Actualités du marché des devises

Retrouvez les dernières informations sur le marché des devises telles que EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, GBP/USD.

juil. 01, 2016 | Analyse du marché des devises

Thèmes globaux

Focus de la veille : BCE – Spéculations autour de la BCE font chuter (temporairement) l’euro

Selon certains « bruits de couloir » de responsables proches du dossier, la BCE envisagerait d’assouplir les règles de son programme d’opérations monétaires sur titre, aussi communément appelée QE, afin d’assurer un niveau de liquidité assurant le bon fonctionnement de l’économie européenne. La peur engendrée par l’annonce d’une sortie prochaine du Royaume-Uni hors de l’Union Européenne a provoqué une ruée des investisseurs vers des actifs considérés comme peu risqués tel que les obligations souveraines allemandes. Or la baisse des taux de rendement en Europe réduit l’éventail de possibilité pour la BCE pour assurer un rachat mensuel d’actifs (dette souveraine + dette privée) de l’ordre de €80Mds.

Ces spéculations survenus en fin de journée ont provoqué la chute du cours EUR/USD de 0,70% à 1,1022 (plus bas touché) en l’espace de quelques minutes. Cet évènement confirme la nervosité actuelle des marchés. De nouvelles rumeurs pourraient venir perturber le cours en amont de la prochaine réunion de la BCE programmée le 21 juillet prochain.

Focus du jour: Japon – Confiance plutôt stable des industries japonaises (Tankan) et nouveau recul de l’inflation

Comme anticipé par les marchés, la croissance des prix à la consommation au Japon s’est contractée de -0,4% sur 12 mois contre -0,3% le mois précédent, touchant ainsi un nouveau plus bas depuis avril 2013, date de lancement du programme de rachat d’actifs au Japon. Le rapport trimestriel Tankan relate une confiance plutôt stable des grandes industries japonaises au second trimestre 2016 malgré la forte appréciation du yen et le ralentissement de la demande extérieure, ce qui constitue une nouvelle plutôt positive car le marché tablait plutôt sur une dégradation. Ces résultats doivent être relativisés par le fait que beaucoup d’industries ont répondu  à cette enquête avant le choc provoqué par le référendum britannique et l’appréciation de près de 7% du yen face à l’euro/4% face au dollar.

Le yen se renforce légèrement ce matin face à l’euro et repasse sous les 114. Ces nouveaux chiffres mitigés pourraient favoriser une réaction de la BOJ lors de sa réunion monétaire le 29 juillet prochain.  Cependant la BOJ a engendré récemment beaucoup de frustrations/déceptions au sein des marchés que pour le moment personne n’ose réellement se positionner sur une possible intervention de la BOJ et un recul du yen, même si une action est grandement souhaitée.

La séance asiatique  :

  • Inflation au plus bas depuis avril 2013 au Japon à -0,4%. Yen oscille toujours autour de 114.
  • Recul des deux indices PMI manufacturier en Chine, au plus bas depuis 4 mois. Yuan au plus bas depuis décembre 2010 face au dollar et EUR/CNH sous les 7,40.

EUR/USD en léger recul et repasse sous les 1,1100 ce matin.

EUR

Le rebond plus important que prévu et surtout le retour de l’inflation en zone euro en positif au mois de juin - +0,1% vs 0,0 attendu et -0,1% en mai – ainsi que les bons chiffres de l’emploi et des ventes au détail en Allemagne ont favorisé un maintien du cours EUR/USD au-dessus du niveau de 1,1100 , et cela malgré les spéculations survenues en fin de journée à propos d’une possible révision des règles du programme de rachat d’actifs de la BCE.

Aujourd’hui :    Taux de chômage en Zone Euro & Indice PMI manufacturier final dans les majeurs pays de la Zone Euro

EUR/USD à 1,1087 (-0,15%)

USD

Le président de la Fed de Saint Louis, James Bullard, a exprimé depuis Londres ses convictions sur l’impact du ‘Brexit’ sur l’économie américaine. Les incertitudes globales qui émanent de cette décision et ses répercussions potentielles sur les échanges mondiaux devraient affaiblir l’économie américaine mais il rejette tout scénario de récession économique, selon lui le pessimisme actuel à l’égard des Etats Unis n’est pas justifié. 

