Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

déc. 08, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Points clés (séance asiatique/ouverture de la séance européenne) :

  • Forte révision à la baisse du PIB japonais au T3 – 0,3% T/T vs 0,5% initialement publié et 0,6% attendu. Peu d’impact sur le cours EUR/JPY qui reste sur des plus hauts depuis 6 mois (~¥122)
  • Première hausse des exportations chinoises depuis mars dernier (+0,1% A/A) / Croissance des importations au plus haut depuis février 2014 (+6,7%) – Signes rassurants de stabilisation de l’économie chinoise. Cours USD/CNY stable sous ¥6,88.
  • Petit rebond du cours EUR/USD avant la BCE cette après-midi. Les investisseurs craignent une potentielle annonce surprise des banquiers centraux européens. Volatilité 1j au plus haut ce matin depuis le ‘Brexit’…un signe de potentiels forts mouvements à venir                                                                

Focus de la veille : Démission officialisée de Matteo Renzi…les parlementaires soutiennent l’agenda de May…et une Banque du Canada pas encore prête à relever ses taux

Italie : Le budget 2017 italien ayant été approuvé hier après-midi par le Sénat italien, Matteo Renzi a remis dans la soirée sa démission au président de la république italien. Un 64ième gouvernement italien en 70 ans va bientôt voir le jour et est supposé assurer la transition jusqu’aux prochaines élections générales prévue en 2018…à moins que celles-ci n’aient lieu de manière anticipée au premier semestre 2017 si aucun remplaçant viable ne sort du lot.

Royaume-Uni : La Chambre des Communes a voté très majoritairement en faveur d’une motion non-exécutoire soutenant le choix de Theresa May d’activer l’article 50 avant la fin du mois de mars 2017. En échange, cette dernière s’est engagée à partager avec les parlementaires les détails de sa stratégie de sortie.

Canada : Compte tenu du faible niveau d’exportations non-énergétiques et les incertitudes qui entourent l’introduction par Donald Trump d’une potentielle politique commerciale protectionniste – les Etats Unis englobent 75% des exportations canadiennes – le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, a indiqué hier que la banque centrale canadienne n’était pas encore prête à imiter sa consœur américaine en matière de politique de remontée des taux d’intérêt.

Focus du jour :  Les yeux rivés sur la BCE…possibles signaux évoquant un début de sortie du cycle accommodant

BCE : Les investisseurs auront les yeux rivés cette après-midi (publication du communiqué officiel à 13h45 et conférence de presse de Mario Draghi programmée à 14h30) sur la BCE et ses annonces. Le scénario central anticipé par les analystes est l’annonce d’une extension du programme d’assouplissement quantitatif (QE) de 6 mois avec un volume de rachat mensuel inchangé à €80Mds. Cependant ces derniers jours les investisseurs évoquent de plus en plus l’éventualité d’un prémisse de ‘tapering’ ou début d’une stratégie de sortie du cycle accommodant actuel. La fragilité de l’économie de la Zone Euro associée à un environnement politique incertain et une très possible inertie à venir en matière de réforme compte tenu du calendrier électoral à venir (élections en France et en Allemagne, et potentiellement en Italie, en 2017) devrait en effet pousser la BCE à prolonger les effets de sa politique accommodante pendant une certaine période de temps (6 à 12 mois). Cependant pour limiter le risque d’illiquidité sur les marchés mais également pour assurer la durée de vie et l’efficacité de ce programme, la BCE pourrait être tentée de réduire les volumes de rachat mensuel (€60/70 Mds plutôt que €80Mds ?). Cette éventualité inquiète les marchés qui ont encore en tête l’annonce faite en décembre 2015 et la forte réaction du cours EUR/USD qui a suivi (+3% sur la session du 3 décembre 2015) d’où un mouvement anticipé d’achat sur l’euro observé depuis le début de la semaine.

