Aperçu de l'actualité des marchés

Séance du 14 août 2018 – Sommaire :

  • Un fort rebond de la livre turque (+5%) & une meilleure performance que prévu de l’économie allemande au second trimestre 2018 viennent quelque peu apaiser les tensions des derniers jours sur les marchés européens. Pas d’emballement, la prudence reste de mise.
  • Rebond timide de l’EUR/USD qui se stabilise ce matin au-dessus du seuil de $1,14. Chiffres révisés du PIB en Zone Euro au T2 et indice ZEW allemand à suivre en fin de matinée (11h00).
  • Paire EUR/GBP en léger recul mais toujours au-dessus du seuil de £0,89 avant la publication des chiffres de l’emploi britannique (10h30).
  • La stabilisation apparente de la situation en Turquie offre l’occasion à la paire EUR/JPY d’amorcer un rebond et de tenter ce matin de rejoindre le seuil de ¥127.
  • Pas de vagues d’enthousiasme du côté des acheteurs de franc qui restent globalement toujours échaudés par les récents évènements observés du côté d’Ankara. L’EUR/CHF ne montre pour le moment aucun signe de redressement et se maintient au-dessus de ₣1,13.
  • Profitant du rebond du pétrole et de l’apaisement général des marchés ce matin le dollar canadien (C$1,49) et la couronne norvégienne (NOK 9,53) progressent tous deux face à l’euro.
  • Dans la lignée du rebond de la livre turque, une large majorité de devises émergentes se renforcent significativement face à l’euro ce matin et effacent une partie des pertes des derniers jours. Le rand accuse un rebond de presque 3% ce matin et revient à hauteur de ZAR 16,0.
  • Cette vague de soulagement du côté des marchés émergents ne profite pas au yuan chinois qui reste stable ce matin face à l’euro à un peu plus de ¥7,85. La devise chinoise apparaît fragilisée par de nouveaux éléments ce matin illustrant un ralentissement de l’économie chinoise.

Volatilité sur les marchés des changes– Dynamique de l’euro face à ses pairs :

USD

EUR/USD :L’EUR/USD est restée sur la défensive une bonne partie de la séance de lundi ; enregistrant à cette occasion un nouveau point bas depuis mai 2017 à presque $1,1360 ;  faute de stabilisation de la livre turque, laquelle a continué de plonger et enregistré lundi un repli de près de 7% face à l’euro et au dollar américain. Les investisseurs n’ont pas été entièrement convaincus par la tentative de la banque centrale turque de rassurer les marchés, cette dernière refusant toujours pour le moment (sous la pression d’Erdogan ?) d’envisager une hausse de ses taux d’intérêt alors que grand nombre d’observateurs estiment qu’il s’agit de la solution idoine pour stopper l’effondrement de la devise turque. Si l’aversion au risque reste prédominante et favorise la demande en dollar plutôt qu’en euro, l’absence hier d’éléments nouveaux illustrant un risque de contagion en Europe – le risque systémique relatif à l’exposition de certaines banques européennes en Turquie apparaît pour l’heure acceptable – a freiné la chute de l’euro et accompagné une stabilisation du cours de change au niveau du seuil de $1,14 (clôture à $1,1408).

Après trois séances de recul intensif et une perte de près d’un tiers de sa valeur depuis jeudi (-28% vs Euro), la livre turque se stabilise ce matin et engrange un rebond de plus de 5%. La stabilisation temporaire de la situation en Turquie où l’administration serait selon plusieurs médias en train de négocier avec Washington la libération du pasteur américain, dont la détention est à l’origine des sanctions américaines adressées mercredi dernier à Ankara et plus globalement des turbulences de marché vécues ces derniers jours, apporte un peu d’apaisement aux marchés ce mardi matin. Le cours EUR/USD se renforce légèrement avant l’ouverture de la séance européenne sous l’influence entre autres des meilleurs résultats que prévu de la part de l’économie allemande au second semestre (croissance de +0,5% T/T Vs cons. +0,4%), laquelle confirme ici son rôle de locomotive économique de la Zone Euro, et de la baisse surprise du chômage en France au second trimestre après une importante hausse survenue sur le début d’année (9,1% au T2 Vs cons. 9,2% et 9,2% au T1 2018). La progression de l’euro reste pour l’heure timide à cause de la prédominance de l’attention des investisseurs vers la Turquie et la volatilité de la livre turque, néanmoins celle-ci pourrait progressivement s’intensifier au fil de la journée si les tensions s’apaisent du côté du Bosphore. Dans sa quête de rebond, l’EUR/USD pourrait potentiellement recevoir le soutien d’autres éléments économiques favorables avec la publication en fin de matinée des estimations révisées de croissance du PIB en Zone Euro au second semestre et de l’indice ZEW de sentiment des investisseurs allemands. L’objectif pour le cours de change est de revenir à hauteur de son ancien support de $1,15, cependant il sera difficile d’atteindre ce niveau si de nouveaux troubles surviennent du côté d’Ankara.                                                                                  

