Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

juil. 25, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Focus de la veille : Réunion du G20 en Chine –  « Tous les leviers » politiques seront utilisés pour soutenir la croissance mondiale

Les ministres des finances et banquiers centraux des 20 plus grandes économies mondiales étaient réunis ce weekend à Chengdu en Chine. Il a été principalement question pendant ces deux jours des perspectives de la croissance mondiales plutôt que de politiques monétaires après les craintes soulevées par la sortie du Royaume-Uni hors de l’Union Européenne. Le tout nouveau ministre des finances britannique, Philip Hammond, a tenu à rassurer ses homologues que les incertitudes se dissiperaient une fois que le pays aura défini clairement sa vision de ses futures relations avec l’Union Européenne. Le communiqué officiel souligne une volonté individuelle et collective d’atteindre l’objectif d’ « une croissance forte, durable, équilibrée et inclusive ». Les dévaluations compétitives ont également été évoquées alors que le ministre des finances japonais s’est inquiété de voir la Chine fortement dévaluer sa devise depuis l’annonce du ‘Brexit’. Les autorités chinoises ont renouvelé leur promesse de maintenir un yuan stable face à un panier de devises incluant notamment l’euro, le dollar ou le yen. Un moyen comme un autre de rassurer l’opinion alors que la Chine a eu tendance ces derniers temps à laisser s’affaiblir sa monnaie pour soutenir une croissance en nette décélération.

Focus du jour: Allemagne  –  Un déficit de confiance des entreprises allemandes après le ‘Brexit’?

La semaine dernière a été marquée par une forte contraction de l’indice de sentiment économique des investisseurs et analystes allemands (indice ZEW) qui a atteint son plus bas depuis novembre 2012. Cet indice construit autour d’un panel plus large que l’indice ZEW -7000 fabricants, grossistes, détaillants et constructeurs – pourrait délivrer une image moins pessimiste. Les premiers indicateurs PMI publiés en Allemagne vendredi dernier ont fait état d’une accélération de la dynamique de croissance dans les secteurs manufacturiers et des services par rapport au moins de juin. Le marché table néanmoins sur un recul de l’indice de 108,7 à 107,5. Chiffre à suivre à 10h.

La séance asiatique  :

  • Surplus commercial de ¥693Mds plus important qu’attendu de la balance commerciale du Japon en Juin. Les exportations se sont contractées bien moins qu’en juin dernier (-7,4% vs -11,3%). EUR/JPY qui se maintient autour de 116,50 alors que les investisseurs craignent une nouvelle déception de la BOJ ce vendredi.
  • Nouvel abaissement de 0,30% du taux de référence du yuan après la réunion du G20 au cours de laquelle les autorités monétaires chinoises ont promis de maintenir leur devise stable.
  • EUR/USD en léger recul qui fluctue sous les 1,0970 ce matin.

EUR

Le membre de la BCE Ewald Nowotny a laissé entendre vendredi dernier qu’aucune révision de la politique monétaire ne serait entreprise avant le quatrième trimestre de cette année, afin de laisser le temps à la banque centrale européenne d’évaluer les impacts économiques provoqués par une montée des incertitudes dans la région cet été (‘Brexit’, faiblesse des banques italiennes, tentative de coup d’Etat en Turquie,…). Selon lui il est « trop tôt » pour envisager une réponse au ‘Brexit’ ». Dans ce contexte, le scénario d’une intervention de la BCE le 8 septembre prochain paraît s’éloigné. Néanmoins, les investisseurs restent pessimistes vis à vie de l’euro et accentuent leurs position à la vente au sein des marchés options, notamment américains,  comme l’indique le dernier rapport CFTC du 19 juillet. 

Vendredi dernier le cours EUR/USD a chuté de près de 0,50% pour terminer la session à son plus bas niveau depuis le 3 mars dernier à 1,0973. Cette semaine, outre la réunion de la Fed qui pourrait apporter son lot de volatilité, il faudra surveiller les indicateurs de sentiment en zone euro ce jeudi, ainsi que les premières estimations de la croissance du PIB au second trimestre et d’inflation au mois de juillet ce vendredi. De très mauvais chiffres pourraient pousser la BCE à reconsidérer sa position d’attente.

