Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

mars 29, 2017 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

*Points clés (séance asiatique/ouverture de la séance européenne) :

  • L’EUR/USD chute sous $1,08 sur fond de redémarrage des pressions acheteuses sur le dollar suite aux discours optimistes de plusieurs membres de la Fed et d’atténuation du sentiment de défiance à l’égard de D.Trump.
  • L’EUR/GBP a enregistré une pointe à £0,8736 en séance asiatique alors que la livre sterling est sous pression ce matin à quelques heures du lancement officiel du ‘Brexit’
  • Le ZAR reste sous pression alors que les rumeurs de renvoi du ministre des finances sud-africain sont importantes. Le cours EUR/ZAR fluctue au-dessus du seuil de ZAR 14,1 ce matin.
  • Renforcement des devises telles que l’AUD, le CAD et le NOK sur fond de rebond des cours des matières premières. Indice pétrolier Brent de retour au-dessus du niveau de $51,5.                                                                      

*Focus de la veille : Hausse surprise de l’indice de confiance des ménages américains à son plus haut depuis 16 ans…Le parlement écossais autorise N.Sturgeon à négocier avec Londres un nouveau référendum…D.Trump signe un décret abrogeant une série de lois sur le climat…Rumeurs de renvoi du ministre des finances sud-africain

Etats Unis : Dépassant très largement les projections des économistes sondés (consensus à 114), l’indice Conference Board de confiance des ménages américains a progressé de manière spectaculaire en mars de 116,1 à 125,6 et atteint un pic depuis décembre 2000. Mis en relief avec la communication de plusieurs banquiers centraux américain disposant d’un vote au FOMC en 2017, qui suggérent que dans le contexte actuel deux nouvelles hausses de taux cette année apparaissent appropriées (C.Evans de la Fed de Chicago, le vice-président de la Fed S.Fisher) mais qu’un scénario de trois hausses lors des neuf prochains mois n’est pas exclu en cas d’accélération des perspectives économiques, ce chiffre vient raviver l’appétit des marchés pour le dollar américain. Après avoir chuté à un plus bas depuis 4 mois et demi en début de semaine, le dollar a rebondi hier de près de 0,6% face à un panier de devises.

Ecosse : A l’issue d’un vote remporté à 69 voix contre 59, le parlement régional écossais a donné hier son feu vert à la première ministre Nicola Sturgeon pour négocier l’organisation prochaine d’un nouveau référendum questionnant l’indépendance de l’Ecosse vis-à-vis du Royaume-Uni. Souhaitant originellement organiser cette consultation entre l’automne 2018 et le printemps 2019, Sturgeon se heurte pour le moment au refus de la première ministre britannique Theresa May dont l’aval est nécessaire (en plus de celui du parlement britannique). Cette dernière estime que le moment est mal choisi alors que le pays est sur le point de lancer son processus de divorce avec l’UE qui ouvrira une période de négociation de deux ans sur les conditions de sortie.

Donald Trump  : Donald Trump a signé ce mardi un décret abrogeant toute une série de lois contre le réchauffement climatique qu’avait mis en place Obama avant son départ. En détricotant cette législation qui imposait aux centrales thermiques américaines de réduire leurs émissions de CO2, l’objectif avoué du président américain est d’assurer, comme il l’avait annoncé durant sa campagne, un reprise des activités de production d’énergies fossiles, et principalement le charbon. Ce dernier a insisté durant un bref discours qu’il souhaitait « mettre fin à la guerre contre le charbon ».

Afrique du Sud : Plusieurs médias locaux ont rapportés que les hauts responsables du parti au pouvoir ANC auraient accepter le renvoi du ministre des finances actuel Pravin Gordhan. Ces rumeurs interviennent au lendemain du discrédit apporté par le président Zuma envers son ministre après que le premier ait imposé au second de rentrer impérativement de la tournée avec des investisseurs censée se dérouler sur toute la semaine entre le Royaume-Uni et les Etats Unis sous prétexte que celle-ci n’avait pas été autorisée. Le rand sud-africain a reculé de 1,4% hier face à l’euro, soit une performance globale de -4,8% sur les deux premiers jours de la semaine, et le cours EUR/ZAR a clôturé pour la première fois depuis 2 semaines au-dessus du seuil de ZAR 14,0 (ZAR 14,05 hier).

*Focus du jour : Début officiel du ‘Brexit’ en début d’après-midi (13h30)

Royaume-Uni : Sur les coups de 13h30, Theresa May devrait annoncer au parlement britannique que la lettre notifiant la volonté du Royaume-Uni de sortir de l’UE a été remise au président du conseil européen Donald Tusk. Lors des 48 heures qui suivront, ce dernier planchera sur une ébauche de document incorporant les directives de négociation et qui sera envoyée vendredi aux 27 membres de l’UE. Ce document doit servir de point de départ en vue de formuler une feuille de route officielle d’ici le 29 avril prochain, date du prochain sommet européen.

