Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

nov. 29, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Focus de la veille : Un accord de l’OPEP toujours en négociation, des marchés nerveux avant le référendum italien, une forte poussée du rand sud-africain et Draghi qui conseille le Royaume-Uni de ne pas se tourner vers le protectionnisme

OPEP : Une source de l’agence Reuters a indiqué hier que les experts de l’OPEP n’ont pas réussi ce lundi à se mettre d’accord sur les termes d’un accord avant la réunion ministérielle de mercredi. Les prix du pétrole avaient toutefois rebondi en réaction à l’annonce du ministre de l’énergie irakien qu’il collaborait à la réalisation d’un accord de baisse de la production. A cette occasion le cours EUR/CAD est passé sous le support technique de C$1,42 pour seulement la 6ième fois cette année.

Référendum italien : On observe beaucoup de nervosité sur les marchés à moins d’une semaine du référendum italien (dimanche 4 décembre). La volatilité implicite 1 semaine sur le cours EUR/USD a fortement rebondi hier et l’euro a passé une bonne partie de la journée d’hier sous les $1,06 face au dollar. Cette nervosité est encore plus flagrante sur les marchés actions. L’indice italien FTSE MIB a reculé hier de 1,8% tandis que la banque Monte dei Paschi di Sienna a vu son cours chuter de 13,8%. Les investisseurs sont inquiets que les difficultés des banques italiennes ressortent à la surface en cas de nouvelles instabilités politiques dans le pays.

Afrique du Sud : Le rand sud-africain s’est renforcé de 2,7% face à l’euro hier (plus fort rebond depuis près de 10 mois) après le maintien de sa note de crédit par l’agence Moody’s vendredi soir et l’espoir d’un potentiel départ anticipé du très controversé président Jacob Zuma. Ce dernier fait l’objet d’une motion de censure de la part de son propre parti politique ont relayé lundi les journaux. Le cours EUR/ZAR a flirté avec le support technique de ZAR 14,5 sans toutefois le franchir.

Draghi : Devant le parlement européen, Mario Draghi a conseillé au Royaume-Uni de ne pas se tourner vers davantage de protectionnisme une fois sortie de l’UE car ce serait selon lui l’économie britannique qui en pâtirait.

Focus du jour :  Etats Unis – Les analystes tablent sur une révision à la hausse du PIB au T3 2016 (14h30)

Les projections médianes des analystes tablent sur une légère révision à la hausse de la croissance du PIB américain au 3ième trimestre à 3,0% contre 2,9% initialement publié. Il s’agirait alors de la meilleure performance trimestrielle réalisée par l’économie américaine depuis le second trimestre de l’année 2015. Un tel résultat pourrait venir alimenter l’optimiste actuel des investisseurs à l’égard des Etats Unis et favoriser un nouveau renforcement du dollar. Dans ce contexte, le cours EUR/USD pourrait venir tester dans l’après-midi ses niveaux les plus bas notamment observés ces dernières semaines ($1,0515 le 24 nov.).

EUR

Après un petit rebond observé en début de journée, l’euro a subi la nervosité des marchés en marge du référendum italien de dimanche. Les investisseurs craignent que l’Italie plonge dans une nouvelle période d’instabilité en cas de démission du premier ministre italien Matteo Renzi. Un nouveau climat tendu pourrait surtout faire ressortir les failles du système bancaire italien et on pourrait très vite être amené à reparler du problème de l’endettement des banques italiennes.  S’exprimant hier devant le parlement européen, Mario Draghi a mis en exergue les nouvelles menaces géopolitiques qui menacent la Zone Euro. A ce propos, il a tenu a rassuré son auditoire sur le fait que la BCE continuerait d’injecter d’importantes liquidités sur les marchés afin de préserver le redressement économique de la région.  On comprend en filigrane que les impacts du résultat de dimanche en Italie pourraient avoir des répercussions directes sur les décisions prises par la BCE le 8 décembre prochain. Lors d’une récente enquête publiée par Reuters le 18 novembre dernier, plus de 80% des économistes considèrent l’annonce d’une extension du QE au-delà de mars 2017 lors de la réunion de décembre comme le scénario le plus plausible.

