Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

mai 21, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 21 mai 2019 – Sommaire :

  • Volatilité marquée par les commentaires du gouverneur central australien avertissant les marchés qu’une possible baisse de taux pourrait être opérée en Australie en juin.
  • Repli de l’EUR/USD qui teste ce matin un support à $1,1150. Le contexte commercial défavorable, les incertitudes en amont des élections européennes et les nouveaux débats ce matin autour d’un cycle monétaire accommodant global pèsent sur la devise européenne.
  • Le flou autour du Brexit et de la situation politique au Royaume-Uni continuent de peser sur la livre sterling. Le cours EUR/GBP oscille à un pic de 3 mois mais plafonne toujours au niveau de £0,88.
  • Le cours EUR/AUD efface la quasi-totalité des pertes de la veille et remonte à plus de A$1,62 après les commentaires du gouverneur central australien. Sur les marchés à terme, la probabilité d’une baisse de taux en juin est estimée à plus de 90%.
  • Le forint reste la devise émergente d’Europe centrale la moins apprécié par les investisseurs : le cours EUR/HUF enregistre actuellement un rebond de plus de 2,5% sur les 5 dernières semaines et atteint ce matin un nouveau pic de 8 mois à plus de HUF 327.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD  :  En l’absence de données économiques majeures sur ce début de semaine, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Zone Euro, la paire EUR/USD est très largement influencée par l’environnement économique et financier global. Le moins que l’on puisse dire est que celui-ci est très largement défavorable à l’euro. Malgré l’atténuation des sanctions américaines contre Huawei annoncée dans la soirée par la Maison Blanche, les marchés s’inquiètent de voir pas, ou très peu de signaux laissant entrevoir un début de compromis. Au contraire, on craint que l’ « affaire Huawei » ne vienne envenimer une relation déjà très tendue entre les deux géants économiques et compromette tout espoir de réconciliation. L’approche des élections européennes et les incertitudes émanant de ce scrutin qui pourrait être le théâtre d’une forte percée des formations d’extrême droite aux considérations plus nationalistes qu’européennes n’invitent pas les investisseurs à se tourner vers l’euro, bien au contraire. La montée ces dernières semaines des risques de divorce brutal en cas de départ prématuré de Theresa May, lequel apparaît au fil des jours de plus en plus probable, est également un élément qui tend à pénaliser l’euro. Même à moindre niveau par rapport à son homologue britannique, l’économie européenne ne sortirait pas non plus indemne d’une rupture sans accord entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne. Autre signal défavorable, l’annonce ce matin de la banque centrale australienne d’un possible baisse de taux avant le début de l’été. Elle est la première à ouvrir le bal mais potentiellement pas la dernière. Les regards sont évidemment tournés vers la BCE et l’éventualité que cette dernière décide amorce un nouveau cycle d’assouplissement monétaire en cas de décélération prolongée de l’économie européenne. Les risques sont bien réels si un conflit commercial éclate entre la Chine et les Etats-Unis et impacte dès lors l’ensemble de l’économie mondiale. Les récents mois ont montré au combien l’Allemagne était sensible à cet aspect précis de par le profil de son économie principalement tournée vers l’export et une industrie forte.  

Niveaux clés : Après une timide tentative de rebond observé la veille, la paire EUR/USD retombe ce matin et teste la barrière de $1,1150, laquelle apparaît comme le dernier rempart séparant la paire de ses plus bas annuels… qui sont également les plus bas niveaux de l’euro observés depuis 2 ans ! Peu de chiffres économiques ce mardi si ce n’est la publication en fin d’après-midi des ventes de maisons existantes aux Etats-Unis et d’un indice de confiance des ménages européens (16h00) lesquels pourraient soutenir le repli de la paire de change si comme prévu ces indicateurs mettent en lumière des divergences importantes de dynamique entre les deux régions. La volatilité est davantage sensible ce mardi à l’actualité sur le volet commercial et le retour des débats autour d’un nouveau cycle monétaire accommodant d’ordre mondial après l’annonce faite par la banque centrale australienne. Le prochain évènement clé pour les marchés sera les Minutes de la Fed publiées mercredi soir. 

Perf 2019 = -2,79% / Moyenne 2019 = $1,1305 / Point haut 20 mai 2019 = $1,1176 / Point bas 20 mai 2019 = $1,1148  / Clôture 20 mai 2019 = $1,1170


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.