Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

déc. 30, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Points clés (séance asiatique/ouverture de la séance européenne) :

 

  • Pic de $1,0651 atteint par le cours EUR/USD/ £0,8666 par le cours EUR/GBP en séance asiatique – clôture de positions et mouvements unilatéraux de machines de trading à haute fréquence dans un marché peu liquide.
  • Cours EUR/CNH à son plus haut depuis deux semaine, au-dessus du seuil de ¥7,33 / Fort recul du yen qui repasse au-dessus du seuil de ¥123 ce matin.
  • Fort recul du rouble après l’annonce des sanctions de la part des Etats Unis envers la Russie.
  • Retour du Brent au-dessus de $57 ce matin – plus haut niveau depuis juillet 2015.                       

*Focus de la veille  –  Mesures de rétorsion des Etats Unis envers la Russie…Recul du dollar…l’opposition au Royaume-Uni réclame un vote parlementaire sur l’accord final du ‘Brexit’…Un calcul du yuan différent pour l’indice CFETS

Etats Unis/Russie : Accusant la Russie d’avoir tenté d’interférer dans le résultats des dernières élections présidentielles américaines (cyberattaques notamment), les Etats Unis ont annoncé hier des mesures de rétorsion à l’encontre de la Russie. Ce matin le rouble recule de plus de 1% face à l’euro après avoir clôturé la veille à son plus haut niveau depuis 17 mois (RUB 63,0). Face au dollar, le rouble recule de 0,7%.

US dollar : Le dollar a enregistré sa plus mauvaise performance depuis plus de 3 semaines, reculant de 0,6% face à un panier de devises sur fond de chiffres économiques décevants (déficit de la balance commerciale de marchandises supérieur aux attentes notamment) et de prises de profit des investisseurs dans un marché peu liquide.  Le cours EUR/USD a quant à lui rebondit de 0,8% hier et clôturé sous la barrière de $1,05 ($1,0490).

Royaume-Uni : Le leader du parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn, a réclamé hier à ce que l’accord final conclu par les autorités britanniques et européennes sur les conditions de sortie du Royaume-Uni hors de l’UE soit validé par le biais d’un vote du parlement. Un rejet de l’accord par le parlement serait synonyme de sortie brutale ou de « hard Brexit », et par conséquent de facteur de volatilité pour la devise britannique.

Chine/Yuan : Le régulateur chinois a indiqué que le calcul de l’indice CFETS, indice introduit fin 2015 calculant la valeur du yuan face à un panier de devises afin de dé-corréler la devise chinoise à la valeur du dollar dans l’esprit des investisseurs, serait à partir du 1er janvier non plus calculé en fonction 13 mais 24 devises différentes (won coréen , rand sud-africain et peso mexicain notamment ajoutés). Cette annonce s’inscrit dans le processus d’internationalisation du yuan par les autorités chinoises et de rompre avec l’unilatéralité de l’évaluation du yuan face au seul dollar américain.

En bref… : Le real brésilien s’est apprécié de 21,5% face au dollar en 2016 (20,3% face à l’euro), soit sa plus forte performance depuis 2009… 

*Focus du jour :  Dernière session de l’année 2016…EUR/USD touche $1,0650 en Asie…pétrole sur ses plus hauts niveaux depuis juillet 2015…Pékin minimise le seuil clé de ¥7,0 sur l’USD/CNY

EUR/USD  : Le cours EUR/USD a touché brièvement le niveau de $1,0650 en séance asiatique dans ce qui semble être un repositionnement unilatéral de grande ampleur produit par des machines de trading à hautes fréquences dans un marché peu liquide.

Pétrole : Les cours du pétrole oscillent actuellement autour de leur plus hauts niveaux observés depuis juillet 2015. L’indice Brent est repassé ce matin au-dessus de $57, tandis que l’indice WTI est au-dessus de $54.

Yuan : Dans un rapport publié aujourd’hui, la banque centrale chinoise semble indiquer que le franchissement du seuil psychologique de ¥7,0 par la parité USD/CNY n’est pas quelque chose de « crucial ».

EUR

Les autorités italiennes ont fait part de leur mécontentement envers la BCE après la lettre publiée par cette dernière en début de semaine soulignant un besoin de recapitalisation nécessaire plus important que prévu pour la banque Monte dei Paschi, sans néanmoins apporter davantage de détails sur les raisons précises de cette réévaluation à la hausse (€8,8Mds vs €5,0Mds initialement). Alors que le conflit entre Rome et Bruxelles au sujet du soutien des banques italiennes semble progressivement gonfler, et que l’avenir de Monte dei Paschi reste pour le moment incertain (plan d’aide de €6,5Mds évoqué), l’euro profite d’une certaine désertion des salles de marchés européennes en cette période de congés de fin d’année et échappe pour le moment à un nouveau mouvements de craintes des investisseurs.

