Devenir client

avr. 16, 2021 | International Payments

Les ONG sont mal préparées à lutter contre la fraude

Les 4 étapes clés pour lutter contre les fraudes : Prévention, détection, atténuation, remédiation.

Nous sommes confrontés à des fraudeurs qui sont de plus en plus créatifs en matière d’arnaques et qui n'ont aucun scrupule à escroquer les victimes, même en période de pandémie. Si nous ne restons pas vigilants, il n'y aura aucun moyen de les arrêter.

En 2020, l'unité de police britannique chargée de lutter contre la fraude et les cybercrimes à motivation financière (Action Fraud) a enregistré plus de 500 cas d'escroquerie liés au COVID et plus de 2 000 tentatives d'hameçonnage pour un montant total de plus de 1,6 million de livres sterling rien qu’au Royaume-Uni. La France ne fait pas exception et c'est pourquoi il est important de respecter les conseils en matière de lutte contre la fraude.

Outre les dommages économiques, il peut également y avoir un impact très négatif sur la réputation de l’organisation à long terme. Votre objectif premier devrait être de toujours garantir la confiance de vos donateurs.

Comment identifier les activités frauduleuses ?

Ignorer la fraude ne la fera pas disparaître. Il est essentiel de protéger votre réputation et votre légitimité en instaurant la confiance dans votre organisation. La fraude doit être une priorité - il suffit d'un seul cas de fraude pour causer des dommages sérieux et peut-être irréparables à votre organisation.

La fraude peut se manifester de différentes manières :

- Détournement de factures

- Blanchiment d'argent

- Corruption

- Collecte de fonds non autorisée

- Cyber-attaques

Protéger votre ONG contre la fraude en 4 étapes clés :

  • La "Prévention" des risques se concentre sur la compréhension des différents types de fraude auxquels une ONG peut être confrontée et sur la manière de les combattre de manière proactive. Par conséquent, votre plan de prévention doit inclure : l'analyse des données, l'application rigoureuse des règles de sécurité, des contrôles strictes des opérations ainsi que des formations régulières.
  • La "Détection" des risques signifie accepter que vous soyez une cible potentielle face aux attaques et donc que des formations et sensibilisations aux risques et aux menaces sont nécessaires pour savoir détecter rapidement et facilement une tentative de fraude.
  • L’ "Atténuation" des risques signifie placer les bonnes personnes aux bons postes afin d’assurer une communication efficace dans toute votre organisation, afin de limiter les dégâts en cas de menace avérée.
  • Enfin, la "Remédiation" des risques signifie que les ONG doivent s'adapter et évoluer en permanence, notamment en raison de l'augmentation des activités de fraude en ligne.

Les 4 étapes clés pour lutter contre les fraudes

Élaborez votre stratégie de lutte contre la fraude

Pour limiter au maximum les risques de fraude, il s'agit avant tout de comprendre le risque de chaque type de fraude, les limites actuelles de votre organisation face à ces risques et d'élaborer une réponse appropriée. Le facteur humain est au cœur du contrôle des risques (communication, respect des procédures, connaissances, etc). Les ONG doivent accepter le fait que des menaces existent et qu'il vaut mieux être proactif plutôt que d'attendre qu'il ne soit trop tard.

    

" Se protéger face aux risques de fraude vous aide à accomplir au mieux votre mission. "

-Alex Beavan, Head of Fraud Investigation London, UK

    

Pour plus d'informations, vous pouvez vous référer à nos différentes formations :

   

Pour toute question, contactez-nous par téléphone au 0 805 980 233 ou par email à WUBSFrance@westernunion.com.

   

Plus d’articles sur ce sujet (en anglais) :

*Cet article est fourni à titre informatif uniquement et ne fournit aucun conseil financier, juridique, comptable ou fiscal.