Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

juil. 22, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Focus de la veille : BCE –  Beaucoup de bruit pour pas grand-chose

On l’attendait vivement, la première réunion de la BCE depuis le ‘Brexit’, et finalement la montagne a accouché d’une souris. Si en soi le statu quo n’a pas étonné car il demeurait le scénario central du marché, plusieurs investisseurs espéraient pouvoir déceler à l’issue de cette réunion des indices sur une possible intervention en septembre prochain. Il n’en fut rien, et pire encore Mario Draghi a indiqué que ce thème n’avait pas été évoqué par les membres du comité directeur – même si on peut en douter – à l’issue de cette réunion. Draghi se place en position d’attente préférant observer l’évolution de l’économie ainsi que les nouvelles prévisions des équipes d’économistes de la banque centrale européenne avant de considérer de nouvelles mesures. Une intervention le 8 septembre prochain reste une option valable, mais elle n’est pas à ce jour la priorité de la BCE.

Focus du jour: Royaume-Uni  –  Quel est l’impact du ‘Brexit’ sur l’économie ? Première réponse avec les indices PMI

Aujourd’hui, les investisseurs suivront avec attention les chiffres préliminaires des enquêtes PMI des secteurs manufacturiers et des services au mois de juillet. Les analystes s’attendent à une forte baisse de ces indices comme un signe évident d’un premier ralentissement de l’économie après l’annonce du ‘Brexit’. On peut douter de ce pessimisme unilatéral après la récente enquête de la BOE parue ce mercredi qui soulignait que plusieurs entreprises n’avaient pas l’intention de modifier leur politique de recrutement et d’investissement à court terme. Des chiffres moins décevants qu’attendues pourraient constituer une nouvelle surprise positive et favoriser un renforcement de la livre sterling. Au contraire, un net recul de ces indices relanceraient les spéculations baissières à l’encontre de la devise britannique.

La séance asiatique  :

  • Alors que se tiendra ce weekend en Chine une réunion du G20 réunissant ministres des finances et banquiers centraux des principales économies mondiales, la PBoC a fortement réhaussé son taux pivot du yuan de 0,30% à 6,6669 face au dollar. Il s’agit du plus haut niveau du taux de référence du yuan depuis le 5 juillet dernier. Le cours EUR/CNH reste stable ce matin et oscille autour de 7,36.
  • Léger recul du yen qui se maintient sous les 117 face à l’euro après la journée agitée de la veille. Les investisseurs restent soucieux.

EUR/USD plutôt stable sous le niveau de 1,1030 avant la publication des chiffres PMI ce matin. Volatilité très faible sur le cours en séance asiatique (écart 1,1014-1,1036).

EUR

Outre la réunion de la BCE qui a fortement déçu une partie du marché par son pauvre contenu, on note hier que la confiance des entreprises au mois de juillet a rebondit de 2pts après avoir touché en juin dernier le plus bas niveau observé sur les 12 derniers mois. Ce chiffre contraste quelque peu avec la forte chute de l’indice de sentiment économique ZEW en Allemagne publié un peu plus tôt dans la semaine. Les investisseurs n’auront d’yeux que pour les premiers chiffres des enquêtes d’activité PMI qui devraient nous donner un premier indice sur l’accueil et la réaction des entreprises de la zone euro face au ‘Brexit’. Ces indices sont attendus globalement en baisse par rapport au mois dernier, reste à déterminer l’ampleur de recul.

La réunion de la BCE n’a eu finalement que peu d’impact sur le cours EUR/USD, celui-ci fluctuant entre 1,0979 et 1,1058 durant et après la conférence de presse de Mario Draghi. L’EUR/USD a finalement terminé la journée au-dessus de 1,10, cependant ce niveau support pourrait à nouveau être testé aujourd’hui alors que les pressions sont davantage baissières que haussières sur l’euro. En l’absence d’indication de la BCE, le cours pourrait continuer de fluctuer pendant un certain temps au sein de la fourchette de prix dans laquelle il est installé depuis l’annonce du ‘Brexit’, à savoir 1,09-1,12

Aujourd’hui :   Indices PMI dans les secteurs manufacturiers et de services en Allemagne, France et Zone Euro / Production industrielle & ventes au détail en Italie

EUR/USD à 1,1026 (+0,03%)

USD

Le nombre d’inscription aux allocations chômage la semaine dernière est ressortie hier bien en dessous des attentes à 253k contre 265k attendu, pas très loin du plus bas historique de 248k atteint en avril dernier. Les ventes de maisons existantes au mois de juin sont elles aussi ressorties au-dessus des attentes hier à 1,1% sur un mois contre -0,5% anticipé et 1,8% en mai dernier, ce qui confirme la bonne santé du secteur immobilier américain en cette fin de second trimestre. Seule ombre au tableau, l’indicateur d’activité de la Fed de Philadelphie qui s’est à nouveau contracté en juillet à -2,9 contre 4,7 en juin, soit son niveau le plus bas observé depuis janvier dernier.