Aujourd’hui on gardera un œil attentif sur les indices de sentiment en Zone Euro et les premiers indicateurs d’inflation en Allemagne au mois de novembre. Cependant l’euro devrait continuer de subir ce sentiment d’incertitude des marchés en amont du référendum italien. Il ne serait pas surprenant de revoir le cours EUR/USD fluctuer sous le niveau de $1,06 encore aujourd’hui, d’autant plus qu’on attend aux Etats Unis une révision à la hausse des chiffres de croissance au 3ième trimestre.

Aujourd’hui :  Indice de sentiment en Zone Euro (confiance des ménages et entreprises) / Révision du PIB en France au T3 2016 / Indice préliminaire d’inflation en Allemagne

EUR/USD à 1,0605 (-0,08%)

USD

Le dollar a subi un léger repli hier en l’absence de chiffres économiques clés aux Etats Unis et alors que l’optimisme global des marchés observé depuis l’élection de Trump décélère légèrement. Cerepli pourrait n’être que temporaire alors que l’on attend cette après-midi une seconde estimation des chiffres de croissance de l’économie au 3ième trimestre (voir Focus du jour). Plus que le chiffre brut de croissance, il sera surtout intéressant d’observer les composantes de cette croissance alors que les chiffres préliminaires indiquaient un ralentissement de la croissance de consommation des ménages et une nouvelle contraction des investissements des entreprises en biens d’équipement. Cette après-midi sera riche en chiffres puisque l’on attend également l’indice CB de confiance des ménages ainsi que les premiers indicateurs de prix PCE. Un nouveau renforcement du dollar pourrait être observé cette après-midi.

Aujourd’hui :   Seconde estimation du PIB au T3 2016 / Indice CB de confiance des ménages / Indices préliminaires des prix de dépenses de consommation personnelles / Indice CaseShiller de prix de l’immobilier

GBP

Une enquête menée par la Confédération de l’Industrie Britannique et publiée hier indique que les entreprises du secteur tertiaire sondées au 3ième trimestre sont de plus en plus pessimistes par rapport à l’avenir alors qu’elles voient les ventes ralentir mais au contraire les coûts progresser (notamment dû à l’inflation). Cette enquête et la reprise des débats sur les conditions de sortie du Royaume-Uni – thème largement évoqué par Mario Draghi devant le parlement européen – ont impacté la valeur de la livre sterling hier. Le cours EUR/GBP a rebondi de plus de 0,4% et terminé la session d’hier au-dessus du niveau de £0,8530.

Au rang des bonnes nouvelles, on note toutefois la révision à la hausse des projections de croissance de l’OCDE (2,0% vs 1,8% en 2016 et 1,2% vs 1,0% en 2017). L’organisation a indiqué hier que le ‘Brexit’ devrait avoir un impact sur l’économie britannique moins important qu’anticipé. Celle-ci cite un recul de la consommation sur fond d’inflation des prix importante (projection de 3% d’inflation à horizon 2018) et une frilosité des investissements des entreprises comme les principales causes d’un ralentissement de l’économie britannique l’année prochaine lorsque le pays aura normalement lancé le processus de sortie hors de l’UE.

Le cours EUR/GBP devrait continuer d’être guidé par la volatilité globale sur les marchés et par le flux d’information lié au ‘Brexit’ en attendant la publication des indices PMI ce jeudi et vendredi.

Aujourd’hui :   Indicateurs de crédit de la Banque d’Angleterre

EUR/GBP à 0,8549 (+0,15%)

JPY

L’effritement de la confiance des marchés en Europe – nervosité des marchés en amont du référendum italien – et aux Etats Unis – essoufflement de l’optimisme global lié à l’élection de Trump et début d’un processus de recomptage des voix dans l’état du Wisconsin – ont favorisé un rebond du yen hier. Le corus EUR/JPY a ainsi clôturé la session d’hier sous le niveau de ¥119. Ce matin la contraction surprise des dépenses des ménages au mois d’octobre (-1,0% M/M vs +0,1% attendu) affaiblit le yen.

Aujourd’hui :   Dépenses des ménages / Ventes au détail / Taux de chômage

EUR/JPY à 119,11 (+0,25%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.