Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

nov. 08, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

*Points clés (séance asiatique/ouverture de la séance européenne) :

  • Rebond global de l’euro ce matin face à ses pairs alors que les marchés semblent en position d’attente en ce jour d’élection présidentielle américaine.
  • Retour du cours EUR/USD au-dessus du niveau de $1,1050.
  • Recul plus important qu’attendu des exportations et importations chinoises en octobre. Dollar australien et dollar néozélandais en net recul ce matin.
  • Le ministre des finances Taro Aso confirme qu’une intervention de la BOJ pourrait avoir lieu en cas de volatilité anormale du yen.

*Focus de la veille: Monde – L’annonce du FBI stimule le dollar…et les devises émergentes

  L’annonce faite par le FBI dimanche soir de ne pas poursuivre Hillary Clinton a conditionné la volatilité sur les marchés des changes ce lundi, alors que la nouvelle a favorisé une baisse des incertitudes parmi les investisseurs comme l’illustre le fort recul hier de l’indice de volatilité (VIX). Dans ce contexte, on a observé un fort rebond du dollar (+0,7% pour l’indice dollar DXY), mais également des devises qui a très largement profité d’un regain de confiance sur les marchés. Parmi les plus importantes performances de la veille, on a d’un côté les devises qui seraient directement impactées par une élection de Donald Trump comme le peso mexicain (+3,2% face à l’euro hier) et les devises à fort rendements telles que le real brésilien (+1,9% face à l’euro) ou le rand sud-africain (+2,5% face à l’euro).

 *Focus du jour :Etats Unis – Jour J, les citoyens américains votent aujourd’hui pour élire leur 45ième président

 Après de multiples rebondissements, des sondages à n’en plus finir, la campagne touche à sa fin et les américains ont le destin de leur pays entre leurs mains : qui d’Hillary Clinton ou de Donald Trump est le meilleur candidat pour diriger le pays ? Nous aurons un début de réponse demain matin avec la publication des premières tendances, mais ce que l’on peut dire c’est qu’Hillary Clinton fait plus que jamais figure de favorite, encore plus depuis la fin des incertitudes qui entouraient l’enquête menée par le FBI à son encontre. Un sondage publié par l’agence Bloomberg hier indique une avance de 3pts de la candidate démocrate sur son rival républicain, tandis que le site FiveThirtyEight évalue désormais à 72% les chances de victoire d’Hillary Clinton contre « seulement » 67% dimanche soir. Les marchés sont désormais ce matin en position d’observation et attendent les premiers indices sur l’issue du vote final avant de probablement s’enflammer.

 

EUR

L’euro fut l’un des grands perdants de la journée d’hier et subit notamment le large renforcement du dollar et d’une grande partie des devises émergentes suite à un apaisement général des investisseurs la veille des élections américaines. La baisse inattendue des commandes industrielles en Allemagne  (-0,6% M/M, soit la plus faible croissance depuis le mois d’avril) et la seconde contraction de la croissance des ventes au détailen Zone Euro (-0,2% M/M et 1,1% A/A) viennent également nuancer les bons résultats obtenues ces dernières semaines, et renforcent la conviction de certains observateurs qu’une extension du programme d’assouplissement quantitatif (QE) de la BCE au-delà de mars 2017 est inévitable. Cette annonce pourrait intervenir dès le mois de décembre.

En ligne avec les chiffres observés la veille, on observe ce matin une confirmation d’un ralentissement inquiétant de l’activité économique des usines allemandes. La production industrielle en Allemagne enregistre au mois de septembre sa plus faible croissance mensuelle depuis aout 2014 (-1,8% M/M). De manière générale, l’euro pourrait profiter d’une position d’observation des marchés qui attendent les résultats des élections américaines. La tendance à court et moyen terme du cours EUR/USD découlera principalement de l’issue de ce vote aux Etats Unis. Un fort recul vers les niveaux observés à la mi-octobre ($1,0850-$1,0900) pourrait être observé en cas de victoire d’Hillary Clinton. 

Aujourd’hui :  Production industrielles en Allemagne / Balance commerciale en Allemagne et en France

EUR/USD à 1,1064 (+0,24%)

USD

Comme indiqué dans le Focus de la veille , le dollar a principalement profité d’un nouvel élan de confiance des investisseurs qui semblent de plus en plus convaincus de la probable d’Hillary Clinton au vu des éléments nouveaux parus ce week-end. La volatilité sur le dollar pourrait être assez limitée aujourd’hui en attendant les résultats de l’élection présidentielle qui se tient aujourd’hui. Il semblerait y avoir eu un « effet FBI » si l’on se réfère aux derniers sondages parus qui sont majoritairement en faveur d’Hillary Clinton. Il faudra cependant attendre demain matin – premières tendances publiées aux alentours de 04-05h00 – pour voir si cette avance s’est matérialisée dans les urnes.

Focus élection américaine : Ecart de 3,3pts entre H.Clinton et D.Trump d’après le sondage RealClear Politics (vs 2,2pts hier). Les derniers sondages parus sont très largement en faveur d’Hillary Clinton

Aujourd’hui :   Indice NFIB de confiance des PMEs

GBP

En visite officielle en Inde, Theresa May, a confirmé son intention de débuter le ‘Brexit’ d’ici la fin du mois de mars 2017, comme initialement annoncé. Malgré le jugement rendu la semaine dernière par la Haute Cour de Londres, obligeant aujourd’hui le gouvernement britannique à consulter le parlement avant d’activer l’article 50, la première ministre a bon espoir que la Cour Suprême rejette cette décision le mois prochain. Les bookmakers britanniques, quant à eux, ne croient pas en un début du ‘Brexit’ au T1 2017. Dans l’édition du Sunday Times,  le procureur général Jeremy Wright a alerté le gouvernement de May que son appel pourrait être en effet rejeté. D’après Sky News, le gouvernement travaillerait actuellement sur un projet de loi en cas de rejet de son appel auprès de la Cour Suprême.

