Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

juin 21, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 21 juin 2019 – Sommaire :

  • On observe une certaine forme de prudence face à la montée inquiétante des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis et la publication des enquêtes PMI en Zone Euro et aux Etats-Unis.
  • Repli de l’EUR/USD pour qui le cap de $1,13 apparaît une marche trop haute à gravir. Premières enquêtes PMI de juin ce vendredi en Zone Euro (10h00) et aux Etats-Unis (15h45).
  • Le cours EUR/CHF se stabilise sous ₣1,11 ou son plus bas niveau depuis presque 2 ans.
  • Le cours EUR/JPY approche tout près du seuil de ¥121 (plus bas depuis mai 2017) qui fait office de support ces dernières semaines.
  • Rebond correctif léger de la paire EUR/NOK à NOK 9,67 après son repli de -1,1% observé en réaction à la hausse de taux opérée par la banque centrale norvégienne.
  • Rebond correctif également de la paire EUR/RUB (0,4%) après sa chute de la veille à un creux de 14 mois sous le seuil de RUB 71,0.
  • De manière générale, les devises émergentes reculent face à l’euro. Le rand sud-africain abandonne lui -0,4% et l’EUR/ZAR remonte à ZAR 16,2.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  Le large repli du dollar au lendemain de la réunion de la Fed a donné des ailes à l’EUR/USD et l’a ramené à hauteur du niveau de $1,13. Toutefois ce rebond pourrait n’être que de courte durée puisque le retour au premier plan de tensions géopolitiques (Etats-Unis vs. Iran) et l’approche du G20 où se jouera en partie l’avenir de la relation entre Chine et Etats-Unis (rencontre D. Trump vs. X. Jinping à confirmer) constituent des facteurs d’incertitude importants qui favorisent davantage le dollar que l’euro. Si l’on ajoute à cela, les inquiétudes toujours palpables des marchés mais également des banquiers centraux européens à l’évolution de l’économie européenne, on a là beaucoup d’arguments qui laisse croire qu’il sera difficile pour la paire EUR/USD de poursuivre dans les prochains jours son ascension et que le rebond de la veille n’était qu’après tout peut-être un nouveau coup d’épée dans l’eau, cette dernière étant destinée à osciller pendant un certain temps à un niveau de valorisation très modeste en attendant le retour d’importants catalyseurs pour l’euro (détente des tensions commerciales et géopolitiques, stabilisation politique en Zone Euro & redressement de la croissance).Si la relation entre Téhéran et Washington reste au cœur de l’actualité après qu’aient été évoquées des frappes militaires américaines sur l’Iran, les marchés suivront attentivement la publication ce vendredi des premiers résultats des enquêtes d’activité PMI du mois de juin en Zone Euro (10h00) et aux Etats-Unis (15h45). De nouvelles marques d’essoufflement plus prononcé que prévu de la croissance observées de part et d’autre pourraient venir agiter la volatilité de la paire de change. N’oublions pas que dans le contexte actuel, la plus grande force de l’euro est la faiblesse du dollar. La réciproque n’est pas valide.

Niveaux/Sentiment : Après avoir tutoyé la veille le seuil de $1,13, ce cap apparaît néanmoins une marche trop haute à gravir pour l’EUR/USD. Le cours enregistre ce matin un léger repli en amont de la publication des enquêtes PMI de juin en Zone Euro qui pourraient montrer aucun réel signe d’amélioration dans une région qui reste fortement handicapée en ce moment par les soubresauts d’un secteur industriel qui paye les dommages collatéraux d’un accentuation depuis mai des tensions commerciales dans le monde. Si la dégradation des perspectives économiques en Zone Euro est un fardeau pour l’euro, le dollar sera lui aussi sensible aux facteurs de tendance concernant l’économie américaine. D’autant plus quand l’on sait qu’une baisse de taux est désormais sérieusement considérée par les banquiers centraux américains. La présence de plusieurs seuils techniques au niveau de $1,1260 (moyenne mobile 100 jours)/1,1270 (seuil de résistance en juin) pourraient contenir un temps le repli de la paire si la volatilité reste mesurée et que de nouveaux facteurs baissiers sur l’euro ne sont pas observés. À la hausse, les seuils de $1,1300 et $1,1350 constituent des paliers importants pour l’EUR/USD.

Perf 2019 = -1,56% / Moyenne 2019 = $1,1291 / Point haut 20 juin 2019 = $1,1252 / Point bas 20 juin 2019 = $1,1185  / Clôture 20 juin 2019 = $1,1224


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.