Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

juil. 28, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Focus de la veille : Fed – La Fed a préféré temporiser et laisse planer le doute pour septembre

Le statu quo de la Fed (9 votes pour vs 1 contre) n’a pas surpris grand monde hier alors que le marché avait grandement anticipé cette position. La seule surprise est venue de l’absence d’indication sur l’agenda de hausse de taux de banque centrale américaine alors que cette dernière reconnait une baisse des incertitudes à court terme autour de l’économie américaine malgré le « Brexit », et souligne à plusieurs reprises un renforcement du marché de l’emploi (287k créations en juin) après les doutes survenus en mai (seulement 11k créations). Ce refus de se positionner a contrarié une frange d’investisseurs qui attendait/espérait des signaux clairs en juillet, et non la rhétorique récurrente selon laquelle la Fed est déterminée à « relever les taux de manière graduelle ».

Cette déception a favorisé un rebond de près de 1% du cours EUR/USD – le cours ayant d’abord chuté à 1,0959 au moment de la publication du communiqué en anticipation de signaux optimistes avant de toucher 1,1064 à son plus haut.

Focus du jour:  Zone Euro – Quel niveau de confiance des acteurs économiques européens ?

Ce matin sera publiée en zone euro une série d’indices de confiance des entreprises, industries et consommateurs européens qui délivreront une bonne image du degré d’incertitudes qui pèsent sur la région depuis l’annonce du ‘Brexit’. Les analystes estiment que les répercussions sur la confiance des acteurs économiques européens restent modérées pour le moment.  On suivra également les premières estimations d’inflation en Allemagne qui sont attendues stables en juillet à 0,3% par rapport au mois précédent.

La séance asiatique  :

  • Rebond de l’EUR/USD qui se poursuit ce matin, les marchés étant déçus du manque d’indication de la Fed sur son agenda de hausse de taux. L’EUR/USD oscille actuellement autour des niveaux de 1,1080-90.
  • Reprise des spéculations baissières sur la livre sterling alors que le marché évalue à quasiment 100% la probabilité d’une baisse de taux le 4 aout prochain. Le cours EUR/GBP rebondit de plus de 0,60% ce matin et repasse au-dessus de 0,8400.
  • Rebond du yen ce matin alors que les investisseurs restent prudents avant la réunion de la BOJ. Le cours EUR/JPY oscille autour du niveau de 116.

Global

Hier l’agence de notation Fitch a délivré une révision de ses perspectives de croissance économique mondiale. Selon elle les déséquilibres provoqués par le ‘Brexit’ devrait pousser l’ensemble des banques centrales à rester prudente et à repousser pour certaines leur projet de normalisation monétaire. Ainsi Fitch estime que la Fed ne devrait remonter ses taux qu’une seule fois en 2016 et deux fois en 2017 (vs deux fois en 2016/ trois fois en 2017 projeté en mai). Quant à la BCE, celle-ci devrait étendre son programme de rachat d’actifs au-delà de mars 2017, pour ce faire il faudra que la banque centrale européenne révise la réglementation concernant l’éligibilité des actifs inclus dans ce programme, précise le chef économiste de Fitch.

 

EUR

La commission européenne a annoncé hier qu’elle abandonnait l’idée de sanctionner l’Espagne et le Portugal pour leur excès budgétaires et acceptait de leur accorde un nouveau délai pour permettre à ces pays de ramener leur déficit sous la barrière de 3% du PIB, selon la règle inscrites dans le traité de Maastricht. La menace de ‘Brexit’ devenue réelle, les autorités européennes préfère opter pour un adoucissement « temporaire » de la règlementation en termes de discipline fiscale afin de ne pas alimenter un sentiment d’euroscepticisme déjà très important dans la région.

On note hier une progression de la croissance des prêts bancaires aux ménages et aux entreprises non financières au mois de juin – toutes deux égales à 1,7% en glissement annuel contre 1,6% en mai – confirmant que l’environnement de taux bas mis en place par la BCE pour stimuler l’économie de la zone euro porte ses fruits.

Aujourd’hui :   Indicateurs de confiance des entreprises et consommateurs en Zone Euro / Indicateur préliminaire d’inflation en Allemagne

EUR/USD à 1,1085 (+027%)

GBP

L’économie du Royaume-Uni a enregistré au second trimestre 2016 son plus fort rebond sur les 12 derniers mois – la croissance du PIB britannique est ressortie hier au-dessus des attentes à +0,6% contre 0,4% au T1 2016. Cette publication « étonnement positive » dans un contexte économique domestique très pessimiste depuis l’annonce du ‘Brexit’ en juin dernier a provoqué la réaction du nouveau ministre des finances britannique, Philip Hammond, qui lit dans ce chiffre la confirmation que « l’économie britannique est solide ». Cela rentrera t’il en compte dans la prise de décision des membres de la BOE le 4 aout prochain ? Difficile à dire étant donné que cette performance a été réalisée en très grande partie avant le résultat du vote. Le marché reste positionner massivement sur une intervention Mark Carney et ses collègues.Mardi le Financial Times relayait une probabilité de 97% de baisse de taux le 4 aout prochain.L’espérance est le berceau des illusions…

Le cours EUR/GBP oscille depuis le début de la semaine au sein d’une fourchette étroite de 0,8330-0,8430. La volatilité pourrait s’agiter à mesure que l’on approchera de la date du 4 aout.

Aujourd’hui :   Pas de chiffres économiques clés

EUR/GBP à 0,8410  (+0,61%)

JPY

Le marché s’est remis de nouveau à croire, en l’espace d’une journée, en une coordination des politiques monétaires et fiscales de la part des autorités japonaises Le timing paraît en effet idéal alors que la BOJ délivrera une révision de sa politique monétaire ce vendredi et que dès lundi prochain le premier Shinzo Abe annoncera officiellement la taille de son nouveau plan de relance économique, dont le montant pourrait dépasser la somme de ¥28trn selon les dernières rumeurs relayés par la presse. Le sentiment des investisseurs à l’égard du Japon reste très fragile – comme le prouve le mouvement de hausse survenu mardi – car celui-ci repose davantage sur des espoirs et rumeurs que sur des faits tangibles. Les attentes du marché à l’égard de la BOJ n’ont jamais été aussi grandes, ce qui pourrait se traduire par une nouvelle forte volatilité sur le yen en cas de nouvelle déception.

Hier le yen a reculé de -1,4% face à l’euro, le cours EUR/JPY repassant au-dessus de 116,50.

Aujourd’hui :   Pas de chiffres économiques clés

EUR/JPY à 116,03 (-0,42%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.