Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

mai 31, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 31 mai 2019 – Sommaire :

  • Aversion au risque renforcée sur les marchés des changes ce matin après l’annonce de nouveaux droits de douane américain contre le Mexique et une contraction surprise de l’activité industrielle chinoise en mai.
  • L’euro reste vigilant aux nouveaux signes de tensions observés sur les marchés obligataires italiens (+7-8pbs pour le taux d’emprunt à 10 ans à 2,72-73%)
  • L’EUR/USD est resté impassible à la forte contraction des ventes au détail en Allemagne ce matin et se maintient à $1,1130. La paire sera sensible aux chiffres d’inflation publiés cette après-midi en Allemagne (14h00) et aux Etats-Unis.
  • L’EUR/JPY se replie de plus de -0,5% et vient de casser ce matin le support de ¥122 qui tenait depuis début janvier.
  • L’EUR/CHF recule et teste à nouveau ce matin son support de ₣1,12.
  • Le peso mexicain chute de plus de 2,5% face à l’euro ce matin et l’EUR/MXN oscille sur ses plus hauts niveaux depuis 3 mois à plus de MXN 21,8.
  • Après une chute de près de -4% les prix du pétrole accusent un nouveau repli de -1% ce matin et le Brent chute sous le seuil de $66. Le dollar canadien perd -0,3% et l’EUR/CAD remonte au-dessus du seuil de C$1,5050 en amont de la publication cette après-midi des chiffres de croissance au Canada au T1 (14h30).

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

JPY

FOCUS « Guerre Commerciale » (MXN & JPY)

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un nouveau tweet du président américain a semé la panique sur les marchés. À partir du 10 juin, les Etats-Unis appliqueront une hausse des droits de douane de l’ordre de 5% sur toutes les importations de biens et marchandises en provenance du Mexique. Cette hausse sera graduelle et augmentera de 5% chaque mois tant que la vague d’immigration illégale du Mexique vers les Etats-Unis ne sera pas résorbée. Le président américain prévient donc que les droits de douane pourraient donc atteindre 25% dès le mois d’octobre si aucune amélioration n’est observée d’ici là.

Les marchés des changes n’ont pas tardé à réagir et l’on observe ce matin deux dynamiques opposées. Tout d’abord un nouvel afflux de demande pour les valeurs refuges que sont le yen et le franc, le dollar n’étant pas trop sollicité car les investisseurs se méfiant de l’impact à moyen et long terme de ces hausses successives des tarifs douaniers sur l’économie américaine. Ainsi le cours EUR/JPY perd plus de -0,5% ce matin et approche tout près du seuil de ¥121 (plus bas depuis le 3 janvier et le « flash crash » asiatique) tandis que la paire EUR/CHF teste à nouveau son support de ₣1,12. Le peso mexicain est lui en chute libre et se rétracte de plus de +2,5% face à l’euro, la paire EUR/MXN montant à un pic de presque 3 mois à plus de MXN 21,8.

USD

EUR/USD  :  La légère révision des chiffres de croissance américains s’est révélée insuffisant pour réveiller de sa torpeur un EUR/USD qui reste coincé tout près de ses plus bas niveaux depuis 2 ans aux abords de la barrière de $1,11. Le climat de marché général reste toujours très tendu après l’annonce dans la nuit de nouveaux droits de douane américains contre le Mexique et ne favorise toujours pas une revalorisation de l’euro qui paie à la fois les préoccupations autour de l’économie allemande, lesquelles ont été renforcées cette semaine par la remontée inattendue du chômage en mai (5,0% Vs 4,9%) et la forte contraction des ventes au détail publiées ce matin (-2,0% M/M Vs cons. +0,1%), et l’instabilité politique qui émane d’Italie. Si le soufflé est quelque peu retombé ces derniers jours, la nervosité regagne les marchés financiers italiens ce matin alors que les journaux italiens évoquent un risque d’élection anticipée en septembre (+8pbs pour le taux d’emprunt d’Etat à 10 ans italiens à 2,73%). L’Allemagne restera dans le viseur des marchés avec la publication cette après-midi des nouvelles statistiques d’inflation (14h00) au sein de la 1ière économie européenne, lesquelles pourraient indiquer un ralentissement des prix et ainsi nuancer le rebond à 2% observé au mois d’avril. Les nouvelles statistiques mensuelles de prix PCE aux Etats-Unis (14H30) pourraient faire contrepoids et aider la paire à ne pas sombrer s’ils confirment une dynamique de ralentissement des prix dans le pays et donnent du grain à moudre aux banquiers centraux américains pour prolonger leur pause monétaire.

Niveaux clés : L’EUR/USD reste assez stable pour le moment autour de $1,1130, la contraction des ventes au détail allemandes n’ayant pas provoqué de vives réactions, mais sa proximité avec la barrière de $1,11 oblige à rester très vigilant. Un nouveau mouvement de panique sur les marchés européens pourrait faire valser la paire de change sous ce seuil clé pour la 1ière fois depuis 2 ans. La publication à quelques minutes d’intervalle des chiffres d’inflation en Allemagne et aux Etats-Unis pourraient créer d’importants remous sur la paire de change.  

Perf 2019 = -2,94% / Moyenne 2019 = $1,1295 / Point haut 30 mai 2019 = $1,1144 / Point bas 30 mai 2019 = $1,1114  / Clôture 30 mai 2019 = $1,1130


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.