Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

août 07, 2018 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 7 août 2018 – Sommaire :

  • Tentative de rebond de l’euro en l’absence de nouvelles frictions entre la Chine et les Etats Unis. Le dollar australien accentue son rebond après la réunion de la RBA.
  • Après 5 séances consécutives de recul (performance de -1,3%), l’EUR/USD tente de rebondir et s’éloigne tout doucement ce matin du seuil de $1,1550.
  • La livre sterling reste sur la défensive à hauteur de £0,8930 ce mardi alors que l’on assiste à un sursaut des inquiétudes des marchés à l’égard d’un possible scénario de « hard Brexit ».  
  • Les cours EUR/JPY et EUR/CHF amorcent un timide rebond de 0,1%-0,2% ce matin en l’absence de nouvelles tensions entre Pékin et Washington. Le yen reste valorisé sous ¥129 tandis que le franc reste toujours à proximité de son support de ₣1,15.
  • Le dollar australien progresse de plus de +0,3% face à l’euro ce matin et atteint un nouveau pic de 7 semaines à moins de A$1,56. Les propos optimistes de la banque centrale australienne sur le marché de l’emploi et les perspectives d’inflation en 2019 et 2020 donnent du crédit à un scénario de possible 1ière hausse de taux en Australie à horizon 12 mois.
  • Léger renforcement de la couronne norvégienne ce matin à NOK 9,52 qui profite d’un rebond des prix du pétrole.
  • Le cours EUR/CNH reste stable entre ¥7,90 et ¥7,95. Les mesures prises par la banque centrale chinoise lundi pour renforcer le coût de vente du yuan semblent avoir réussi à stabiliser les pressions baissières sur la devise chinoise.

Volatilité sur les marchés des changes  – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD :  Freinée par la contraction bien plus importante que prévu des commandes industrielles allemandes au mois de juin (-4,0% M/M vs cons. -0,4%)  ; fruit d’une baisse de la demande des pays hors Zone Euro parallèlement à l’application en juin des taxes américaines sur l’acier et l’aluminium européens et canadiens ; la paire EUR/USD a débuté cette nouvelle semaine sur le recul (-0,12% à $1,1553), s’approchant un peu plus du palier psychologique de $1,15 en-dessous duquel elle n’a plus oscillé depuis maintenant plus d’un an. Après avoir buté une large partie de la matinée sur le seuil de $1,1550, le cours a accéléré sa chute à la mi-journée et enregistré un nouveau point bas depuis 5 semaines à $1,1527 sous la pression d’un petit raffermissement du dollar qui reste très sollicité dans un climat de tensions ambiantes entre la Chine et les Etats Unis, avant de rebondir en fin de journée et de revenir à hauteur des $1,1550. Si on surveille toujours de près l’évolution en Italie des débats autour du budget 2019, l’absence lundi de nouvelles « fracassantes » sur le sujet a légèrement rassuré les investisseurs et ainsi très certainement limité les pertes de l’euro. Les taux 10 ans italiens sont retombés lundi à hauteur de 2,9% après avoir franchi le seuil de 3% en fin de semaine dernière.

Le cours reste sur 5 séances consécutives de baisse pour une performance globale de -1,3% sur la période, et semble amorcer ce matin un léger rebond malgré des chiffres économiques en Allemagne à nouveau décevants (contraction légèrement plus importante que prévu de la production industrielle & recul du surplus commercial). Si pour le moment, l’EUR/USD s’efforce tant bien que mal de s’éloigner du seuil de $1,1550, une nouvelle tentative de retour sous le seuil de $1,15 n’est pas à exclure en cas d’apparition de nouvelles frictions entre les Etats Unis et la Chine (sentiment d’aversion au risque favorable au dollar), ou encore même de turbulences politiques en provenance d’Italie (biais baissier sur l’euro). Les leviers de rebond de l’euro restent pour l’heure bien maigres et on est tenté de croire qu’un redressement de l’EUR/USD n’apparaît possible qu’en cas de déconvenue du dollar.

Perf 2018 = -3,50% / Moyenne 2018 = $1,2026 / Point haut 6 août 2018 = $1,1573 / Point bas 6 août 2018 = $1,1527 / Clôture 6 août 2018 = $1,1553

GBP

EUR/GBP :  Ce fut l’un des moments forts de la séance de lundi, la nouvelle dépréciation importante de la livre sterling largement portée par la montée d’un mouvement général et soudain de craintes à l’égard d’un scénario de sortie du Royaume-Uni hors de l’Union Européenne sans accord. Compte tenu de la faible actualité politique du moment (congé estival oblige) et d’un calendrier économique et monétaire global très allégé cette semaine, les propos tenus durant le weekend par le ministre britannique au commerce Liam Fox, soulignant l’intransigeance des européens dans les négociations et son pessimisme quant à une issue favorable d’ici fin mars 2019 (probabilité de sortie sans accord évaluée à 60-40), ont eu une importante résonnance sur les marchés des changes. Ainsi la livre sterling a abandonné -0,3% face à l’euro pour revenir largement au-dessus du seuil de £0,89 (clôture à £0,8924) et enregistré par la même occasion ce lundi un nouveau point bas depuis deux semaines à £0,8936.