Perf 2018 =-4,82% / Moyenne 2018 = $1,2009 / Point haut 13 août 2018 = $1,1433 / Point bas 13 août 2018 = $1,1363 / Clôture 13 août 2018 = $1,1408

GBP

EUR/GBP : Très peu d’éléments à se mettre sous la dent, voire pas du tout, lors de cette séance de lundi pour la paire EUR/GBP. L’attention des marchés étant globalement focalisée sur l’évolution des évènements en Turquie, la volatilité du cours de change est resté très mesurée et principalement sensible à l’évolution de l’euro. Après une tentative échouée de jonction du support de £0,89 en début de matinée hier, l’EUR/GBP a par la suite vogué sans direction tout le reste de la séance dans une fourchette de étroite de £0,8900-£0,8950 (clôture à £0,8935). On peut percevoir ici probablement aussi un peu d’attentisme des investisseurs et un refus de se positionner avant la triptyque de statistiques économiques clés « emploi-inflation-ventes au détail » qui sera publié entre mardi et jeudi, et surtout avant le redémarrage ce jeudi des négociations sur le Brexit ente négociateurs britanniques et européens. La publication en milieu de matinée des nouveaux chiffres de l’emploi britannique sera l’évènement majeur de la journée au Royaume-Uni, cependant on ne s’attend pas à ce que ce rapport soulève les foules puisqu’aucune variation majeure par rapport au mois dernier, ni du chômage ni des salaires, n’est attendue par le consensus. Sauf donc surprise en provenance du marché du travail britannique, il est fort possible que l’on vive ce mardi une nouvelle séance très calme ce mardi, probablement la dernière de la semaine avant que la frénésie du Brexit s’empare à nouveau des marchés à l’approche des nouvelles discussions de sortie prévue jeudi à Bruxelles.

Perf 2018 =+0,39% / Moyenne 2018 = £0,8814 / Point haut 13 août 2018 = £0,8946 / Point bas 13 août 2018 = £0,8904 / Clôture 13 août 2018 = £0,8935

JPY

EUR/JPY : Après une tentative échouée lundi matin de jonction du seuil support de ¥125– barrière qui constitue son plus bas niveau de l’année 2018 – la paire EUR/JPY a peu à peu effacé une partie de ses pertes au fil de la journée mais néanmoins fini la 1ière séance de la semaine dans le rouge pour la 4ième fois d’affilée à un peu plus de ¥126 (pertes cumulées de -2,2% entre mercredi dernier et lundi). L’aversion au risque est restée très prédominante sur les marchés lundi en réponse à la chute continue de la livre turque malgré le soutien appuyé des autorités monétaires en Turquie, d’où le maintien d’une demande relativement soutenue de la part des acteurs de marché pour les valeurs refuges telles que le yen ou le franc suisse. Si les marchés restent prudents quant à l’évolution de la situation du côté d’Ankara et ses effets indésirables sur l’ensemble des places financières mondiales, la négociation en cours entre responsables américains et turques autour de la libération du pasteur américain actuellement détenu en Turquie tend à démontrer un changement stratégique de discours de la part des autorités turques et une volonté de jouer la carte de l’apaisement plutôt que de l’affrontement face à Washington. Cela participe, tout comme le fort rebond de la livre turque ce matin (+5% vs Euro), au début de retour au calme sur les marchés financiers ce matin. Dans ce contexte, et sous l’impulsion également d’un rebond de l’euro soutenu par des fondamentaux rassurants en Allemagne ce matin, le cours EUR/JPY tente de revenir à hauteur du seuil de ¥127.

