Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

sept. 15, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Focus de la veille : Canada – Nouvelle baisse du pétrole qui guide le loonie canadien à son plus bas niveau depuis 5 mois

La chute de près de 3% de l’indice WTI sous le niveau de $44 a favorisé un rebond du cours EUR/CAD de plus de 0,4% qui a clôturé à son plus haut niveau depuis le  7 avril dernier à 1,4839.

Focus du jour :  Royaume-Uni – La porte ouverte à une nouvelle baisse de taux ? (Conclusions de la réunion de la BOE à 13h00)

Au vue des récentes publications économiques qui ont été plutôt positives, ou moins mauvaises qu’attendu, il paraît peu probable que la Banque d’Angleterre annonce cette après-midi un nouvel ajustement de son taux directeur ou de son programme de rachat d’actifs. Cependant, lors de son audition la semaine dernière devant les parlementaires britanniques, Mark Carney avait maintenu la porte ouverte à une nouvelle intervention dans les prochains mois en cas de nouvelles dégradations importantes de l’économie britannique. Il ne serait pas surprenant de voir le gouverneur central maintenir cette position et adopte un ton accommodant. Dans ce contexte, les investisseurs sont encore plus attentifs que par le passé aux divers chiffres économiques qui paraissent chaque semaine au Royaume-Uni, la forte volatilité de mardi après la parution des chiffres d’inflation peut en témoigner.  

  La séance asiatique  :

  • Baisse surprise du chômage en Australie qui est ressorti en août à 5,6% contre 5,7% attendu. Le cours EUR/AUD est assez stable ce matin et oscille autour de A$1,5050.
  • Nouveau renforcement du yen alors que les investisseurs doutent du potentiel baissier des futures actions de la BOJ. Le cours EUR/JPY chute sous les ¥115.
  • Le cours EUR/USD efface ses gains de la veille ce matin et oscille autour de 1,1220. La volatilité sur le cours pourrait sortir de sa torpeur avec la publication des chiffres de ventes au détail et de production industrielle aux Etats Unis.

EUR

L’activité des usines de la Zone Euro en juillet a été plus faible qu’attendu suite au ‘Brexit’ alors qu’hier la production industrielle s’est contractée de 1,1%, soit un essoufflement plus important qu’anticipé par les analystes qui tablaient sur un recul de « seulement » 0,9%. La dynamique à 12 mois se contracte en juillet de 0,5% soit la plus faible dynamique observée depuis le mois de novembre 2014.  Le membre du conseil de gouvernance de la BCE Klaas Knot a indiqué que dans le futur la BCE devra faire preuve d’innovation pour assurer une relance de l’économie de la région alors qu’il voit un effet limité et de possibles effets secondaires indésirables dans le temps concernant les outils monétaires (taux négatifs & rachats massifs d’actifs) actuellement utilisés actuellement pas les banques centrales.

Les propos de Knot ont favorisé un pic temporaire du cours EUR/USD au-dessus de 1,1270 hier, les investisseurs intégrant une possible limite à une nouvelle extension de la politique accommodante actuellement menée par la BCE. S’il faudra surveiller les chiffres révisés de l’inflation en Zone Euro, ainsi que la balance commerciale de la région en juillet, dans le contexte actuel de préparation de la prochaine réunion de la Fed,  il semblerait que l’essentiel de la volatilité sur le cours EUR/USD nous vienne du voisin américain situé de l’autre côté de l’atlantique.

Aujourd’hui :  Inflation révisée et balance commerciale en Zone Euro

EUR/USD à 1,1226 (-0,20%)

USD

Alors que la volatilité du cours EUR/USD est restée très modeste depuis le début de semaine, cette dernière pourrait sortir de sa torpeur dès aujourd’hui avec la parution notamment des nouveaux chiffres de vente au détail et de production industrielle aux Etats Unis. Les analystes tablent sur une légère contraction des ventes au détail en août (consensus -0,1% M/M) ; ce qui serait une première sur les 5 derniers mois ; et une décélération de l’activité des usines américaines sur  cette même période (consensus -0,3% M/M). Si ces projections se matérialisent, cela donnerai du grain à moudre aux défenseurs d’un maintien des taux à leur niveau actuel en septembre, même si l’attention des observateurs est davantage centrée sur les chiffres d’inflation publiés ce vendredi.

