Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

janv. 18, 2019 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 18 janvier 2019 – Sommaire :

  • Prolongement de l’optimisme à l’égard du commerce mondial & repli technique de la livre sterling après qu’elle ait atteint un pic de 2 mois la veille.
  • La paire EUR/USD reste orientée à la baisse mais fait de la résistance et se maintient non loin de la barrière de $1,14.
  • Après un repli de presque -3% en 6 séances, la paire EUR/GBP se redresse sensiblement et revient à hauteur de £0,88. Possible rebond technique à suivre avant la présentation lundi prochain du nouveau plan de sortie retravaillé du gouvernement aux députés de la Chambre des Communes. Ventes au détail attendues décevantes ce matin au Royaume-Uni (10h30).
  • L’inflation sous-jacente japonaise recule plus que prévu en décembre et chute à un creux de 7 mois. Le cours EUR/JPY se redresse mollement et se tourne vers le niveau de ¥125.
  • Paire EUR/CAD stable à plus de C$1,51 avant la publication des chiffres d’inflation au Canada (14h30).
  • Renforcement général de l’euro face aux devises émergentes après les mouvements de recul observés cette semaine. L’EUR/CNH s’écarte de son support de ¥7,70 et l’EUR/ZAR rebondit à ZAR 15,70.

Pense-bête - Petit retour en arrière sur le moment de la séance de jeudi : Nouveau vent d’espoir sur le commerce mondial… L’euro toujours handicapé par ses fondamentaux… La livre progresse à un pic de 2 mois sous £0,88

  • Le journal américain The Washington Post a publié jeudi un article dans lequel il relate que le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin,  réfléchirait à lever, partiellement ou intégralement, les droits de douane spécifiques imposés à la Chine afin de faciliter les négociations commerciales avec son partenaire chinois et ainsi s’offrir une opportunité de conclure un accord d’ici le 1er mars prochain et la fin de la période de trêve décidé par les deux pays lors du dernier Sommet du G20 en décembre dernier. Une délégation chinoise menée par le responsable en chef au commerce se rendra à Washington les 30 et 31 janvier prochain a annoncé jeudi Pékin. Les bourses ont chaleureusement accueilli la nouvelle et veulent croire que le risque de guerre commerciale est bientôt derrière eux. Après un bref passage sous le niveau de ¥124 en début de semaine, le cours EUR/JPY reprend quelques couleurs et se tourne désormais vers la barrière de ¥125, poussé par un vent d’optimisme et d’espoir à l’égard d’une possible normalisation des relations commerciales entre Pékin et Washington et d’une relance de l’activité commerciale mondiale dont le ralentissement a fortement pesé en seconde partie 2018 sur la performance de nombreuses économies aux activités tournés à l’export (Allemagne, Japon, …). Le cours EUR/CNH semble avoir atteint un niveau plancher à ¥7,70 après un repli de -2% sur les cinq dernières séances et a donc observé une très légère correction jeudi (+0,2% à un peu moins de ¥7,72). La paire reste néanmoins toujours à proximité de ses plus bas niveaux depuis juin dernier.
  • Pas de surprise en ce qui concerne la publication jeudi des estimations finales d’inflation en Zone Euro en décembre, la croissance annuelle de l’indice de prix à la consommation confirmant un repli à un creux de 8 mois de 1,6%. Après une nouvelle tentative de repli sous le niveau de $1,14, le cours EUR/USD a une nouvelle fois bien résisté aux pressions baissières dont il faisait l’objet et clôturé la séance à proximité de cette barrière.
  • La livre sterling continue de se revaloriser assez significativement et a touché hier un nouveau pic de 2 mois face à l’euro à moins de £0,88 sur fond d’atténuation globale des craintes des investisseurs à l’égard de la réalisation d’un scénario « catastrophe » de sortie hors de l’Union Européenne sans accord. Si le flou demeure encore très important quant aux futurs contours du Brexit, les perspectives d’un report de la date de sortie ou de l’organisation d’un second référendum commencent à faire son chemin et apparaissent désormais crédibles. L’Union Européenne ne semblerait pas être totalement fermé à l’idée de reporter la sortie officielle du Royaume-Uni de plusieurs mois afin que celui-ci puisse organiser sereinement son départ, laissent entendre plusieurs médias, mais réclamerait en contrepartie davantage de garanties de la part de Londres. En ce qui concerne l’option d’un second vote populaire qui est actuellement soutenue par un grand nombre de personnalités du parti travailliste à l’exception notable du leader de la principale force d’opposition Jeremy Corbyn, elle est soutenue par une grande majorité de citoyens britanniques. D’après le dernier sondage réalisé par l’institut YouGov, 56% des sondés seraient favorables à un maintien au sein de l’UE et 44% y seraient opposés. Il s’agit là de la plus grande marge d’écart depuis l’annonce du Brexit en juin 2016. Le gouvernement britannique planche actuellement sur un nouveau plan de sortie alternatif qu’il présentera au Parlement lundi prochain et qui sera étudié puis voté le 29 janvier prochain.
  • La couronne suédoise a chuté à un point bas depuis 2 semaines face à l’euro à plus de SEK 10,29 à la veille du vote au Parlement de la nouvelle proposition de gouvernement dirigé par le premier ministre sortant Stefan Löfven. Après plus de quatre mois passés sans gouvernement, la Suède pourrait sortir de cette paralysie politique alors que l’ancien chef du gouvernement suédois a finalement trouvé un accord avec les verts, les centristes et les libéraux pour appuyer sa candidature.

