Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

nov. 03, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

*Points clés (séance asiatique/ouverture de la séance européenne) :

  • L’effet Trump semble faire effet sur le yen qui recule de nouveau ce matin et approche le niveau de ¥114 face à l’euro
  • Impact très limité de la Fed alors que les marchés sont très largement positionnés en faveur d’une hausse de taux en décembre. Le cours EUR/USD repasse ce matin au-dessus des €1,11.
  • Renforcement de la livre sterling qui teste la barrière de £0,90 avant le PMI dans le secteur tertiaire et les conclusions de la réunion de la Banque d’Angleterre à 13h30.
  • Risque baissier sur le rand sud-africain qui repasse au-dessus de ZAR15,0 face à l’euro alors que la Cour suprême publiera cette après-midi un rapport qui dénonce des cas de corruption au sein du gouvernement du président Zuma.
* Focus de la veille: Etats Unis – La Fed prépare le terrain pour une intervention en décembre

Comme l’on pouvait s’y attendre à l’approche des élections présidentielles et en l’absence de conférence de presse programmée par Janet Yellen, la réserve fédérale américaine a maintenu ses taux inchangés à 8 voix contre 2. Cependant, la Fed indique que les conditions favorables à une prochaine hausse de taux s’étaient renforcées depuis la dernière réunion de septembre, dont l’inflation qui semble en bonne voie pour atteindre l’objectif de 2% fixé par la banque centrale. Sans une montée soudaine de la volatilité à l’échelle mondiale, ou une dégradation importante de l’environnement économique aux Etats Unis – notamment au niveau du marché de l’emploi et de l’inflation – la Fed devrait à nouveau remonter ses taux, 12 mois après sa première intervention. Le message délivré par la Fed est totalement en ligne avec ce qu’attendait les investisseurs, d’où un impact très modeste sur le cours EUR/USD – la parité clôturant sous le niveau de $1,11 ($1,1094) - qui demeure à l’heure actuel davantage influencé par le résultat de l’élection présidentielle américaine.

* Focus du jour :   Royaume Uni – Mark Carney peut-il apaiser les pressions actuelles sur la livre sterling ? (Conclusions de la BOE à 13h30)La bonne santé actuelle de l’économie britannique, confirmée la semaine dernière par la solide croissance enregistrée au 3ième trimestre, devrait pousser la Banque d’Angleterre à maintenir sa politique monétaire inchangée ce mois-ci. Une nouvelle baisse de taux évoquée en septembre dernier n’est plus à l’ordre du jour mais reste cependant en suspend alors que de nombreuses incertitudes entourent l’économie britannique qui n’a pas encore débutée son ‘Brexit’. Toutefois, Mark Carney voudra très certainement convaincre l’opinion et les marchés de la solidité de l’économie britannique et ainsi tenter d’endiguer les pressions baissières spéculatives actuelles sur la livre sterling qui, si elles intensifient, pourraient à terme menacer l’économie d’hyperinflation. Pour rappel la livre sterling a reculé de 15,1% face à l’euro depuis le 23 juin dernier, et de 18,3% depuis le début de l’année 2016. On attend également de voir comment la Banque d’Angleterre se positionne face à ces incertitudes liées au ‘Brexit’ à travers la publication des nouvelles projections économiques.

EUR

L’indice PMI manufacturier du mois d’octobre en zone euro a été révisé à la hausse à 53,5 contre 53,3 initialement publié et 52,6 au mois de septembre. Il s’agit ici de la plus forte dynamique d’activité observée au sein du secteur industriel européen depuis janvier 2014. Il faudra attendre vendredi et l’estimation finale de l’indice PMI agrégé pour voir si ce nouvel élan, observé au niveau des usines, concerne l’économie européenne dans sa globalité. Aujourd’hui, le taux de chômage en zone euro au mois de septembre est attendu en légère baisse à 10,0% contre 10,1% en août, ce qui serait alors le plus bas niveau observé depuis juin 2011. 

 A suivre également le bulletin économique de la BCE relatif à la réunion du 21 octobre dernier, et un peu plus tard dans la soirée un discours du membre du conseil de gouvernance Benoit Coeuré à l’université d’Harvard (22h00). Les investisseurs guettent toujours les indices d’une possible annonce d’une extension de QE et les conditions dans lesquelles celle-ci pourrait s’opérer.

Nouveau : A noter que les nouvelles prévisions Reuters du mois de novembre ont été publiées. Pas de changement à horizon 12 mois sur le cours EUR/USD qui est attendu à $1,09 par le consensus, cependant ce recul devrait être visible assez rapidement d’après les analystes alors que l’on pourrait voir s’accentuer dès le mois de décembre la divergence monétaire entre la BCE et la Fed, à condition que cette dernière relève ses taux comme elle l’a laissé entendre hier soir (voir Focus de la veille).

