Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

déc. 21, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Points clés (séance asiatique/ouverture de la séance européenne) :

  • Le cours EUR/USD de retour à $1,04 ce matin après avoir atteint un nouveau plus bas annuel hier ($1,0350)
  • Léger rebond de l’euro face à l’ensemble de ses pairs du G10  ce matin – Indice de confiance des ménages et évolution de la situation des banques italiennes à suivre
  • Couronne suédoise plutôt stable à SEK 9,72 avant la publication des conclusions de la Riksbank
  • L’EUR/GBP de retour au-dessus de £0,84 depuis hier alors que de nouvelles incertitudes liées au ‘Brexit’ ont émergé – Statistiques des emprunts publics à suivre ce matin

                                            

Focus de la veille – Nouveau plus bas pour l’EUR/USD…rebond du rand sud-africain…l’Ecosse pose ses conditions…Un plan d’aide de €20Mds en Italie ?

EUR/USD : L’élargissement de l’écart des rendements entre les taux courts, mais également les taux longs américains et allemands (achat de Bunds 10 ans suite aux attaques qui ont touché Berlin) , a maintenu hier l’euro sous pression. Le cours EUR/USD a enregistré hier un nouveau plus bas annuel à $1,0350.

Afrique du Sud : Bien aidé par un solide rebond du marché action local (~+0,9% indice JSE FTSE), le rand sud-africain s’est apprécié de 1,15% face à l’euro, le cours EUR/ZAR clôturant juste au-dessus du seuil de ZAR 14,50.

Ecosse : La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a tenu hier un discours dans lequel elle a soutenu qu’il était possible pour l’Ecosse de rester au sein du marché commun européen même en cas de ‘Brexit’. La menace d’un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Ecosse plane depuis quelques jours sur les marchés, et sur la valorisation de la livre sterling, alors que l’Ecosse cherche à éviter à tout prix une rupture totale des accords de libre échange sur les biens et services dont elle dispose actuellement au sein de l’UE.

Italie : De nouvelles sources indiquent que le plan d’aide, sur lequel travaille le gouvernement italien pour aider les banques italiennes à couvrir leurs prêts non-performants, pourrait atteindre finalement les €20Mds.

Focus du jour :  Possible extension du QE en Suède…Indice de confiance des ménages en Zone Euro

Suède : La banque centrale suédoise publiera ce matin les conclusions de sa dernière réunion monétaire de l’année. A cette occasion, elle pourrait annoncer une extension de son programme de rachat d’actifs qui est censé se terminer à la fin de cette année. Si cette annonce a déjà été en partie intégrée par les marchés, et si elle se confirme, il ne serait pas surprenant de voir la couronne suédoise sur le reculoir.  

Zone Euro : Les analystes tablent une nouvelle légère progression de l’indice de confiance des ménages en Zone Euro en décembre (consensus : -6,0 vs -6,1 en novembre), ce qui constituerait le plus haut niveau atteint cette année.

EUR

L’euro reste sous pression, la faute à un sentiment d’aversion au risque qui s’est emparé des marchés européens suite aux attaques de lundi qui ont frappé notamment Zurich et Berlin et qui a provoqué un début de décorrelation entre les rendements à 10 ans  des obligations souveraines allemandes et américaines (les obligation allemandes étant recherchées par les investisseurs en tant que valeur refuge). Le cours EUR/USD a touché hier le niveau de $1,0350 pour la première fois depuis le 03 janvier 2003. Les effets pourraient quelque peu s’estomper d’ici la fin de la semaine mais l’euro reste toujours très fragile. Si la valorisation actuelle de l’euro demeure assez insensible aux fondamentaux économiques, on surveillera malgré tout d’un coin de l’œil la publication de l’indice préliminaire de confiance des ménages en Zone Euro cette après-midi. L’évolution de la situation des banques italiennes reste également un facteur surveillé par les investisseurs.

Aujourd’hui :  Indice de confiance des ménages /  Inflation des salaires en Italie

EUR/USD à 1,0400 (+0,14%)

USD

L’indice dollar DXY a atteint un nouveau pic depuis 14 ans à 103,650, grâce au soutien notamment des marchés actions, les indices Dow Jones et Nasdaq clôturant hier tous deux un plus haut historique. Officiellement élu par le collège électoral ce lundi, et en attendant que ce vote soit validé par le Sénat,  Donald Trump s’apprête dans moins d’un mois à entrer officiellement à la Maison Blanche. Les marchés guettent son calendrier de mesures économiques mais restent pour le moment très optimistes sur ses futurs effets (ie. politique de « reflation » censée stimuler la croissance et l’inflation). Difficile de dire ce qui pourrait briser cet optimisme, bien que le dollar apparaisse très (trop) fortement valorisé à l’heure actuelle et repose sur la spéculation d’une accélération de hausse de taux aux Etats Unis (cf Yellen lors de sa conférence de presse post-réunion). Si les signaux économiques sont plutôt positifs pour le moment,  il reste encore à vérifier si cette dynamique est bien durable.

Aujourd’hui :  Ventes de maisons existantes

GBP

La livre sterling est victime actuellement de nouvelles incertitudes liées au positionnement de l’Ecosse qui met dans la balance sa présence au sein du Royaume-Uni si un accord n’est pas trouvé sur une conservation de l’accès au marché commun européen. La première ministre écossaise tente d’influence Theresa May dans sa stratégie finale de sortie hors de l’UE. Celle-ci a indiqué hier qu’elle donnerait plus de détails à ce sujet début 2017 et qu’elle préciserait la date effective d’activation du processus de sortie une fois la décision de la Cour Suprême connue. Le cours EUR/GBP a clôturé la session d’hier au-dessus du niveau de £0,84 pour la première fois depuis 8 séances. En l’absence d’indicateurs clés (estimation finale du PIB ce vendredi), le cours EUR/GBP demeure principalement sensible aux discours sur le ‘Brexit’, et dans une moindre mesure à la dynamique prise par l’EUR/USD.

Aujourd’hui :   Statistiques mensuelles des emprunts publics

EUR/GBP à 0,8419 (+0,15%)

CHF

Le cours EUR/CHF est resté assez stable hier alors que semble se former une résistance au niveau de ₣1,0680. Le cours reste sur un de ses plus bas niveaux observés depuis 16 mois, la faute à un sentiment d’aversion grandissant en Europe (montée du populisme, fragilité des banques italiennes, attaques terroristes) bénéfique au franc suisse. Ce sentiment pourrait légèrement s’estomper d’ici la fin de la semaine et favoriser un retour du cours EUR/CHF au-dessus du niveau de ₣1,07.

Aujourd’hui :   Pas de chiffres clés

EUR/CHF à 1,0691 (+0,07%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.