Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

oct. 16, 2018 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 16 octobre 2018 – Sommaire :

  • Début de séance relativement calme durant laquelle s’observe plusieurs ajustement techniques. Aversion au risque qui se veut moins forte que lors des journées précédentes.
  • L’EUR/USD reste toujours bloqué aux portes des $1,16. Indice ZEW allemand à suivre ce matin (11h00)
  • Légère correction de l’EUR/GBP sous £0,88 après un rebond de presque +0,9% lors des 3 dernières séances. Conseil des ministres britanniques & statistiques de l’emploi à suivre (10h30).
  • L’EUR/JPY progresse et s’éloigne de sa moyenne mobile 100j situé entre ¥129,4 et ¥129,5 tandis que l’EUR/CHF remonte à ₣1,1450.
  • Rebond de la paire EUR/AUD au-dessus du seuil de A$1,6250 alors que la RBA n’apparaît pas pressé de relever ses taux directeurs.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD : Séance de lundi on ne peut plus calme pour l’EUR/USD qui, malgré une tentative vaine d’accélération au-delà du seuil de $1,16 à la réception de chiffres de ventes au détail nettement moins importants que prévu aux Etats Unis (+0,1% M/M vs cons. +0,6%), a fini par retracé légèrement et se maintenir pour la 5ième séance consécutive au sein du couloir étroit de $1,15-$1,16. La paire de change a toujours autant de mal à se redresser et ne doit pour le moment que ses « frissons haussiers » aux déconvenues passagères de la devise américaine. L’aspect politique en Europe reste très présent à l’esprit des investisseurs et semble peser sur leurs décisions finales… d’où un certain « plafonnement » de l’EUR/USD observé sur les dernières séances. Le gouvernement italien a finalement approuvé assez tardivement lundi et transmis à la Commission européenne son projet de budget 2019 qui prévoit bien une augmentation des déficits publics de l’ordre de 2,4% du PIB (ou €22Mds) pour financer en partie l’introduction d’un revenu citoyen, la baisse de l’âge de départ à la retraite et l’introduction d’une « taxe fixe » pour les travailleurs indépendants. Rome s’expose là au risque de voir son projet de loi des finances remis en cause et potentiellement rejeté (sous couvert de modifications) par les instances européennes si celles jugent que ce cadre budgétaire est non-conforme aux règles communes et met en danger la stabilité financière de la région. Si aucune nouvelle pression ne s’observe pour le moment sur les taux obligataires italiens, ils restent néanmoins tout proche de leur pic depuis 4 ans ½ à hauteur de 3,6%. Parallèlement aux incertitudes émanant d’Italie, l’euro n’a très certainement pas du se réjouir du ton plus pessimiste lundi de plusieurs hauts responsables britanniques et européens concernant l’issue finale des négociations de sortie au regard des divergences qui demeurent encore très importantes entre les deux camps. Un échec ne viendrait que renforcer l’impression d’instabilité chronique qui se dégage de l’Europe.

L’EUR/USD reste relativement stable ce matin et se maintient pour le moment dans la partie supérieure de sa bande de fluctuation de $1,15-$1,16. Si en toile de fond la situation politique en Europe (Allemagne, Italie) reste étroitement surveillée, les difficultés actuelles des marchés actions américains semblent pour le moment maintenir à flot la paire de change au-dessus de son support de $1,15. Ce mardi, on surveillera tout particulièrement la publication des indices de sentiment ZEW en Allemagne (11h00) et des statistiques de production industrielle aux Etats Unis (15h15), sans toutefois mettre de côté l’évolution de la situation autour du Brexit qui, en cas d’échec d’accord entre britanniques et européens, pourrait avoir quelques répercussions néfastes sur l’euro.