De chiffres décevants aux Etats Unis pourraient favoriser un rebond du cours EUR/USD au-dessus du niveau de 1,1270 qui demeure le plus haut niveau observé sur la parité cette semaine (1,1273 exactement).

Aujourd’hui :   Ventes au détail / Production industrielle / Enquête d’activité économique de la Fed de Philadelphie /Indice de prix à la production

GBP

Le solide rapport de l’emploi publié hier au Royaume-Uni a contenu les pressions baissières survenues mardi sur la livre sterling, l’économie britannique montrant à nouveau certains signes de résilience. En effet, le taux de chômage moyen entre les mois de mai et juillet s’est maintenu à son niveau historiquement bas de 4,9% pour la 3ième fois consécutive, tandis que les salaires incluant les primes ont progressé de 2,3% sur un an, soit un niveau légèrement inférieur de celui de 2,4% du précédent rapport mais bien au-dessus des attentes des analystes qui tablaient sur une dynamique de 2,1%.

L’accalmie de la veille pourrait n’être que de courte durée alors que les nouveaux chiffres de détail attendus en baisse en août (consensus à -0,4% M/M) et les conclusions de la dernière réunion de la Banque d’Angleterre seront sujet à une forte attention des investisseurs. A cette occasion, nous pourrions voir à nouveau la parité EUR/GBP rebondir significativement et venir tester le niveau de résistance de 0,8580.

Aujourd’hui :   Ventes au détail et réunion de la Banque d’Angleterre

EUR/GBP à 0,8494 (-0,05%)

JPY

Le recul du yen aura été éphémère, les spéculations d’une nouvelle baisse de taux par la BOJ la semaine prochaine laissant place rapidement aux doutes des investisseurs sur le véritable potentiel baissier de cette action. D’après les informations qui circulent dans les médias, la BOJ envisagerait la semaine prochaine de réduire à nouveau son taux de dépôt, qui est actuellement déjà négatif (-0,1%), et de réduire en parallèle l’achat d’obligations souveraines de longue maturité afin de redonner un peu d’air aux banques et fonds de pension japonais qui souffrent de la baisse des rendements de ces actifs. Les investisseurs restent très sceptiques que ces ajustements monétaires puissent réellement affaiblir le yen, alors qu’ils ont en souvenir la baisse de taux annoncée en janvier dernier et la déception des marchés qu’elle avait provoqué, une déception qui s’était matérialisée par un rebond du yen de plus de 7% face à l’euro au mois de février.

Aujourd’hui :   Pas de chiffres économiques clés

EUR/JPY à 114,86 (-0,30%)

CHF

Ce matin à 09h30 la BNS publiera les conclusions de sa réunion monétaire trimestrielle incorporant une actualisation de sa politique monétaire. Depuis la dernière réunion monétaire qui s’est tenue le 16 juin, le franc suisse s’est déprécié de 1,1% face à l’euro et la Suisse a enregistré une croissance de 2% en glissement annuel au second trimestre, soit la meilleure performance de l’économie helvète depuis le T4 2014. Hier l’indice de sentiment économique ZEW du mois septembre est ressorti à nouveau positif après sa chute sous les zéro le mois dernier, confirmant au passage un regain de confiance des investisseurs et analystes dans les perspectives économiques en Suisse.  Dans ce contexte, et alors que la BCE n’a pas donné d’indications concernant l’extension de sa politique accommodante, il apparaît très peu probable que la banque centrale Suisse ne procède à un ajustement de ses taux directeurs. Aussi le cours EUR/CHF devrait rester assez stable et se maintenir sous le niveau de 1,10, à moins que de nouvelles spéculations favorables à une hausse de taux aux Etats Unis ne réapparaissent dans l’après-midi consécutivement à la publication des nouveaux chiffres de ventes au détail américaines. 

Le cours EUR/CHF est relativement stable depuis hier et se maintient pour le moment autour du niveau de 1,0950 avant la publication du communiqué officiel de la BNS.

Aujourd’hui :   Indice de sentiment économique ZEW

EUR/CHF à 1,0954 (+0,05%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.