Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

janv. 29, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 29 janvier 2019 – Sommaire :

  • Séance de mardi marquée par le retour de tensions sino-américaines (dossier Huawei) et le vote ce soir au Parlement britannique d’une série d’amendements sur l’accord de sortie. 
  • La livre poursuit sa correction et l’EUR/GBP tente de se réinstaller au-dessus de la barrière de £0,87.
  • L’EUR/USD reste orienté à la hausse et tape à la porte du seuil de $1,1450. Les regards semblent focalisés sur la Fed (mercredi) et les résultats trimestriels décevants de certaines grandes entreprises américaines. Indice Conference Board de confiance des ménages (16h00) et résultats d’Apple à suivre de près aujourd’hui.
  • L’euro se renforce face à l’ensemble des devises émergentes alors que l’annonce de chefs d’inculpation contre plusieurs filiales de Huawei et la directrice financière du groupe fait craindre de nouvelles tensions entre Pékin et Washington.
  • Volatilité très réduite sur les marchés des changes ce mardi matin.

Pense-bête - Petit retour en arrière sur le moment de la séance de lundi : Draghi renouvelle ses inquiétudes… Un coût du « shutdown » estimé à $3,0Mds… Theresa May invite les députés conservateurs à rejeter le « filet de sécurité » irlandais… Nouvelles tensions entre Chine et Etats-Unis 

  • Lors de son allocution devant les membres de la commission aux Affaires économiques du Parlement européen, le président de la Banque Centrale Européenne, a de nouveau reconnu que l’économie en Zone Euro se portait plus mal que prévu et alerté contre une incertitude générale qui pèse sur la confiance des acteurs économiques et financiers. Face à ce constat froid, Mario Draghi a néanmoins rejeté toute idée de relance cette année du programme d’assouplissement quantitatif (rachats d’actif) qui fut définitivement stoppé en décembre. Sonnant comme une rengaine à l’oreille des marchés moins d’une semaine après la dernière réunion monétaire, les propos accommodants du gouverneur central n’ont pas eu de véritables résonnances sur les marchés des changes et l’EUR/USD a réussi à consolider son retour de vendredi au-dessus du niveau de $1,14. On peut voir cela comme une bonne nouvelle pour l’euro dont le potentiel baissier pourrait se révéler réduit si dorénavant les marchés ne sont guères impressionnés et/ou frustrés par l’approche patiente de la BCE sur sa politique de taux. 
  • Selon une commission au Budget du Congrès américain, le plus long « shutdown » de l’Histoire des Etats Unis (35 jours) pourrait avoir causer à l’économie américaine une perte sèche de $3,0Mds, soit potentiellement une perte de 0,2% sur le PIB annuel en 2019. 
  • Plusieurs sources gouvernementales ont révélé que la première ministre britannique aurait réclamé aux membres du parti conservateur de la soutenir dans les débats à venir mardi à la Chambre des communes et de voter en faveur d’un amendement exigeant le remplacement du mécanisme du « filet de sécurité » en Irlande par d’autres options alternatives. Grâce à cela, Theresa May espère mettre la pression sur Bruxelles et faire porter sur leurs épaules la responsabilité d’un échec des négociations en cas de refus de leur part de procéder à quelques concessions. Il n’est pas certain néanmoins que du côté du camp européen on apprécie se voir forcer la main. Toujours autant d’incertitudes demeurent sur les contours du Brexit à 2 mois de la prononciation du divorce. Après avoir touché vendredi un creux depuis mai 2017 à moins de £0,8620, le cours EUR/GBP a rebondi lundi en direction du seuil de £0,87 (pic recensé à £0,8696). 
  • Les annonces lundi aux Etats-Unis de chefs d’inculpation contre la directrice financière du groupe chinois de télécommunication Huawei et des filiales du groupe sont venues réveiller quelques craintes sur les marchés autour du succès des négociations commerciales en cours entre Pékin et Washington. Surtout elles interviennent au plus mauvais moment et la semaine de la venue d’une délégation chinoise avec à sa tête le vice-premier ministre Liu He. Si pour le moment les réactions sur les marchés des changes sont restées modestes, un vent de prudence pourrait souffler mardi et remettre les valeurs refuges à l’honneur (JPY, USD). Pour le moment, le cours EUR/JPY reste assez stable et plafonne toujours au niveau de ¥125. À l’inverse, la paire EUR/CNH regagne un peu de terrain et tente de s’éloigner de son support de ¥7,70.