Une enquête menée par Reuters hier auprès d’économistes indique que ces derniers voient dans le niveau de £0,88, la « valeur idéale » du cour EUR/GBP (projection médiane). Ce niveau de la devise britannique est assez bas pour favoriser les exportateurs et en même temps pas trop bas pour déclencher une accélération soudaine et dangereuse de l’inflation. Toutefois, les économistes indiquent que la livre sterling devrait rester dans les prochains principalement impactée par les spéculations en marge du ‘Brexit’. Les positions à la vente sur la livre sterling sont actuellement trop importantes pour considérer un renforcement important de cette dernière.

Le cours EUR/GBP reste plutôt stable autour des niveaux de £0,8880-£0,8900 et ne parvient pas pour le moment à briser durablement ces barrières. Compte tenu de la possible inertie des marchés en ce jour d’élection américaine, les publications économiques publiées aujourd’hui, dont notamment les chiffres de production manufacturière et industrielle, pourraient avoir un impact plus important que ces récentes semaines sur la volatilité du cours EUR/GBP. A noter également en fin d’après-midi le discours du chef économiste de la Banque d’Angleterre Andy Haldane.

Aujourd’hui :   Indicateur BRC des ventes au détail / Production industrielle et manufacturière / Discours d’Andy Haldane

EUR/GBP à 0,8895 (-0,07%)

JPY

En tant que valeur refuge, le yen a souffert hier face à l’euro d’une baisse des incertitudes sur les marchés suite à l’annonce faite par le FBI ce dimanche qu’il ne poursuivra pas Hillary Clinton. Le cours EUR/JPY a clôturé la session d’hier à son plus haut niveau depuis près d’un mois au-dessus du niveau de ¥115,30. Une baisse plus importante de la devise japonaise pourrait être observée en cas de victoire d’Hillary Clinton, et de disparition définitive de la « menace Trump » qui a pesé sur les marchés ces dernières semaines. Il sera alors intéressant de voir dans quelle mesure l’effet d’une telle annonce pourrait permettre à la parité EUR/JPY de briser le niveau de technique de ¥116 qui lui résiste depuis plus de trois mois. Dans le scénario inverse, c’est-à-dire une victoire de Trump, nous pourrions voir un important renforcement du yen. Cependant le ministre des finances Taro Aso a confirmé ce matin que la BOJ pourrait intervenir en cas de volatilité anormale et unilatérale du yen, ce qui dès lors limiterait le potentiel haussier du yen en cas de recrudescence de la volatilité sur les marchés.

Aujourd’hui :   Indicateur économique avancé

EUR/JPY à 115,57 (+0,22%)

CHF

Le membre du conseil de gouvernance de la BNS, Andrea Maechler, a indiqué hier que la banque centrale suisse n’hésiterait pas à intervenir en cas de ruée des investisseurs sur le franc suisse en marge des élection présidentielles américaines. Comme en juin dernier suite lors de l’annonce du ‘Brexit’, la banque centrale suisse pourrait intervenir – en agissant directement sur le marché des changes pour affaiblir le franc, voire en procédant à une baisse surprise de ses taux d’intérêt – en cas de montée des incertitudes sur les marchés et d’éloignement soudain du cours EUR/CHF du niveau technique clé de ₣1,08. Pour le moment, la BNS maintien une position d’attente et préfère attendre l’issue finale de l’élection américaine malgré le fort renforcement récent du franc suisse – clôture à ₣1,0753 du cours EUR/CHF hier. Un rebond de la parité pourrait cependant être observé en cas de victoire d’Hillary Clinton et d’apaisement général des incertitudes.

Aujourd’hui :   Taux de chômage

EUR/CHF à 1,0774 (+0,20%)

CNH

Les réserves en devises étrangères de la banque centrale chinoise ont chuté de $45,7Mds au mois d’octobre, enregistrant ainsi la plus forte baisse depuis le mois de janvier dernier. Le volume total de ces réserves atteint ainsi son plus bas niveau depuis le mois de mars 2011. La vente de devises étrangères pour soutenir le yuan, confirme l’hypothèse que la PBoC n’est pas engagée une politique de dévaluation de sa devise.

Ce matin les exportations et importations chinoises ont reculé à un rythme plus important qu’initialement anticipé (exportations : -7,3% A/A vs -6,0% attendu – importations : -1,4% A/A vs -1,0% attendu), ce qui relance les craintes liées au ralentissement de la croissance chinoise et impacte directement le cours des matière premières. Malgré la faiblesse actuelle de l’euro, le cour EUR/CNH reste très fortement valorisé et se maintient ce matin au-dessus du niveau de ¥7,50. Un ralentissement pourrait être notamment observé en cas de victoire d’Hillary Clinton (corrélation EUR/CNH & EUR/USD).

Aujourd’hui :   Balance commerciale

EUR/CNH à 7,513 (+0,17%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.