USD

Pas de changement à tout point sur la paire EUR/USD, aussi bien au niveau de sa trajectoire actuelle que de sa valorisation. Celle-ci est orientée à la baisse mais reste pour le moment au contact du niveau de $1,14. La dégradation des fondamentaux économiques en Europe tendent à maintenir de manière prolongée les divergences monétaires actuelles entre la Zone Euro et les Etats Unis, et donc favorisent les achats de dollar par rapport à l’euro. Néanmoins, le regain de confiance global des marchés appuyé par les signes de détente commerciale entre la Chine et les Etats Unis et l’impression que le pire pourrait être évité sur le Brexit (spéculations de report et/ou annulation du process de sortie) vient contrebalancer cette dynamique et assure une certaine stabilité du cours de change.

Niveaux clés : Relativement stable ce matin, la volatilité de la paire pourrait quelque peu s’agiter en seconde partie de journée à l’occasion de la publication des chiffres de production industrielle et de l’indice Michigan de confiance des ménages aux Etats Unis. La barrière de $1,14, bien que fortement testée ces derniers jours, apparaît comme un cap important. La résilience de cette barrière peut faire espérer un léger rebond de fin de semaine de la paire EUR/USD soutenu par la propagation d’un sentiment d’appétit au risque sur les marchés.

Perf 2019 = -0,69% / Moyenne 2019 = $1,1434 / Point haut 17 janvier 2019 = $1,1408 / Point bas 17 janvier 2019 = $1,1367 / Clôture 17 janvier 2019 = $1,1395

GBP

Alors qu’elle oscillait non loin de son plafond de £0,91 en fin de semaine dernière, la paire EUR/GBP vient de corriger de presque -3% sur les six dernières séances alors que les investisseurs ne croient plus (ou ne veulent plus croire) que le rejet de l’accord de sortie mardi par les députés britanniques puisse aboutir sur un scénario de « No deal », ou départ de l’Union Européenne sans accord. Si les spéculations d’un report de la date de sortie ou d’un second référendum se sont intensifiées ces dernières heures, aucun scénario ne se dégage réellement et tout un champ de possibilités reste à disposition du gouvernement britannique. Il faudra attendre lundi et la présentation du plan « alternatif » de l’exécutif pour avoir une meilleure évaluation de l’éventuelle nouvelle ligne de conduite poursuivie par Theresa May. Son crédit semble épuisé comme le symbolise sa victoire étriquée lors du vote de confiance dont elle fut la cible mercredi, aussi tout porte à croire qu’elle n’a pas d’autres choix que de changer son fusil d’épaule et de se montrer plus flexible que lors des derniers mois où elle a fini par s’isoler au sein même de sa formation politique à force de vouloir défendre à tout prix sa stratégie de sortie. Reste à voir si cette dernière a retenu les leçons du passé, mais aussi de quelle manière Bruxelles se positionne face à la perspective d’un report de la date de sortie.

Niveaux clés : Après son important rebond des derniers jours, la livre sterling pourrait corrigé légèrement lors de cette dernière séance de la semaine alors que certains investisseurs pourraient être tentés de clôturer leur position et prendre leurs bénéfices avant la publication lundi du nouveau plan de sortie retravaillé par le gouvernement aux députés de la Chambre des Communes. La contraction attendue des ventes au détail au Royaume-Uni (10h30) pourrait aussi justifier un repli de la livre face à l’euro et un retour de la paire EUR/GBP au-dessus de £0,88.

Perf 2019 = -2,08% / Moyenne 2019 = £0,8935 / Point haut 17 janvier 2019 = £0,8870 / Point bas 17 janvier 2019 = £0,8759 / Clôture 17 janvier 2019 = £0,8767


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.