  • Les prix du pétrole ont reculé lundi d’un peu moins de -3% sur fond de nouvelles tensions sino-américaines pour retomber à un creux de presque deux semaines de $60 pour l’indice Brent. Retombé en fin de semaine dernière sous le niveau de C$ 1,51, le cours EUR/CAD a bondi lundi d’un peu plus de 0,5% et s’est réinstallé au-dessus de cette barrière.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

Contre vent et marée, la paire de change poursuit le rebond amorcé vendredi dernier et oscille ce mardi à un pic de 2 semaines non loin du seuil de $1,1450. Il est même étonnant de voir qu’aucun des facteurs traditionnellement baissiers, visibles en ce moment, n’a de véritables effets sur le cours de change, que ce soit les faibles fondamentaux économiques observés en Europe, la prudence émanant de nouvelles tensions sino-américaines ou encore les incertitudes liées au Brexit. Il faut croire que les acteurs de marché sont essentiellement focalisés sur la réunion de la Fed de mercredi soir et/ou voient à l’aune de la publication actuelle des résultats trimestriels des entreprises américaines de nouveaux signaux avant-coureur d’un possible repli de l’activité américaine influencé par un baisse de la demande extérieure.

Niveaux clés : L’EUR/USD réussira-t-il la passe de trois et ainsi enregistré trois séances consécutives de rebond ? La marche que représente le passage du niveau de $1,1450, avant-dernière étape avant d’affronter le « plafond de $1,15 » ou encore l’expression de nouvelles tensions commerciales entre Pékin et Washington pourraient tous deux faire pression sur la paire de change. Le cours sera également très sensible aux résultats du vote parlementaire au sein de la Chambre des communes britannique puisque la sensation qu’une issue positive sur le Brexit est possible viendrait stimuler la confiance des investisseurs pour l’Europe, et donc par corolaire viendrait appuyer une revalorisation de l’euro. Du côté américain, si l’indice Conference Board de confiance des ménages devrait susciter un peu d’attention, ce sont surtout les résultats trimestriels de l’entreprise Apple qui seront au centre de l’attention. Un résultat bien moins important que prévu pourrait alors déclencher un repli, plus ou moins significatif, du dollar. 

Perf 2019 = -0,31% / Moyenne 2019 = $1,1416 / Point haut 28 janvier 2019 = $1,1445 / Point bas 28 janvier 2019 = $1,1388 / Clôture 28 janvier 2019 = $1,1433

GBP

Reprendre le contrôle sur le dossier du Brexit, c’est le mot d’ordre partagé par les députés britanniques après leur large rejet des termes de l’accord de retrait signé entre Londres et Bruxelles en novembre dernier. Une série d’amendements – 6 seront au maximum retenus – sera présentée et votée lors de la session parlementaire de mardi avec pour chacun le même objectif, à savoir proposer une solution alternative ou définir des conditions afin d’éviter qu’un divorce sans accord n’ait lieu. Les travaillistes devraient vraisemblablement apporter leur soutien à un amendement qui donnerait le pouvoir au Parlement de négocier avec l’Union Européenne un report de la date de sortie si un scénario de sortie sans accord se profile fin mars. Du côté des conservateurs, on semble prêt à soutenir le plan de Theresa May si une solution est trouvée pour remplacer le mécanisme du « filet de sécurité » en Irlande.

Niveaux clés : Après son impressionnante correction de plus de -4% en l’espace de deux semaines, le cours EUR/GBP est en mode « correction haussière » en amont du vote parlementaire de mardi. La paire tente ce matin de s’installer au-dessus de la barrière de £0,87 et pourrait rester sur la défensive une grande partie de la journée en attendant de savoir quel(s) amendement(s) a été voté par les députés et auquel doit désormais se soumettre le gouvernement. Si on aime à penser que le pire peut être évité, le résultat de ce soir donnera un peu plus d’éclaircissement sur le déroulé des prochaines semaines et si effectivement, comme certains observateurs l’anticipent, la date officielle de sortie pourrait être décalée après le 29 mars 2019.

Perf 2019 = -3,15% / Moyenne 2019 = £0,8861 / Point haut 28 janvier 2019 = £0,8696 / Point bas 28 janvier 2019 = £0,8632 / Clôture 28 janvier 2019 = £0,8681


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.