Les bons chiffres aux Etats Unis sont annonciateurs d’un net rebond de la croissance économique au second trimestre malgré l’ « accident » des créations d’emplois en mai dernier. S’il est encore trop tôt pour évoquer une nouvelle hausse de taux par la Fed, l’idée pourrait être à nouveau pousser par les banquiers centraux à la rentrée de septembre. Le regain d’optimisme aux Etats Unis contraste avec la déficit de confiance qui émane de l’Europe, d’où l’incapacité du cours EUR/USD à se redresser significativement depuis le 24 juin dernier. 

Aujourd’hui :   Indice PMI dans le secteur manufacturier

GBP

Les chiffres de ventes au détail au Royaume-Uni au mois de juin sont sortis hier en ligne avec les attentes du marché en recul de -0,9% par rapport au mois de mai, ce qui n’est pas une surprise quand on se rappelle les nombreuses incertitudes qui ont plané les semaines qui ont précédé le référendum britannique, et surtout les jours qui ont suivi les résultats. Premier échange cordial hier entre le président français et la première ministre britannique, qui laisse cependant présager de futures longues et âpres négociations alors que du côté français on ne semble pas enclin à faire de concessions.  En effet, François Hollande a indiqué que le Royaume-Uni devait faire le choix entre accepter une politique d’immigration non contrôlée ou alors perdre son accès privilégié au marché unique européen.

La livre sterling est resté très stable face à l’euro hier, cependant la volatilité pourrait faire sa réapparition aujourd’hui sur le cours EUR/GBP alors que les marchés attendent avec impatience les résultats des premières enquêtes d’activité PMI depuis le ‘Brexit’.

Aujourd’hui :   Indices PMI dans les secteurs manufacturiers et de services

EUR/GBP à 0,8326 (-0,10%)

JPY

Journée très mouvementée pour le yen hier face à l’ensemble de ses paires. Après avoir reculé jusqu’au niveau de 118,45 face à l’euro dans la matinée, la publication par la BBC d’un entretien du gouverneur central japonais Haruhiko Kuroda dans lequel il indique exclure toute possibilité pour la BOJ d’avoir recours à une stratégie d’ « monétaire » a fortement déçu les marchés. Depuis le 11 juillet dernier et l’annonce par Shinzo Abe de la mise en place d’un futur de plan de relance de grande ampleur, le marché s’est mis à spéculer sur une intervention agressive et audacieuse de la BOJ le 29 juillet prochain. Dans ce contexte, la publication de l’entretien de la BBC a provoqué un rebond du yen de plus de 1% face à l’euro, le cours EUR/JPY redescendant à 116,10 au plus bas. Le cours s’est légèrement redressé après que la BBC ait indiqué plus tard que cet entretien datait de début juin, cependant le mal était fait et des doutes désormais subsistent, l’EUR/JPY terminant la session au niveau de 116,64.

Aujourd’hui :   Indice PMI dans le secteur manufacturier

EUR/JPY à 116,79 (+0,13%)

CAD

Si la tendance de fond était plutôt haussière sur le loonie canadien lors des mois de mai et juin , celle-ci semble marquée le pas au mois de juillet. La faute notamment à un cours du pétrole en net recul depuis plusieurs semaines alors que l’offre globale de pétrole sur les marchés tend à se renforcer de nouveau au contraire de la demande des consommateurs. Depuis le 23 juin dernier, l’indice WTI a reculé de près de 11%, le prix du baril de pétrole brut oscillant actuellement sous les $45 alors qu’il avait atteint les $51 en juin dernier. Si à moyen terme le loonie pourrait à nouveau se renforcer face à l’euro alors que le pays entreprend d’importantes réformes structurelles et qu’un scénario de hausse de taux par la BoC pourrait repointer le bout de son nez, la devise canadienne n’est pas à l’abri de connaître encore quelques moment de faiblesse.

Le marché anticipe un recul de l’inflation et des ventes au détail stable par rapport au mois dernier, des chiffres plutôt mitigés qui pourrait de nouveau pousser le cours EUR/CAD vers le niveau de 1,45.

Aujourd’hui :   Taux d’inflation & ventes au détail

EUR/CAD  à 1,4460 (+0,22%)


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.