Le chiffre hebdomadaire demandeurs d’emplois est ressorti en hausse à 268k, légèrement au-dessus des attentes (267k), mais on reste encore loin des pics observés en mai.

Aujourd’hui :    Indice ISM manufacturier & Ventes de voiture

GBP

Boris Johnson a annoncé hier se retirer à la course à l’investiture pour remplacer David Cameron au poste de premier ministre. La favorite pour le poste semble être Theresa May, actuelle ministre de l’intérieur du gouvernement, qui a d’ailleurs indiqué que le Royaume-Uni pourrait ne pas activer la clause de retrait de l’Union Européenne avant la fin de l’année.

Mark Carney a confirmé que les incertitudes actuelles autour de l’économie britannique nécessitaient une intervention de la banque centrale anglaise cet été. Cette intervention pourrait prendre la forme d’une baisse des taux d’intérêt ou d’une extension du programme actuel de rachat d’actifs. Reste à savoir si cette intervention aura lieu dès juillet (réunion monétaire programmée le 14 juillet) ou à l’occasion du « Super Jeudi » du 4 aout prochain au cours duquel la BOE publiera ses nouvelles projections de croissance et d’inflation. Les investisseurs penchent pour la seconde option alors que la probabilité implicite d’une baisse de taux au mois d’aout est actuellement à 75% selon l’agence Bloomberg.

Les spéculations des marchés risquent donc de s’accentuer dans les prochains jours et de relancer les pressions baissières sur la livre sterling. Hier, en réaction immédiate aux propos de Mark Carney, lalivre sterling a reculé de plus de 1% face à l’euro atteignant le niveau de 0,8382 au plus bas, avant de se renforcer légèrement pour terminer la session au niveau de 0,8340.

Aujourd’hui :   Indice PMI manufacturier

EUR/GBP à 0,8336 (-0,05%)

CNY

Les deux indices PMI manufacturiers NBS et Caixin au moins de juin sont ressortis ce matin en recul à respectivement 50,0 (vs 50,1) et 48,6 (vs 49,2). Les deux indices sont à leur plus bas depuis 4 mois, tandis que l’indice NBS dont l’enquête cible plutôt les grandes industries est au bord de la zone indiquant une contraction économique (sous le niveau de 50,0). Ces indicateurs décevants semblent confirmer un ralentissement de l’économie chinoise au second trimestre. La croissance du PIB était ressortie à 6,7% au T1 tandis que le gouvernement a fixé un objectif de 6,5-7,0% pour l’année 2016. Une croissance du PIB en dessous de cette fourchette le 15 juillet prochain pourrait relancer les craintes de décrochage économique et de dépréciation du yuan.

Le yuan est ce matin au plus bas depuis décembre 2010 face au dollar.

Source : Markit, NBS, Reuters

EUR/CNH à 7,3950 (-0,17%)

Aujourd’hui :  Indices PMI manufacturier

PLN

Les chiffres d’inflation en Pologne sont ressortis légèrement meilleurs qu’attendus à 0,2% sur le mois de juin contre 0,1%, soit un niveau de -0,8% sur 12 mois, confirmant les progrès observés le mois dernier. Dans ce contexte, le zloty s’est apprécié de plus de 0,9% face à l’euro et a terminé la session d’hier sous le niveau de 4,38. En l’espace de trois jours, le zloty a déjà effacé 75% des pertes enregistrées lors des deux jours de volatilité qui ont suivi le dévoilement des résultats du référendum britannique vendredi dernier.

EUR/PLN à 4,3712 (-0,13%)

Aujourd’hui :   Indice PMI manufacturier


Recevez les dernières actualités sur le marché des devises

Publié cinq fois par semaine, ce bulletin d'information présente au quotidien des tendances et des activités qui touchent le marché sous forme d'actualités faciles à comprendre.