Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

mai 18, 2018 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Séance du 18 mai 2018 – Sommaire :

  • L’EUR/USD reste coincé à $1,18…une légère dissipation des craintes en Italie a permis de contenir la demande en dollar relative à des taux toujours très attractifs (taux 10 ans US à plus de 3,1%)…Acheteurs d’euro frileux en attendant une officialisation du programme officiel et de l’organigramme de la probable future alliance gouvernementale Mouvement 5Etoiles-Ligue du Nord en Italie.
  • L’EUR/CHF reste lui aussi sensible à la situation politique italienne et se maintient pour le moment sur un support de ₣1,18.
  • Retour de l’EUR/JPY aux portes des ¥131…Le recul de l’inflation au Japon a été plus important que prévu tandis que dans le même temps plusieurs signaux laissent présager une normalisation en cours des relations entre Pékin et Washington.
  • La paire EUR/CAD s’est avérée peu sensible au nouveau pic depuis 2014 atteint la veille sur les prix du pétrole (Brent à $80)…Les acheteurs de CAD surveilleront les chiffres d’inflation et de ventes au détail au Canada (14h30).
  • Rebond technique de la paire EUR/GBP en direction de £0,8750 après un recul de 1% cette semaine.
  • Le zloty polonais et le rand sud-africain pansent leurs plaies après le nouveau mouvement de vente la veille sur les marchés émergents…L’EUR/PLN reste proche d’un pic de 7 mois à près de PLN 4,29.

Volatilité sur les marchés des changes – Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD :   Séance de jeudi assez calme marquée par les rumeurs autour du futur programme commun de l’alliance Mouvement 5 Etoiles (M5E)-Ligue du Nord (LN) en Italie et une nouvelle hausse des taux 10 ans américains à un pic de plus de 6 ans . Deux nouvelles ayant déclenché des forces motrices divergentes sur la paire EUR/USD d’où la faible volatilité du cours de change hier (-0,12% à $1,1793). Les acheteurs d’euro ont été quelque peu rassurés par la publication de plusieurs rapports faisant état de non référence à une sortie de l’euro ou à une demande de suppression de dettes auprès de la BCE dans le programme commun dessiné par les responsables du M5E et de la LN… néanmoins rien ne semble encore pour l’heure définitif puisqu’aucune annonce officielle n’a encore été faite. Par ailleurs, la dissipation du risque politique ne chasse pas celui économique, puisque les réformes fiscales expansionnistes souhaitées par ce qui pourrait devenir prochainement le futur gouvernement italien pourraient aggraver dangereusement la situation d’une Italie déjà très fortement endettée (pour rappel l’Italie est derrière la Grèce le 2nd pays le plus endetté de la Zone Euro avec une dette nationale estimée à plus de 130% de son PIB). Fort de ce constat,  l’euro a su résister aux nouvelles pressions haussières sur le dollar américain relatives à la nouvelle poussée des rendements obligataires – taux 10 ans américains observé à plus de 3,10% alors que dans le même temps le taux 10 ans allemand auquel il est souvent comparé ne dépasse guère les 0,65% - mais s’est avéré néanmoins incapable de rebondir significativement au-delà du seuil de $1,18.

Pas de grands mouvements à prévoir aujourd’hui sur la paire EUR/USD eu égard à un calendrier économique une nouvelle fois très léger aussi bien en Europe qu’aux Etats Unis. Les risques sont néanmoins toujours baissiers autour de la paire de change compte tenu de l’environnement de taux qui reste toujours très favorable au dollar et à la présence du risque italien qui limite toute tentative de rebond de l’euro pour le moment. La situation en Italie reste important à suivre puisque selon le contenu du programme officiel et la composition de l’organigramme du futur gouvernement italien, cela pourrait susciter d’importants mouvements sur l’euro, soit de soulagement ou soit de panique. Le récent point bas touché à $1,1761 reste à surveiller. L’autre sujet brulant qui pourrait provoquer quelques remous, bien que modestes, sur la paire EUR/USD est le durcissement du ton de l’Europe vis-à-vis de Washington au niveau commercial (officialisation d’un plan de représailles en cas de non exemption définitive des taxes douanières américaines sur l’acier et l’aluminium) et politique (parade aux récentes sanctions économiques adressées à l’Iran). Si l’ensemble des responsables européens seront à nouveau réunis ce vendredi en Bulgarie pour discuter de ces sujets brulants, il est notable d’évoquer la visite officielle en parallèle ce même jour de la chancelière allemande Angela Merkel en Russie.

Perf 2018 = -1,57% / Moyenne 2018 = $1,2228 / Point haut 17 mai 2018 = $1,1837 / Point bas 17 mai 2018 = $1,1773 / Clôture 17 mai 2018 = $1,1793

GBP

EUR/GBP :  Comme évoqué hier matin, la livre sterling a été sensible aux informations divulguées par le journal britannique The Telegraph faisant état d’un possible projet du gouvernement britannique de rester au sein de l’union douanière européenne après sa sortie définitive de l’Union Européenne. Le rebond de la devise britannique en direction de £0,87 face à l’euro a cependant vite été freiné par le démenti réalisé par le gouvernement britannique qui rejette l’existence de ce projet.  Si le cours EUR/GBP a néanmoins accusé un recul de -0,3% jeudi sous £0,8750 – la 4ième séance consécutive de baisse pour la paire pour une performance globale de -1,0% - celui-ci amorçait un léger rebond ce vendredi. On peut éventuellement s’attendre à un léger rebond technique du cours EUR/GBP et possible tentative de retour au-dessus de £0,8750 compte tenu de l’absence d’évènements économiques et monétaires majeurs en Zone Euro et Royaume-Uni ce vendredi et de la magnitude du mouvement baissier enregistré depuis le début de la semaine, néanmoins l’euro reste toujours très fébrile faute aux incertitudes en provenance d’Italie. En cas de nouvelles « turbulences italiennes », nous pourrions dès lors voir la paire EUR/GBP tenter à nouveau de casser le plancher £0,87, lequel a été pendant longtemps (environ 10 mois) un palier difficile à franchir pour le cours de change.

