Commencer

International Payments | Articles

Les affaires en temps de coronavirus : 10 astuces pour les entreprises

Même si les propriétaires craignent ne pas être en mesure de lutter contre ces bouleversements, certaines démarches pourraient les aider à prendre le contrôle et à éviter des pertes financières.

It’s unclear when this tumultuous period will come to an end but at least in the short-term businesses can expect more uncertainty and volatility.
It’s unclear when this tumultuous period will come to an end but at least in the short-term businesses can expect more uncertainty and volatility.

La pandémie actuelle de la COVID-19 (maladie causée par le coronavirus) affecte à peu près toutes les facettes de notre quotidien, de l’école aux transports en commun en passant par les affaires. La situation évolue chaque jour; il peut donc s’avérer difficile de prévoir ce qui adviendra des marchés, du dollar et d’autres facteurs économiques. On ignore à quel moment cette période tumultueuse prendra fin, mais du moins à court terme, les entreprises peuvent s’attendre à davantage d’incertitude et d’instabilité. Même si les propriétaires craignent ne pas être en mesure de lutter contre ces bouleversements, certaines démarches pourraient les aider à prendre le contrôle et à éviter des pertes financières.

  1. Renégociations: Tentez d’appeler les propriétaires, fournisseurs, partenaires et toute autre personne avec qui vous avez une relation financière afin de voir s’il serait possible de retarder le paiement de factures, de renégocier des tarifs, ou d’établir des modalités de paiement. Présentez des plans et des options concrets afin de faire valoir votre point. Même si rien n’est garanti, ces mesures pourraient contribuer à libérer une partie des liquidités nécessaires dans d’autres secteurs de votre entreprise, si certaines des personnes concernées étaient pour accepter.
  1. Priorités : Cernez les éléments essentiels de votre entreprise et ceux qui serviront le mieux à assurer vos futures ventes : employés, approvisionnement de produits, nouvelles technologies, etc. La majorité des entreprises devront à tout le moins penser à réduire les coûts dans un avenir rapproché. Élaborez des plans révisés qui vous mèneront à la fin de l’année, et déterminez les domaines prioritaires dans votre entreprise.
  1. Fermetures : À l’heure actuelle, la plupart des entreprises ont fermé temporairement leur lieu physique dans l’effort de freiner la propagation de la COVID-19 (maladie causée par le coronavirus). Les propriétaires d’entreprise doivent évaluer s’il est préférable de diminuer les heures ou s’ils doivent plutôt redistribuer les tâches selon les quarts de travail les plus demandés. Évaluez la faisabilité, les coûts et l’impact durable de chacun des scénarios, même si tous vos employés sont en mesure de travailler à distance.
  1. Sourçage outre-mer : Les chaines d’approvisionnement mondiales ont été frappées durement par cette pandémie. Bien que certaines usines en Chine aient redémarré (article en anglais), on devra attendre un certain temps avant de retourner au même volume de production qu’avant. Il est donc important pour les entreprises de penser à la diversification. Dès maintenant. Préparez-vous à d’éventuelles pénuries et, si possible, prévoyez plus d’un fournisseur pour le matériel indispensable.
  1. Aide de l’État : Des informations sur de possibles projets de loi de relance ou sur des efforts d’aide aux entreprises sont diffusées en continu. Consultez les sites gouvernementaux aux États-Unis et au Canada pour des renseignements précis et à jour sur différents programmes légitimes, puisqu’il y a des arnaques qui se répandent partout (en anglais).
  1. Paiements transfrontaliers : Alors que les monnaies étrangères connaissent des hauts et des bas, la facturation à l’international, stable il n’y a pas très longtemps, peut être maintenant totalement imprévisible. Selon le moment de réception et de paiement d’une facture, le coût réel en dollars peut varier considérablement. Si votre entreprise fait des affaires considérables à l’international — fournisseurs, partenaires, employés et autres —, il pourrait valoir la peine de consulter les différentes stratégies de gestion du risque de change, telles que celles sans coût initial.
  1. Réduction des dépenses : Même avec une gestion allégée d’entreprise, il est normal de faire face à des frais non nécessaires ou redondants. Toutefois, il est maintenant temps de revoir chacune de vos factures habituelles; vous pourriez en effet bénéficier sur le champ d’un flux de trésorerie supplémentaire en réduisant ou en retardant certaines dépenses.
  1. Affaires en ligne : On ne peut, bien sûr, effectuer toutes les tâches relatives à une entreprise dans un environnement numérique. Il est toutefois essentiel, lors de fermetures prolongées, de maintenir une présence en ligne afin de préserver vos relations avec les clients. Utilisez des sites Web ou les médias sociaux pour répondre aux questions et pour présenter vos plans de continuité des opérations. Certaines entreprises se sont montrées créatives en produisant des argumentaires de vente par vidéo (en anglais), alors que des musées offrent des visites virtuelles (en anglais). Trouvez votre propre façon de préserver votre notoriété auprès de vos clients et ce à faible coût.
  1. Nouvelles relations daffaires : Bien que les conversations d’affaires puissent s’avérer difficiles dans la période de crise actuelle, il est toutefois important de continuer de développer de nouvelles relations d’affaires. Même si l’objectif immédiat consiste sans doute à s’occuper des clients actuels afin de conserver une relation d’affaires avec eux, toute organisation a tôt ou tard besoin de se trouver de nouvelles sources de revenus. Lorsque l’économie reprendra son cours normal, les entreprises seront heureuses d’avoir un certain nombre de clients prêts à faire des affaires plutôt que de repartir à zéro.
  1. Courriels : La plupart des entreprises envoient à leurs clients des informations sur l’éclosion de la COVID-19 et sur leurs plans de continuité des opérations, ce qui veut dire que, malheureusement, les clients reçoivent probablement une quantité massive de courriels. Il serait important pour les entreprises de privilégier une approche plus personnelle et de diviser la clientèle en différents sous-groupes si possible. Chaque client recevra alors uniquement des renseignements relatifs à sa situation et à ses défis particuliers. Pensez à présenter des études de cas, des conseils utiles et tout autre contenu gratuit afin de valoriser le fait que vous pensez à autre chose qu’aux ventes.