Aujourd’hui :   Indice Ifo de climat des affaires en Allemagne

EUR/USD à 1,0961 (-0,11%)

USD

L’indice PMI dans le secteur manufacturier américain est ressorti au mois de juillet bien au-dessus des attentes à 52,9 contre 51,6 attendu et 51,3 en juin.  Il s’agit du plus haut niveau observé sur l’indice sur les 9 derniers mois ce qui confirme le solide rebond de l’économie américaine sur les trois derniers mois.  Avant une confirmation de cette actuelle bonne santé de l’économie illustrée par les premiers chiffres du PIB américain au second trimestre ce vendredi, les yeux des investisseurs seront avant tout tournés vers la Fed ce mercredi soir à 20h00. En se basant sur des fondamentaux solides et une volonté de respecter sa promesse de relever par deux fois ses taux d’intérêt cette année, la réserve fédérale américaine pourrait être tenté de préparer le terrain pour une hausse de taux en septembre prochain. D’un autre côté les séquelles de juin – et le rapport sur l’emploi très décevant publié en début de mois – sont encore fraîches, ce qui pourrait pousser la Fed à faire preuve de davantage de patience, notamment que l’environnement mondial a été quelque peu secoué par l’annonce du ‘Brexit’.  Les élections américaines en novembre prochain sont un facteur à ne pas négliger et pourraient avoir leur rôle à jouer dans la réflexion de la Fed ce mercredi.

Aujourd’hui :   Indice manufacturier de la Fed de Dallas / Début de la convention du parti démocrate

GBP

La semaine qui arrive au Royaume-Uni devrait être plus calme que la précédente notamment en termes de publication économique. Le focus de la semaine dans la région sera la publication des premières estimations du PIB au second trimestre qui est attendu bien meilleure qu’au trimestre précédent malgré la volatilité des marchés dans les dernières semaines de campagne du référendum de juin. Les marchés continueront à rechercher cette semaine des indices quant à une possible intervention de Carney lors du « Super Jeudi » de la semaine prochaine. Le fort recul des indices PMI en juillet publiés vendredi dernier a ravivé les spéculations des investisseurs, cependant les dernières prises de position des banquiers centraux britanniques et européens invitent à la prudence. Un nouveau statu quo, bien que peu souhaité par les marchés, n’apparaît pas à ce jour improbable.

Aujourd’hui :   Enquête sur les tendances industrielles –commandes

EUR/GBP à 0,8347 (-0,33%)

JPY

En marge de la réunion du G20, le gouverneur central japonais a répété que la banque centrale japonaise était prête à intervenir si la situation le nécessitait. De nombreux investisseurs anticipent  une nouvelle intervention de la BOJ ce vendredi – 78% des 42 analystes sondés par la dernière enquête Bloomberg - afin d’assurer la réussite du nouveau plan fiscal sur lequel Abe et ses ministre travaillent en ce moment. Cette intervention serait également justifiée par une nouvelle révisions à la baisse des perspectives d’inflation dont le niveau actuel – inflation sous-jacente à -0,4% -reste très éloigné de l’objectif de 2% censé être atteint à la fin de l’année fiscale 2017 (ie Avril 2018). Kuroda a toutefois à nouveau évacué l’éventualité d’une stratégie d’ « hélicoptère monétaire » .

Les investisseurs restent méfiants alors que la BOJ a déjà par le passé déçu en ne répondant pas aux attentes des marchés (en avril et en juin dernier notamment), d’où un yen stable en position d’attente au niveau de 116-117 face à l’euro avant la réunion de ce vendredi.

Aujourd’hui :   Balance commerciale

EUR/JPY à 116,38 (-0,09%)

CHF

Nouvelle poussée haussière sur le franc suisse vendredi dernier en fin d’après-midi, la devise helvète s’appréciant de 0,30% face à l’euro en moins de deux heures repassant ainsi sous le niveau de 1,0830 pour la première fois depuis le 7 juillet dernier. Le niveau de 1,08 reste un seuil psychologique qui devrait continuer d’être défendu par la BNS. Si le franc suisse devrait continuer d’être guidé par l’appétence aux risques des investisseurs en amont des deux grandes réunions monétaires programmées cette semaine – Fed ce mercredi et BOJ ce jeudi- on suivra la publication des indicateurs de confiance UBS et KOF , ainsi que les statistiques de la BNS et notamment son allocation en devises publiées ce vendredi.

Aujourd’hui :   Pas de chiffres économiques clés

EUR/CAD  à 1,0838 (+0,03%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.