Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

janv. 26, 2017 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Points clés (séance asiatique/ouverture de la séance européenne) :

  • Recul du cours EUR/GBP sous le seuil de £0,85 pour la 1ère fois depuis le 4 janvier dernier. Ces pressions haussières pourraient se maintenir si les chiffres du PIB britannique ressortent conformes aux attentes (10h30).
  • Pressions haussières sur le franc suisse alors que le surplus commercial atteint un pic historique de CHF 37,5Mds en 2016. Le cours EUR/CHF repasse ce matin sous le seuil de ₣1,0720
  • EUR/USD plutôt stable ce matin autour de $1,0740 alors que l’indice de confiance des ménages allemands ressort à son plus haut historique en janvier.                                                                      

Focus de la veille  –  Theresa May promet de dévoiler ses plans…Donald Trump annonce la construction d’un mur à la frontière mexicaine…pressions pour une élection anticipée en Italie

Royaume-Uni : Lors de la traditionnelle session hebdomadaire de questions / réponses à la chambre des communes, la première ministre britannique Theresa May a accepté de rendre publique sa stratégie de sortie, ce qui devrait permettre aux parlementaires de faire un examen approfondi des exigences du gouvernement. La livre sterling a poursuivi son rebond amorcé lundi suite à cette annonce. La livre sterling a de nouveau fortement rebondi face à l’euro (~+0,8%) et clôturé la session d’hier juste au-dessus du seuil de £0,85.

Etats Unis : Lors d’un discours sur le thème de la sécurité nationale, le président américain a réaffirmé sa promesse de campagne de vouloir construire un mur à la frontière mexicaine afin de limiter la vague d’immigration illégale dans le pays en provenance de cette région. Toutefois, il s’est montré moins vindicatif que d’habitude à l’encontre de son voisin mexicain, reconnaissant que les Etats Unis avaient besoin d’une économie mexicaine forte. Le peso mexicain s’est apprécié de plus de 2% face au dollar américain et face à l’euro sur fond de spéculation sur une possible entente entre les deux pays. Toutefois échaudé par l’annonce de la construction d’un mur, le président mexicain Nieto réfléchirait actuellement à annuler sa visite aux Etats Unis programmées le 31 janvier prochain.

Italie : La cour constitutionnelle italienne a hier invalidé la loi électorale votée en 2015 qui était censée modifier le mode de scrutin de la chambre basse italienne. Ainsi a été rejetée l’idée que l’élection législative se tienne sur deux tours, mais désormais le parti qui remporte plus de 40% des suffrages bénéficie d’une prime majoritaire, soit 55% des sièges de la chambre des députés (= 340 députés). Suite à cette décision, Beppe Grillo, le chef de file du Mouvement 5 étoiles, a indiqué souhaiter l’organisation d’élection législative anticipée en 2017. Matteo Renzi qui est resté le chef du parti démocratique souhaite également des élections anticipées et a déjà coché la date de juin pour ce scrutin.

Focus du jour : Le gouvernement britannique présente le projet de loi pour l’activation du ‘Brexit’…1ères estimation du PIB au T4 2016 au Royaume-Uni… l’Eurogroupe se penche sur le plan d’aide italien ?

Royaume-Uni (1) : Etant donné que la cour constitutionnelle britannique a tranché mardi sur le fait qu’un vote du parlement était une condition sine qua non à l’activation de l’article 50, le gouvernement britannique devrait publier aujourd’hui sur lequel les parlementaires seront amenés à voter.

Royaume-Uni (2) : Le pays publie ce matin les premières estimations de croissance du PIB au 4ième trimestre 2016. L’économie britannique devrait de nouveau montrer une assez solide résilience aux incertitudes causées par l’annonce du ‘Brexit’, la croissance en fin d’année étant attendue en ligne avec la dynamique observée tout au long de l’année dernière (consensus +0,5% T/T vs 0,6% au T3).

Zone Euro : Cette après-midi les ministres des finances des membres de l’Union Européenne se réuniront à Bruxelles. Si il n’apparaît pas dans l’agenda de la réunion (plan d’aide à la Grèce, budget espagnol,…), la question de la compatibilité du plan d’aide italien annoncé en décembre dernier avec la réglementation européenne pourrait être abordée si l’on en croit les propos tenus la semaine dernière par un responsable européen auprès de l’agence Reuters. Un retour du thème des banques italiennes dans la lumière serait susceptible de déclencher un repli de l’euro.

EUR

Le cours EUR/USD est resté plutôt stable hier (+0,13% à $1,0744) malgré le recul surprise de l’indice de confiance des entreprises allemandes. Cette légère détérioration de cet indice intervient en janvier après avoir touché un pic depuis 3 ans en fin d’année dernière et pourrait s’expliquer par une certaine nervosité des industries exportatrices allemandes à l’égard des perspectives économiques de la région suite à la multiplication des propos protectionnistes outre-Atlantique. Le cours de change a bénéficié d’un maintien des craintes à l’égard de la future présidence américaine, mais également du support apporté par les propos optimistes d’un membre du conseil de gouvernance de la BCE (Mme Lautenschlaeger) qui estime que les premières discussions sur une stratégie de sortie du plan de rachat pourraient intervenir rapidement, sans pour autant donner de timing précis.