EUR

Faible volatilité sur le cours EUR/USD lors de la session d’hier, les marchés préférant rester en position d’observation avant la réunion de la BCE qui se tiendra cette après-midi. Si les investisseurs anticipent très largement une annonce lors de cette réunion d’une extension du QE d’au moins 6 mois, ils redoutent de possibles signaux (‘tapering’ ?) de la part de cette dernière indiquant la prochaine fin du cycle accommodant actuel d’où un début de positionnement à l’achat sur l’euro afin de se prémunir contre une éventuelle surprise. Le cours EUR/USD a effacé mercredi une partie des pertes engrangées lors de la session de mardi et clôturé au niveau de $1,0750.  Compte tenu le contexte actuel et les échéances politiques à venir, la BCE pourrait botter en touche et rester assez flou vis à la vis de la date de fin de sa politique accommodante. Dans un tel scénario, nous pourrions voir le cours EUR/USD chuter de nouveau vers ses plus bas niveaux de novembre ($1,05-$1,06), les investisseurs recentrant leur attention sur la Fed et les instabilités politiques et bancaires en Italie. Des signaux évoquant un (futur) ‘tapering’ pourraient au contraire pousser l’EUR/USD vers les niveaux de $1,09-$1,10 ($1,0954 le 10 novembre = plus haut niveau atteint depuis l’élection de Donald Trump aux Etats Unis).

Aujourd’hui :  Conclusions de la réunion de la BCE & Conférence de presse de M.Draghi

EUR/USD à 1,0766 (+0,14%)

GBP

La livre sterling a reculé de 0,9% face à l’euro hier dans un mouvement de normalisation baissière, après un rebond de plus de 7% enregistré sur la période s’étendant du 1er novembre au 2 décembre, notamment alimenté par les très mauvais chiffres de production industrielle et manufacturière au mois d’octobre (contraction respectivement de -1,1% et -0,9% sur le mois). Le ‘Brexit’ redevient un thème brulant sur les marchés ce qui provoque une certaine nervosité parmi les investisseurs. Hier les parlementaires britanniques se sont engagés à soutenir l’agenda fixé par la 1ère ministre Theresa May qui souhaite lancer le processus de sortie du pays avant la fin du premier trimestre 2017. Il reste maintenant au gouvernement d’exposer sa stratégie de sortie qui reste encore peu claire. Le ministre en charge du ‘Brexit’ David Davis a indiqué qu’il se laissait toutes les portes ouvertes en matière d’accord commercial avec l’UE.

Le cours EUR/GBP est repassé hier au-dessus de la barrière des £0,85, un niveau auquel le cours pourrait se maintenir à moins d’une surprise de la part de la BCE cette après-midi. La volatilité du cours de change devrait dépendre essentiellement de la direction prise par l’euro une fois la conférence de presse de Mario Draghi passée.

Aujourd’hui :   Enquête RICS immobilier

EUR/GBP à 0,8526 (0,00%)

CHF

A l’image de l’EUR/USD, la volatilité sur le cours EUR/CHF est restée très modeste hier en attendant les conclusions de la réunion de la BCE aujourd’hui. L’EUR/CHF s’est maintenu au-dessus du niveau clé de ₣1,08 pour la troisième session consécutive, ce qui ne lui était plus arrivé depuis fin octobre dernier. La réunion de la BCE cette après-midi constituera l’évènement clé pour la parité ce mois-ci. En effet, en cas de nouvelles chute de l’euro et donc retour de la parité vers le seuil de ₣1,07, les banquiers centraux suisses pourraient réfléchir à une action lors de leur réunion monétaire trimestrielle qui se tiendra la semaine prochaine (conclusions publiées le 15 décembre prochain).

On observe un seuil de résistance sur le cours EUR/CHF à ₣1,0860. Si ce seuil parvient être franchi, le cours EUR/CHF pourrait dès lors se diriger vers le niveau de ₣1,09, niveau qui n’a plus été atteint depuis le 14 octobre dernier.

Aujourd’hui :   Pas de chiffres clés

EUR/CHF à 1,0843 (+0,12%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.