Perf 2018 =-6,17% / Moyenne 2018 =¥131,19 / Point haut 13 août 2018 =¥126,77 / Point bas 13 août 2018 =¥125,12 / Clôture 13 août 2018 =¥126,33

CHF

EUR/CHF :Après avoir décroché sous le seuil de1,13 en début de matinée et approché de ses plus bas niveaux depuis un an (point bas recensé à1,1285 lundi), le cours EUR/CHF a finalement réussi à se stabiliser en cours de journée et s’installer dans la partie inférieure du couloir de1,13-1,14. Pas de traces néanmoins de redressement au niveau de la paire de change qui reste très fébrile et sensible à l’actualité en Turquie. Craignant un effet de contagion sur l’ensemble de l’économie européenne, les investisseurs ont été échaudés par l’émergence de cette nouvelle menace dans la région, laquelle pourrait remettre en cause à termes les plans de la banque centrale européenne de réduire sa politique de soutien, et maintiennent donc leurs positions acheteuses en franc en attendant d’avoir davantage de preuves en main démontrant une résilience des banques européennes récemment visées à l’agitation actuelle. Ni le rebond de la livre turque ni les bons chiffres de croissance en Allemagne ne semblent avoir d’effets ce matin sur le cours EUR/CHF, lequel se maintient toujours pour le moment dans la partie inférieure de son couloir de1,13-1,14. Malgré la forte valorisation du franc, on n’observe toujours aucune réaction de la part de la banque centrale suisse mais on reste néanmoins attentif à toute intervention de sa part, directe (sur les marchés des changes) ou indirecte (communiqué).

Perf 2018 =-3,16% / Moyenne 2018 =1,1672 / Point haut 13 août 2018 =1,1360 / Point bas 13 août 2018 =1,1285 / Clôture 13 août 2018 =1,1329

CNH

EUR/CNH : Malgré les mesures récentes prises par les autorités monétaires chinoises pour soutenir l’économie, celle-ci montre toujours des signes inquiétants de ralentissement et semblent payer les dommages collatéraux d’une intensification des tensions commerciales avec Washington au cours des récents mois. Les indicateurs économiques publiés ce matin témoignent des difficultés actuelles de Pékin et tendent à justifier la forte dépréciation récente du yuan, dont certains observateurs soupçonnaient les autorités chinoises d’être derrière. La croissance de la production industrielle est restée stable à 6% en rythme annuel (Vs cons. 6,3% A/A) tandis que la croissance des ventes au détail a ralenti à un rythme inférieur à 9% en rythme annuel (8,8% A/A Vs cons. 9,1% et 9,0% en juin) et celle des investissements en capitaux fixe à un nouveau plus bas depuis le commencement de cette base de données en 1996 (5,5% A/A vs cons. 6,0% et 6,0% en juin). Malgré ces chiffres décevants, le yuan reste relativement stable face à l’euro, autour du niveau de ¥7,85 ce matin, et semble pour le moment digérer son important repli de la veille (mouvement baissier relatif à une reflux de capitaux sur l’ensemble des marchés émergents eu égard aux évènements actuels en Turquie). Toutefois, malgré cette absence de réaction et les efforts déployés ces derniers jours par la banque centrale chinoise pour contrôler le risque de dépréciation du yuan, les pressions sur le yuan devraient globalement rester baissières si l’économie chinoise ne montre pas de sérieux signes de redressement. Un rebond graduel de l’euro ; fort probable si la situation en Turquie se stabilise comme cela semble être actuellement le cas ; pourrait venir assurer une consolidation du cours dans un couloir de ¥7,80-¥8,00 pendant une période prolongée.

Perf 2018 =+0,64% / Moyenne 2018 = ¥ 7,7356 / Point haut 13 août 2018 = ¥ 7,8752 / Point bas 13 août 2018 = ¥7,8187 / Clôture 13 août 2018 = ¥7,8663