollar (indice Conference Board de confiance des ménages à suivre à 16h00) pour espérer voir l’EUR/USD retenter l’aventure en direction de $1,12.

Perf 2019 = -3,14% / Moyenne 2019 = $1,1266 / Point haut 26 août 2019 = $1,1164 / Point bas 26 août 2019 = $1,1092 / Clôture 26 août 2019 = $1,1100


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.