Aujourd’hui :  Taux de chômage en Italie en Zone Euro / Bulletin économique de la BCE

EUR/USD à 1,1115 (+0,19%)

USD

La nervosité qui se dégage des marchés face au resserrement des écarts entre les Hillary Clinton et Donald Trump -  trois nouveaux sondages publient une égalité entre les deux candidats – transparaît sur la valorisation du dollar qui intègre actuellement le risque de voir le candidat républicain l’emporter mardi prochain.  Le site d’analyse statistique FiveThirtyEight évalue désormais à 32% la probabilité de victoire de Trump, soit deux fois plus qu’il y a encore deux semaines et le bookmaker irlandais Paddy Power a déclaré hier que 91% des paris enregistrés ces derniers jours étaient en faveur de Trump. Il semble planer un air de ‘Brexit’ dans l’atmosphère alors que l’on se souvient que peu de sondages donnaient le camp favorable à une sortie du Royaume-Uni gagnant avant le vote final 

Autre source d’inquiétude qui s’est reflétée hier dans le cours EUR/USD qui est repassé au-dessus des $1,11 pour la première fois depuis la mi-octobre, c’est l’emploi. Les chiffres publiés par l’agence ADP relatifs aux créations d’emploi dans le secteur privé ont fortement déçus. Attendus en hausse par rapport au mois dernier, les chiffres ADP ont reculé à leur plus bas niveau depuis mai dernier (147k vs 165k attendu et 154k en septembre). Cela laisse planer la menace d’un rapport sur l’emploi potentiellement décevant ce vendredi (consensus 175k vs 156k en septembre), et donc de nouvelles pressions baissières sur le dollar.

A suivre aujourd’hui principalement l’indice d’activité ISM dans le secteur tertiaire qui est attendu au mois d’octobre en léger recul par rapport au mois dernier (consensus 56,1 vs 57,0 en septembre).

Focus élection américaine : Ecart de 1,9pts entre H.Clinton et D.Trump d’après le sondage RealClear Politics (vs 2,2pts hier). C’est la première fois que l’écart passe sous les 2pts depuis le 27 septembre dernier. 

Aujourd’hui :   Rapport ADP / Indice ISM de New York / Conclusions de la réunion de la Fed

GBP

La livre sterling est restée assez stable hier, bénéficiant notamment de l’absence de déclarations fracassantes sur le ‘Brexit’ de la part de responsables politiques britanniques ou européens, mais également d’un indicateur PMI indiquant une accélération de l’activité du secteur de la construction britannique au mois d’octobre alors que les analystes tablaient plutôt sur un ralentissement. Cette faible volatilité sur la parité EUR/GBP trouve également une explication dans le fait qu’avec la montée de Trump dans les sondages à moins d’une semaine du vote final aux Etats Unis, le ‘Brexit’ est passée en seconde position au rang des risques qui inquiètent les investisseurs à court terme; et que la livre a très certainement bénéficié aussi d’une position d’attente des marchés avant la publication cette après-midi des nouvelles conclusions et projections économiques de la Banque d’Angleterre (voir Focus du jour).

En amont de cette réunion, la publication de l’indice PMI dans le secteur des services au mois d’octobre en milieu de matinée (10h30) devrait donner le ton de la dynamique que l’on devrait observer sur la livre sterling. Un meilleur rapport PMI qu’anticipé (consensus 52,4 vs 52,6 en septembre) pourrait ouvrir la voie à un retour temporaire sous les niveaux de £0,90, avant l’intervention de Mark Carney.

Nouveau : A noter que les nouvelles prévisions Reuters du mois de novembre ont été publiées. Les investisseurs ont considérablement révisée à la hausse leur projection médiane à 12 mois sur le cours EUR/GBP de £0,86 à £0,89. Toutefois plus de 80% n’envisagent pas un retour du cours à la parité sur cette période. 

Aujourd’hui :   Indices PMI dans le secteur des services / Conclusions de la réunion de la Banque d’Angleterre

EUR/GBP à 0,9003 (-0,17%)

CHF

Les incertitudes qui pèsent sur le résultat des élections américaines continuent de peser sur la valorisation du franc suisse qui se maintient sous le niveau de ₣1,08 face à l’euro. Pour le moment aucun signe d’une intervention de la BNS ne transparaît sur les marchés. Les pressions haussières restent malgré tout importantes, et le cours EUR/CHF a touché un plus bas depuis le 27 juin dernier à ₣1,0751 hier. Ce matin, l’indice trimestriel de confiance des ménages helvètes au quatrième trimestre est ressorti en progression à son plus haut niveau depuis le second trimestre 2015, et conforte la forte valorisation actuelle du franc suisse. Celui-ci pourrait rester sous pression jusqu’à l’échéance finale du 8 novembre prochain, et l’issue finale de l’opposition entre Hillary Clinton et Donald Trump. La volatilité récemment observée sur le cours EUR/CHF laisse craindre un mouvement similaire de celui observé au lendemain du ‘Brexit’ en cas de victoire de Trump (niveau de ₣1,0612 le 24 juin).

Nouveau : A noter que les nouvelles prévisions Reuters du mois de novembre ont été publiées. Pas de changement par rapport au mois dernier, les analystes restent confiant sur une consolidation du cours EUR/CHF vers le niveau de ₣1,10 à horizon 12 mois.

Niveaux techniques : Support à ₣1,075 / Résistance à ₣1,0800 et ₣1,0850 pour la parité EUR/CHF

Aujourd’hui :   Enquête trimestrielle de confiance des consommateurs (T4)

EUR/CHF à 1,0796 (-0,02%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.