Ce matin le cours EUR/GBP reste assez stable et se maintient à hauteur de £0,8920 malgré la publication de l’enquête KPMG/BRC indiquant un ralentissement de la dynamique annuelle de ventes au détail au Royaume-Uni à son plus faible niveau sur les trois derniers mois en juillet (+0,5% A/A vs 1,1% en juin). Compte tenu du manque d’actualité, la livre sterling pourrait rester ce mardi sur la défensive et continuer de subir le pessimisme ambiant des acteurs de marché à l’égard du dénouement du Brexit. Theresa May, par l’intermédiaire du porte-parole du gouvernement, a tenté d’éteindre l’incendie en réaffirmant qu’elle continuait de croire en une sortie d’impasse, justifiant son élan de confiance par le fait qu’à ses yeux un accord est aussi bien dans l’intérêt du Royaume-Uni que des 27 membres de l’Union Européenne. Un discours qui n’a que peu de portée et d’influence sur les marchés alors que dans le même moment une enquête menée par le cabinet ORB international publiée lundi faisait état d’une satisfaction de l’opinion de seulement 22% - plus bas niveau depuis la création de l’enquête - concernant la gestion du Brexit par la première ministre britannique. Il faudra surveiller également les mouvements de la paire GBP/USD, laquelle a touché lundi un point bas depuis 11 mois sous $1,30, auxquels la paire EUR/GBP pourrait être sensible compte tenu de la faible actualité du moment.  

Perf 2018 = +0,52% / Moyenne 2018 = £0,8810 / Point haut 6 août 2018 = £0,8936 / Point bas 6 août 2018 = £0,8888 / Clôture 6 août 2018 = £0,8924

JPY

EUR/JPY :   Très peu de mouvements à noter lundi sur la paire EUR/JPY, laquelle est restée stable et s’est maintenue sous son ancien seuil support de ¥129. Si l’absence de nouveaux éléments de tension entre les Etats Unis et la Chine a fait dégonfler les pressions baissières sur la paire de change et ainsi stopper sa chute, les investisseurs restent néanmoins prudents et préfèrent pour le moment conserver leurs positions en yen en attendant d’avoir davantage d’éléments en mains laissant suggérer une éventuelle normalisation des relations entre les deux principales économies mondiales. Par ailleurs, outre la relation entre Pékin et Washington, les investisseurs restent également sensibles au climat de tension général provoqué par les nouvelles sanctions américaines contre l’Iran ou encore le différend diplomatique qui oppose actuellement les Etats Unis et la Turquie. Cela explique la raison pour laquelle on n’a pas encore vu pour le moment de réelles tentatives de retour de la paire au-dessus du palier de ¥129. Pas de changements majeurs observés ce mardi, l’EUR/JPY reste pour le moment immobile en position d’attente dans la partie supérieure de la fourchette de ¥128-¥129.

Perf 2018 = -4,65% / Moyenne 2018 = ¥ 131, 32 / Point haut 6 août 2018 = ¥ 128,87 / Point bas 6 août 2018 = ¥ 128,48 / Clôture 6 août 2018 = ¥ 128,70

 

AUD

EUR/ AUD :   Sans réelle surprise, la banque centrale australienne a maintenu mardi ses taux d’intérêt inchangés et ainsi symboliquement célébrer une période d’inactivité monétaire de deux ans. Mais les attentes des observateurs ne ciblaient pas la décision en elle-même mais davantage la communication de la banque à la recherche d’éventuels indices sur la future politique de taux. Le moins que l’on puisse dire est que la banque centrale australienne n’apparaît pas particulièrement pressée à rehausser ses taux d’intérêt dans l’immédiat, celle-ci continuant de pointer du doigt de faibles pressions haussières sur les prix et un risque de ralentissement de l’inflation sur la seconde partie d’année 2018. Néanmoins, la banque se veut plus confiante quant aux progrès à venir sur le marché de l’emploi où le taux de chômage pourrait reculer à 5,0% d’ici 2020 contre 5,4% actuellement (et 5,25% la précédente projection établie par la banque). Des progrès qui pourraient venir renforcer les perspectives d’inflation en 2019 et 2020, souligne ce matin la banque centrale australienne. De tels propos viennent donner du crédit aux scénarios d’une éventuelle intervention de la RBA d’ici la fin d’été 2019. Les marchés monétaires évaluent à 50-50 la perspective d’une 1ière hausse de taux en Australie au mois d’août 2019. Surfant sur l’espoir que l’économie australienne est en bonne voie pour accueillir à horizon 12 mois, voire avant si le conditions économiques le justifient, un premier resserrement monétaire, puis probablement soulagés par l’absence ces dernières heures de frictions entre Pékin et Washington, les investisseurs sollicitent ce matin le dollar australien. Après avoir cassé le seuil de A$1,57 vendredi dernier, le cours EUR/AUD recule ce mardi matin sous le niveau de A$1,56 pour la 1ière fois depuis 7 semaines et semble désormais prendre tout droit la direction de A$1,53 (prochain seuil support). Attention néanmoins à l’émergence de nouvelles tensions commerciales auxquelles la devise australienne reste, en tant que devise cyclique, très sensible.

Perf 2018 = +1,38% / Moyenne 2018 = A$ 1,5702 / Point haut 6 août 2018 = A$ 1,5657 / Point bas 6 août 2018 = A$ 1,5611 / Clôture 6 août 2018 = A$ 1,5640

 


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.