Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

déc. 11, 2018 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 11 décembre 2018 – Sommaire :

  • L’EUR/USD se casse les dents sur la barrière de $1,14 – Manque évident de leviers haussiers. Indices ZEW allemand (11h00) et PPI américain (14h30) à surveiller.
  • La livre sterling toute proche de ses plus bas de l’année face à l’euro après le report du vote au Parlement du texte de loi sur le Brexit – Theresa May en visite ce matin en Europe pour obtenir de nouvelles concessions de la part des européens.
  • Craintes renforcées sur la croissance mondiale – L’indice Brent retombe sous le niveau de $60 et l’EUR/CAD reprend la route des C$ 1,53.
  • Solide croissance de 1% en Norvège (croissance continentale) en Octobre. Légère correction de l’EUR/NOK à NOK 9,70.

GBP

Pense-bête - Petit retour en arrière sur le moment de la séance de lundi : Theresa May reporte le vote parlementaire sur le texte de sortie… et fait couler la livre sterling

Royaume-Uni (EUR/GBP) : Bien consciente qu’elle avait de très grandes chances de voir l’accord sur le Brexit retoqué par les parlementaires britanniques, Theresa May a pris les devants et annoncé lundi le report sine die (date ultérieure non définie) du vote initialement programmé mardi à la Chambre des communes. Si elle continue de défendre bec et ongles son plan de sortie, la première ministre a justifié son choix par l’observation de fortes divisions parmi les parlementaires, notamment concernant la clause de sauvegarde censée éviter le retour de frontières physiques entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande. La dirigeante se rendra dès mardi à Berlin pour y rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel puis à La Haye pour s’entretenir avec le premier ministre néerlandais Mark Rutte dans l’espoir d’obtenir de nouvelles concessions du camp européen et ainsi retourner l’opinion au Royaume-Uni quant aux bienfaits de cet accord. Si du côté de Bruxelles on se dit prêt à ouvrir le dialogue avec Londres, il est néanmoins clair que les européens n’ont pas l’intention de renégocier l’accord signé fin novembre, a rappelé lundi le président du Conseil européen Donald Tusk. La solution pourrait venir d’un ajustement de la déclaration politique qui accompagne cet accord dans lequel sont dessinés les contours de la futur relation économique et commerciale entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne. N’ayant aucune valeur juridique, cette déclaration apparaît comme plus facilement modifiables, néanmoins il n’est pas évident que les dirigeants européens consentent à faire cet effort, ou bien que les députés britanniques se satisfassent de cela. Le report du vote vient compliquer un calendrier déjà très compliqué et accentue de ce fait le risque d’un scénario de sortie fracassante du Royaume-Uni sans accord hors de l’Union Européenne. Par ailleurs, le choix de May de différer le vote a sérieusement entaché son crédit auprès de l’opposition qui y voit là une tactique politique destinée à court-circuiter le Parlement et s’éviter un revers couru d’avance, aussi cette dernière pourrait dans les prochains jours/semaines être à nouveau la cible d’une motion de censure portée par le camp travailliste et celui des libéraux-démocrates.

La livre sterling a enregistré jusqu’à -1,5% de pertes face à l’euro lundi et touché à cette occasion un plus bas depuis plus de 3 mois à £0,9087, avant de retracer légèrement en fin de journée et clôturer la séance au niveau de £0,9040. Si la paire EUR/GBP n’a pas réussi à toucher son pic de l’année observé en août dernier à £0,9099, elle s’en est approchée tout près. Si le cours corrige légèrement ce matin, les pressions sur la livre sterling restent globalement baissières. Si l’on jettera un œil attentif aux chiffres de l’emploi publiés au Royaume-Uni en milieu de matinée, l’impact des fondamentaux économiques devrait rester réduit. La livre sterling devrait rester globalement liée à l’actualité relative aux conséquences politiques internes du report du vote initialement prévu ce mardi à la Chambre des communes et aux résultats obtenu, ou non, par la première ministre britannique lors de son voyage aujourd’hui en Europe (Allemagne & Pays Bas).

Perf 2018 = +1,63% / Moyenne 2018 = £0,8837 / Point haut 8 décembre 2018 = £0,9087 / Point bas 8 décembre 2018 = £0,8950 / Clôture 8 décembre 2018 = £0,9040

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD : Après avoir atteint un pic de 3 semaines à plus de $1,1440 lundi matin au lendemain de la victoire de Annegret Kramp-Karrenbauer à la présidence de la CDU en Allemagne, le cours EUR/USD a corrigé dans l’après-midi et est retombé sous le seuil de $1,14 sous l’influence d’un retour des craintes des marchés liées à un ralentissement de la croissance mondiale (contraction plus importante que prévu de la croissance au Japon au T3, réduction du surplus commercial allemand et activité commerciale chinoise en net repli) et un Brexit difficile. Le cours confirme une nouvelle fois ses difficultés à casser durablement le seuil de $1,14 et le manque de leviers soutenant un redressement significatif de la paire de change. L’indice ZEW de sentiment des investisseurs allemands et les premiers indicateurs d’inflation aux Etats Unis (PPI ou indice de prix à la production) seront les indicateurs particulièrement observés ce mardi, même si le Brexit ou encore l’Italie (entretien programmé mercredi entre Giuseppe Conté et Jean-Claude Juncker) restent toujours des dossiers brûlants auxquels les investisseurs européens sont très sensibles.

Perf 2018 = -5,14% / Moyenne 2018 = $1,1831 / Point haut 8 décembre 2018 = $1,1443 / Point bas 8 décembre 2018 = $1,1348 / Clôture 8 décembre 2018 = $1,1355


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.