Après avoir clôturé sous le niveau de $1,05 la veille, le cours EUR/USD a enregistré un pic à $1,0651 en séance asiatique, dans ce qui semble être un mouvement de repositionnement (emballement) tactique de machines à trading à hautes fréquences.

L’EUR/USD de retour à $1,05 après un pic à $1,0650 en séance asiatique

Aujourd’hui :  Indice de prix à la production en Italie

EUR/USD à 1,0510 (+0,19%)

USD

Sous couvert d’un recul des taux longs américains (taux 10 ans à 2,4770% - plus bas depuis deux semaines) sur fond de déception après une hausse inattendue du déficit de la balance commerciale de biens et marchandises à son plus haut niveau depuis 20 mois (avril 2015). Le dollar a ainsi reculé de 0,6% face à un panier de devises (voir Focus de la veille), et l’indice DXY est ce matin à son plus bas niveau depuis le 14 décembre dernier, jour de la publication des conclusions de la réunion de la Fed. Le seuil de 102 fait figure de support technique à court terme sur le dollar (102,2 = moyenne mobile 20j), mais pourrait être testé aujourd’hui si les prises de profit  de fin d’année observées hier sur le dollar se poursuivent encore aujourd’hui. 

Un dollar en recul ce jeudi matin

Aujourd’hui :  Indice PMI de la Fed de Chicago

GBP

La livre sterling continue de reculer face à l’euro alors que les investisseurs (du moins ceux encore présents) semblent se préparer à une nouvelle année encore très agitée, l’ombre du ‘Brexit’ planant plus que jamais au-dessus de l’économie britannique et sa devise. Outre les questions sur la stratégie de sortie que le gouvernement britannique souhaite négocier avec ses homologues européens, s’ajoutent aujourd’hui les interrogations sur le cadre juridique de ce futur accord. On attend en janvier de savoir si la Cour Suprême va valider ou non la décision de la Haute Cour de Justice de Londres et ainsi offrir l’opportunité au parlement britannique de discuter et débattre de la stratégie choisie par la première ministre Theresa May. Hier le leader du parti travailliste a également souhaité à ce que l’accord final soit validé par le parlement avant de prendre effet. Ces deux conditions pourraient potentiellement renforcer le sentiment d’incertitude qui émane de ce processus de sortie…une incertitude qui pourrait bien avoir des répercussions néfastes sur l’économie et dont la livre sterling demeure très sensible.

Après avoir touché son cours moyen depuis le ‘Brexit’ hier (£0,8578), le cours EUR/GBP a touché temporairement le niveau de £0,8666 en séance asiatique sur fond très certainement de poussée de l’euro par des transactions réalisées par des machines de trading à haute fréquence. Le cours EUR/GBP est repassé avant l’ouverture des marchés européens sous la barrière de £0,86. Les repositionnements tactiques de fin d’année dans un marché peu liquide rendent la livre sterling très volatils. De nouveaux mouvements baissiers pourraient être observés encore aujourd’hui.

La livre sterling a retouché le niveau de £0,86 en séance asiatique (1ère fois depuis le 21 novembre dernier)…devise toujours très volatile (hausse de la volatilité à courte terme sur l’EUR/GBP)

Aujourd’hui :   Pas de chiffres clés

EUR/GBP à 0,8552 (-0,02%)

CHF

Bien aidé par le renforcement (temporaire ?) de l’euro dans un marché peu liquide et par la probable action de la banque centrale suisse, le cours EUR/CHF s’est heurté à plusieurs reprises au seuil support clé de ₣1,07 avant d’entamer un rebond qui amène le cours à ₣1,0750 à l’ouverture des marchés européens. Le cours EUR/CHF reste toujours très fortement corrélé aux fluctuations du cours EUR/USD et pourrait ainsi profiter d’un rebond technique de ce dernier pour se renforcer également. Néanmoins compte tenu des nombreuses incertitudes qui entourent toujours l’avenir du secteur bancaire italien, le potentiel haussier sur le cours EUR/CHF apparait modeste. Le niveau clé ₣1,0750 reste un niveau de résistance à court terme important pour le cours de change.

Le cours EUR/CHF reste très corrélé aux flux sur l’EUR/USD…Le potentiel haussier apparait néanmoins modeste (résistance à court terme à ₣1,0745-50)

Aujourd’hui :   Pas de chiffres clés

EUR/CHF à 1,0738 (+0,09%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.