Peu de chiffres majeurs à suivre ce matin en Zone Euro si ce n’est les ventes au détail en Italie. Tôt ce matin, l’indice de confiance des ménages allemands est ressorti en hausse et revenu à son plus haut niveau depuis 2001 (pic déjà atteint en septembre dernier). L’évènement majeur de la journée en Zone Euro demeure la réunion de l’Eurogroupe qui se tiendra aujourd’hui à Bruxelles. Une potentielle remise en question du plan d’aide aux banques italiennes par les ministres des finances européens pourrait faire naître de nouvelles pressions baissières sur le cours EUR/USD qui affiche une performance de 3,3% depuis le 3 janvier dernier.

Aujourd’hui :  Indice de confiance des ménages en Allemagne / Ventes au détail en Italie / Réunion de l’Eurogroupe

EUR/USD à 1,0737 (-0,07%)

USD

Alors que les marchés actions continuent de bien performer, atteignant pour certains d’entre eux des plus hauts historiques (hier Dow Jones au-dessus des 20 000 points), et que les taux obligataires américains ont fortement bondi hier (taux 10 ans de retour au-dessus de 2,5%) sur fond d’accélération des perspectives d’inflation, on pourrait y voir ici un environnement propice à un rebond du dollar…que nenni. Le dollar a en effet reculé hier à son plus bas niveau depuis le 11 novembre dernier face à un panier de devises. L’annonce hier du projet de construction d’un mur à la frontière mexicaine rappelle aux investisseurs les raisons des craintes originelles qui émanaient du programme du candidat républicain avant son élection. Il est en effet bon de rappeler qu’un grand scepticisme entourait au départ le programme du nouveau président américain. Ce n’est qu’après son élection et son discours de victoire rassembleur que le marché a vu en la personne de Donald Trump un « parangon » de la croissance. Face à la multiplication des propos protectionnistes ces dernières semaines, on voit s’opérer une certaine dé-corrélation entre les taux obligataires et le dollar.

Le recul du dollar pourrait enregistrer une pause dans les deux prochains jours alors que l’attention devrait se reconcentrer sur les fondamentaux économiques et leurs implications sur la politique monétaire de la Fed. Aujourd’hui, on suivra la publication des indicateurs préliminaires de l’enquête PMI dans le secteur tertiaire et de la balance commerciale de biens et marchandises, sachant que l’évènement majeur n’aura lieu que demain avec la publication des premières estimations de croissance de l’économie américaine au 4ième trimestre.

Aujourd’hui :  Indice PMI préliminaire des services / Balance commerciale préliminaire des biens et marchandises / Inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage / Ventes de maisons neuves

GBP

La livre sterling a enregistré un nouveau rebond important face à l’euro, après celui déjà observé lors de la journée de lundi précédant l’annonce de la Cour Suprême britannique. Cela porte la performance de la devise britannique face à l’euro à 1,7% depuis le début de la semaine. La promesse de Theresa May de dévoiler son plan de sortie aux parlementaires britanniques devrait permettre un débat constructif et offrir un levier d’action à ces derniers pour empêcher la première ministre britannique d’entamer des négociations qui n’auraient d’autres conséquences que de provoquer une rupture brutale pour l’économie du pays.

L’attention des investisseurs devrait se porter dans un premier temps sur les chiffres du PIB au 4ième trimestre qui sont attendus en ligne avec ceux observés lors des précédents trimestres, ce qui confirmerait au passage la bonne santé et la solidité de l’économie britannique avant l’entame des négociations de sortie. Le ‘Brexit’ et ses débats devraient malgré tout rester sous le feu des projecteurs alors que le gouvernement dévoilera aujourd’hui le projet de loi sur lequel les parlementaires seront amenés à voter afin de lui permettre d’activer l’article 50. Ce matin, le cours EUR/GBP est repassé sous le niveau de £0,85 pour la première fois depuis le 4 janvier dernier.

Aujourd’hui :   1ères estimations du PIB au T4 2016 / Enquête CBI de tendance sur l’activité du secteur de la distribution  

EUR/GBP à 0,8481 (-0, 24%)

CHF

Le cours EUR/CHF s’est de nouveau approché du seuil des ₣1,0750 sur fond de bons indicateurs macroéconomiques en Suisse, mais il semble que la marche soit encore bien trop haute pour le cours de change. Comme observé depuis le début de l’année, la volatilité reste très modeste sur le cours de change. Il semble que cette dynamique pourrait perdurer alors que les investisseurs maintiendront leurs positions acheteuses en franc suisse sur les marchés à terme tant que la BCE maintiendra sa politique accommodante actuelle et que la menace populiste en amont des élections à venir en Zone Euro (Pays-Bas, France, Allemagne et potentiellement Italie) n’aura pas complètement disparu.

Ce matin le surplus de la balance commerciale helvète au mois de décembre est ressorti en net repli par rapport au mois dernier (CHF 2,7Mds vs CHF 3,5Mds en novembre) mais cela reste un résultat plutôt positif au vu de l’historique récent. Le surplus commercial  atteint en 2016 un plus haut historique de CHF 37,5Mds (vs CHF 36,5Mds en 2015). Le cours EUR/CHF fluctue à la baisse ce matin autour des niveaux de ₣1,0720-30.

Aujourd’hui :   Balance commerciale  

EUR/CHF à 1,0714 (-0,24%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.