Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

juin 05, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 5 juin 2019 – Sommaire :

  • Volatilité très réduite sur les marchés des changes. Le dollar confirme son repli et subit la montée des spéculations de baisse de taux aux Etats-Unis.
  • Après avoir échoué à rallier le seuil de $1,13 la veille, l’EUR/USD reste sur une dynamique haussière ce matin en marge d’une séance très riche en chiffres : ventes au détail en Zone Euro, statistiques ADP d’emploi et indice ISM non-manufacturier aux Etats-Unis.
  • L’euro pourrait être perturbé par de nouvelles secousses politiques venues d’Italie. L’Union Européenne doit décider mercredi si elle enclenche une procédure de sanctions contre Rome.
  • Nouvelle déception économique au Royaume-Uni ? La paire EUR/GBP surveille non sans appréhension les résultats de l’enquête PMI du secteur des services (10h30).
  • L’EUR/AUD (<A$ 1,61) ne semble pas affecté ce matin par la publication de chiffres de croissance au T1 moins importants que prévu en Australie (0,4% T/T Vs cons. +0,5%).
  • L’EUR/ZAR poursuit sur sa dynamique de la veille et teste ses plus hauts niveaux de l’année à près de ZAR 16,60.
  • L’EUR/CNH oscille sur ses plus hauts niveaux depuis 4 mois ½ à plus de ¥7,80.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  Comme nous l’avions mis en garde mardi matin, l’ascension de l’EUR/USD risquait fortement d’être freinée par des obstacles venus d’Europe. C’est exactement ce à quoi nous avons assisté hier où la paire EUR/USD a du battre en retraite et dévier sa trajectoire du seuil de $1,13 vers lequel elle se dirigeait initialement après la publication de statistiques d’inflation en Zone Euro bien moins solides que prévu, pour ne pas dire inquiétantes. Ce problème récurrent d’inflation basse pourrait être pointée du doigt par la Banque Centrale Européenne ce jeudi et constitué un motif suffisant pour que, si la situation persiste, celle-ci considère de nouvelles actions monétaires pour soutenir les prix. Heureusement que dans le même temps, les spéculations de baisse de taux aux Etats-Unis s’intensifient, ce qui évite à la paire EUR/USD de subir un nouveau coup d’arrêt. On avait observé sur les marchés à terme depuis plusieurs semaines, et même mois, des anticipations de réduction de taux aux Etats-Unis pour la fin 2019 mais celles-ci n’avaient eu que peu d’influence sur la valorisation du dollar vu que les fondamentaux économiques américains étaient solides et que la Fed laissait le doute planer sur la future orientation des taux d’intérêt. Les propos à deux jours d’intervalle de James Bullard mais surtout du gouverneur central Jerome Powell ont clarifié la situation et tendent à confirmer le scénario central actuel, à savoir qu’on se dirige tout doucement vers un probable nouveau cycle de réduction monétaire aux Etats-Unis. Les questions résident néanmoins sur le timing de la première baisse de taux ; probablement au 4ième trimestre ; celle-ci dépendant de l’évolution de l’économie américaine. Les spéculations monétaires font pour le moment contrepoids aux déceptions causées par l’économie en Europe, d’où le fait qu’on reste à terme dans une dynamique de rebond correctif de l’EUR/USD vers la partie supérieure de son couloir de $1,12-$1,15. Toutefois, si la situation économique en Zone Euro devait se dégrader davantage ou que la région était secouée par de nouvelles secousses politiques, nous pourrions voir cette embellie remise en cause. Beaucoup d’indices conjoncturels majeurs seront à suivre ce mercredi dont les ventes au détail en Zone Euro, les chiffres ADP de créations d’emploi dans le secteur privé et l’indice d’activité ISM dans le secteur non-manufacturier aux Etats-Unis. La journée se conclura par la publication du Livre Beige de la réserve fédérale américaine qui donnera le pouls des dynamiques économiques actuelles au sein des différentes régions américaines. En Europe, on surveillera d’éventuelles tensions sur les marchés italiens alors que l’on attend ce mercredi la décision de l’Union Européenne de procéder à des mesures disciplinaires contre Rome pour non-respect de ses objectifs budgétaires.

Niveaux clés : La paire EUR/USD reste sur une dynamique haussière malgré son contre-coup de la veille et reste principalement soutenu par une baisse de la valorisation du dollar qui tombe peu à peu de son piédestal au gré de la montée des spéculations de baisse de taux aux Etats-Unis. À l’heure d’aujourd’hui, d’après la valorisation des contrats à terme sur les taux de la Fed, la probabilité de baisse de taux d’ici septembre dépasse les 90% et celle d’ici décembre avoisine les 100%. Ce matin, la paire fait à nouveau face à l’obstacle du seuil de $1,1270 qui apparaît comme le dernier rempart vers un retour à $1,13. Malgré le soutien d’un dollar plus faible, l’EUR/USD pourrait subir un retour de bâton bien plus douloureux que la veille (retour sous $1,12 ?) en cas de nouvelles statistiques décevantes en Zone Euro mais surtout en cas d’apparition de nouvelles tensions sur les marchés obligataires italiens sous couvert d’une montée des craintes d’un éclatement d’un nouveau conflit budgétaire entre Bruxelles et Rome. 

Perf 2019 = -1,81% / Moyenne 2019 = $1,1294 / Point haut 4 juin 2019 = $1,1277 / Point bas 4 juin 2019 = $1,1225  / Clôture 4 juin 2019 = $1,1251


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.