EUR

En l’absence de données clés avant jeudi et les chiffres d’inflation en Allemagne, l’euro continue de voguer au gré des mouvements sur les marchés obligataires et de l’actualité politique en France en marge des élections à venir. Cible des craintes des marchés de par son projet de vouloir sortir la France de la Zone Euro et d’opérer un retour du franc, la candidate d’extrême droite a indiqué hier que selon elle un retour au franc ne signifierait pas une dévaluation de la devise française face à l’euro. Ce postulat reste fortement contesté par de nombreux économistes et investisseurs qui craignent d’importantes sorties de capitaux du pays en cas de ‘Frexit’.

Le cours EUR/USD a chuté de son piédestal et engrangé une perte de 0,5% sur fond de réveil des pressions acheteuses sur le dollar américain. La paire a clôturé la séance de mardi au-dessus du seuil de $1,08 mais cette barrière reste fragile comme le confirme la chute du cours sous ce niveau ce matin. 

L’EUR/USD de retour sous le seuil de $1,08

Aujourd’hui :  Indice de confiance des ménages en France et Italie / Indice de confiance des entreprises en Italie

EUR/USD à 1,0792 (-0,18%)

USD

Après avoir chuté à son plus bas niveau depuis plus de quatre mois, le dollar américain s’est stabilisé hier sur fond d’atténuation du sentiment d’incertitude général à l’égard des Etats Unis suite au revers enregistré par D.Trump sur le projet de réforme de l’Obamacare. La nouvelle priorité donnée au projet de réforme fiscale, et la volonté apparente des responsables américains de vouloir cette fois-ci négocier avec le camp démocrate sur ce sujet, rassurent quelque peu les investisseurs, ou du moins viennent contenir les pressions baissières sur le dollar américain. Par ailleurs, le regain d’attention des investisseurs vers la Fed et ses projets de normalisation graduelle des taux d’intérêt – scénario de deux nouvelles hausses de taux partagé par une majorité des membres de la Fed et porte ouverte à un scénario de trois hausses en cas de renforcement des fondamentaux économiques – ont finalement réveillé en fin de journée les pressions acheteuses sur le dollar et favorisé un rebond de près de 0,6% de la devise américaine face à ses pairs.


Ligne violette =moyenne mobile 20j.  Source : CME, Reuters, WUBS

Aujourd’hui :  Promesses de ventes de maisons

GBP

La livre sterling est de nouveau sous pression alors que l’on attend aujourd’hui l’officialisation du lancement du processus de divorce entre le Royaume-Uni et l’UE (voir Focus du jour). Ce matin le cours EUR/GBP est retour au-dessus du seuil de £0,87 pour la première fois depuis une semaine(pic recensé à £0,8736 en séance asiatique). L’indice de volatilité implicite 24h sur le cours EUR/GBP calculé par Reuters est ce matin à son plus haut niveau depuis près de deux mois (cf. graphe de droite).

L’EUR/GBP à son plus haut niveau depuis une semaine au-dessus du seuil de £0,87 sur fond de craintes avant le lancement officiel du Brexit prévu en début d’après-midi.

Aujourd’hui :   Statistiques de crédit à la consommation et de prêts hypothécaires

EUR/GBP à 0,8696 (+0,16%)

CHF

Le franc suisse a reculé hier face à l’euro sur fond d’atténuation générale des craintes des investisseurs à l’égard des Etats Unis alors que la page de l’échec de l’Obamacare semble avoir été tournée, et que les marchés se concentrent désormais sur les futures annonces faites par Washington en ce qui concerne le plan de réforme fiscale. Si la paire a rebondi à ₣1,0730 hier, cette dernière pourrait de nouveau subir des pressions baissières alors que la journée d’aujourd’hui devrait se dérouler sous le signe du ‘Brexit’. Outre le contexte de volatilité général en Europe, le franc devrait également bénéficier de pressions haussières sur fond d’amélioration des fondamentaux alors que l’indice KOF de consommation est ressorti ce matin à son plus haut niveau depuis deux ans (1,50 vs 1,44 en janvier)                                                                                                                                                                                                                                      

Incertitudes générales en amont du lancement officiel du Brexit & solides fondamentaux renforcent le franc

Aujourd’hui :   Indice KOF de consommation / Indice de sentiment des investisseurs

EUR/CHF à 1,0719 (-0,09%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.