Perf 2018 = -3,48% / Moyenne 2018 = $1,1919 / Point haut 15 octobre 2018 = $1,1606 / Point bas 15 octobre 2018 = $1,1535 / Clôture 15 octobre 2018 = $1,1577

GBP

EUR/GBP :  Si on refuse pour le moment de crier au loup, le ton des diplomates britanniques et européens concernant le Brexit et l’éventualité d’un accord entre les deux parties se veut nettement moins optimiste que lors des précédents jours. Du côté européen, face aux divergences qui persistent il semblerait même qu’on se prépare de plus en plus à l’éventualité d’un échec révèlent certains médias même si officiellement le discours reste inchangé et qu’on croit en une sortie d’impasse de dernière minute. Face à ce revirement et la montée des incertitudes, la livre sterling a cédé à nouveau du terrain face à l’euro lundi et ainsi accentué ses pertes à presque -0,9% sur les trois dernières séances. Le cours EUR/GBP est ainsi remonté lundi au-dessus du palier de £0,88 pour la 1ière fois depuis une semaine (pic recensé à £0,8825).

Ce matin, la paire EUR/GBP corrige légèrement mais reste néanmoins à hauteur du seuil de £0,88 alors que l’on suivra de près ce mardi les commentaires réalisés en marge de la réunion exceptionnelle du cabinet britannique en amont de l’ouverture demain d’un nouveau Sommet européen à Bruxelles, et dans une moindre mesure les nouveaux chiffres de l’emploi au Royaume-Uni (10h30). Même si la meilleure santé de l’économie britannique au 3ième trimestre est un élément important auquel la livre sterling n’est pas insensible, néanmoins au regard de la gravité du moment et des importants enjeux qui se jouent actuellement concernant le Brexit, inutile de dire que les fondamentaux économiques pourraient être relégués au second plan dans l’esprit des investisseurs.

Perf 2018 = -1,05% / Moyenne 2018 = £0,8836 / Point haut 15 octobre 2018 = £0,8825 / Point bas 15 octobre 2018 = £0,8786 / Clôture 15 octobre 2018 = £0,8805

JPY

EUR/JPY  :   Le cours EUR/JPY a bien tenté une rupture avec sa moyenne mobile 100 jours située à proximité de ¥129,4 mais n’y est finalement pas parvenu. Le yen a été, semble-t-il, sensible aux pressions américaines et menaces de sanction contre l’Arabie Saoudite après la disparition d’un journaliste saoudien (Jamal Khashoggi) en Turquie, mais également aux pressions baissières continues qui frappent actuellement les marchés actions américains. Ce matin, le cours de change affichait un léger rebond mais restait néanmoins à relative bonne distance de la barrière de ¥130. L’absence de réactions pour le moment des marchés à la présentation d’un programme budgétaire italien s’opposant aux recommandations de Bruxelles favorise ce rebond, néanmoins il pourrait s’agir là d’un bref instant de calme avant la tempête.

Perf 2018 = -4,03% / Moyenne 2018 = ¥ 13 0,90 / Point haut 15 octobre 2018 = ¥ 129,79  / Point bas 15 octobre 2018 = ¥ 129,11 / Clôture 15 octobre 2018 = ¥ 129,41

AUD

EUR/ AUD:   Le compte rendu de la réunion monétaire d’octobre publié ce matin démontre une certaine inquiétude de la part des banquiers centraux australiens concernant l’existence d’un phénomène de durcissement des conditions monétaires par les banques locales opéré afin de répondre aux exigences du régulateur. Un tel comportement pourrait s’avérer très dommageable pour l’économie australienne à l’heure où les salaires ne progressent pas assez vites et les prix de l’immobilier reculent significativement, ce qui oblige donc la banque centrale à faire d’autant plus preuve de vigilance concernant sa politique de taux. Dans ce contexte, même si l’on se situe davantage plus proche d’une hausse de taux que d’une baisse en Australie, on risque néanmoins d’assister à un statu quo global lors des prochains mois et/ou trimestres. La prudence des responsables australiens n’enjoint pas le dollar australien à se relever. Celui-ci reste toujours tout proche de son plancher depuis 2009 de A$ 1,6350.

Perf 2018 = +5,79% / Moyenne 2018 = A$ 1,5786 / Point haut 15 octobre 2018 = A$ 1,6269  / Point bas 15 octobre 2018 = A$ 1,6208  / Clôture 15 octobre 2018 = A$ 1,6238


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.