Perf 2018 = -1,54% / Moyenne 2018 = £0,8801 / Point haut 17 mai 2018 = £0,8760 / Point bas 17 mai 2018 = £0,8710 / Clôture 17 mai 2018 = £0,8726

JPY

EUR/JPY:   Après un léger coup d’arrêt en début de semaine, la paire EUR/JPY a repris sa marche en avant jeudi et tape ce matin à nouveau à la porte des ¥131. La mise à l’écart par la Maison Blanche de plusieurs conseillers virulents sur les dossiers nord-coréen et chinois, ou encore la proposition ce matin de Pékin de réduire de $200Mds son déficit avec les Etats Unis sont deux nouvelles qui viennent temporairement calmer les récentes craintes des investisseurs et ainsi réduire la demande en yen . Autre facteur défavorable pour la devise japonaise, le recul plus important que prévu de la dynamique annuelle d’inflation de base à un plus bas depuis 7 mois au mois d’avril, de 0,9% A/A à 0,7%. Ce ralentissement des pressions haussières sur les prix, couplé à la contraction de la croissance japonaise au 1er trimestre (d’après les chiffres publiés mercredi), soutient l’idée d’un probable report dans le temps de tout projet de réduction de sa politique de soutien monétaire par la Banque du Japon. Le palier des ¥131 s’est révélé être un palier difficile à franchir pour la paire EUR/JPY cette semaine, aussi il est possible que l’on observe un nouveau plafonnement des gains du cours de change sur ces niveaux. C’est d’autant plus vrai que l’euro reste toujours handicapé par des risques politiques importants en Italie.

Perf 2018 = - 3,12% / Moyenne 2018 =   ¥ 132, 54 / Point haut 17 mai 2018 = ¥ 130,84 / Point bas 17 mai 2018 = ¥ 130,22/ Clôture 17 mai 2018 = ¥ 130,62

CHF

EUR/ CHF :   Pas de gros mouvements à observer sur la paire EUR/CHF qui se maintient depuis hier sur le niveau de 1,18. Si la dissipation de quelques doutes autour du programme final que souhaite défendre la probable future coalition gouvernementale italienne du duo Mouvement 5 Etoiles-Ligue du Nord a réfréné les pressions baissières sur le cours de change, les risques n’ont pas pour autant disparu d’où une certaine frilosité des investisseurs européens à reprendre des positions à l’achat sur l’euro. La situation politique en Italie reste à surveiller et demeure pour l’heure le principal facteur moteur de la volatilité de l’EUR/CHF. Si une dissipation des doutes à l’accueil d’un agenda politique finalement moins eurosceptique que ne le laissait suggérer les récentes informations qui ont filtré dans la presse pourrait potentiellement aider l’EUR/CHF à amorcer un retour dans son récent couloir de fluctuation de 1,19- 1,20, à l’inverse une nouvelle montée des peurs pourrait initier une nouvelle chute importante du cours vers 1,17.

Perf 2018 = +1,04% / Moyenne 2018 =   1,1737 / Point haut 17 mai 2018 = 1,1842 / Point bas 17 mai 2018 = 1,1800 / Clôture 17 mai 2018 = 1,1811

CAD

EUR/ CAD :   Si le dollar canadien a globalement très largement profité de la hausse des prix du pétrole (+21% depuis deux mois), la devise s’est avérée étonnement peu sensible hier à l’atteinte d’un nouveau pic depuis 2014 des prix du pétrole (seuil de $80 notamment atteint par l’indice Brent). Le cours EUR/CAD a récemment brisé son support de 4 mois de C$1,52 mais éprouve désormais quelques difficultés à accélérer, les acheteurs de CAD semblant rechercher de nouveaux éléments tangibles justifiant de nouvelles prises de positions à l’achat sur la devise canadienne. Cela pourrait être le cas ce vendredi avec la publication en début d’après-midi des nouvelles statistiques d’inflation et de ventes au détail au Canada. La confirmation d’une dynamique d’inflation à plus de 2% - objectif officiel ciblé par la banque centrale canadienne – et des signes de hausse de la consommation domestique pourraient venir nourrir de nouvelles spéculations monétaires soutenant un scénario de possible hausse de taux avant l’été (scénario central). Les positions actuelles sur les marchés à terme démontrent que les investisseurs évaluent à 40% la probabilité d’un resserrement monétaire d’ici la fin du mois (réunion le 30 mai). Une hausse des anticipations monétaires pourraient venir soutenir une nouvelle appréciation de la devise canadienne et potentiellement pousser la paire EUR/CAD vers le seuil de C$1,50. À l’inverse, le cours de change pourrait rebondir vers son ancien palier clé de C$1,52 si les fondamentaux canadiens se veulent pas aussi robustes que prévu.

Perf 2018 = + 0,22% / Moyenne 2018 =   C$ 1,5520 / Point haut 17 mai 2018 = C$ 1,5 123 / Point bas 17 mai 2018 = C$ 1,5045 / Clôture 17 mai 2018 = C$ 1,5103


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.